Les dits du corbeau noir

LE GRAND CORNU (Cernunnos) Bran du 28 09 2012

LE GRAND CORNU                                 Bran du             28 09 2012
                                                          (Cernunnos - Chaudron de Gundestrup)

    A notre Frère Matolitus digne servant du Temple de la Cressonnière

1 / J’ai peau de serpent
Et j’ai bois de cerf…
Mon assise se tient
Entre l’humus et les nuages…

2 / Je me tiens droit et sage
Dans l’entrecroisé de mes songes…
La sève circule en moi,
Va et vient de haut en bas
Quand la rouge saison s’allonge…

3 / Trois pommes me furent données
Pour rassasier ma faim
Et, de la vieillesse me préserver…
Sous le pommier, ne sont ni commencement ni fin !…

4 / Trois oiseaux sont venus, deux blancs et un noir ;
Leur chant à transpercé les nues…
Me voici corde sonore devenue,
Faisant lumière dans le noir, par la grâce de trois accords !…

5 / Dans la corbeille déposée à mes pieds
Sont les fruits de mon Arbre de Vie ;
Heureuses sont les Trois Mères
Pour le fruit donné, pour le fruit offert…

6 / Rigantona, Rhianon, Rosmerta…
Je vous nomme, oh Mères de l’homme ;
Grandes pourvoyeuses de bienfaits,
Tisseuses d’âmes, brodeuses de paix…

7 / Par vous la fécondité, par vous l’abondance ;
Par vous le royaume, par vous la royauté…
Par vous le Chaudron, par vous la Renaissance,
Par vous le printemps, la saison nouveau-née…

8 / J’ai peau de serpent
Et j’ai bois de cerf…
J’ai sang de taureau écorché,
J’ai front de bélier et de fer
Et mon cœur vogue dans les courants…

9 / Le torque est à mon cou
Et dans ma main dressé…
Je suis l’équilibre, je suis l’harmonie ;
Je mène, je guide et je conduis….



28/09/2012
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 549 autres membres