Les dits du corbeau noir

Le Corbeau Noir

 

Le corbeau, traditionnellement, a son assise entre la mémoire et le devenir… C’est un veilleur et un passeur et si possible un « connaissant » et un « initié »… Il s’autorise à parler de métamorphose et de transformation, de « passage » et de « navigation » car il est censé savoir ce qu’il en est de « l’œuvre au noir » et de la divine alchimie de l‘amour

 

Que l’on ait sournoisement « inversé ses valeurs » n’est pas un handicap bien au contraire, car il sait également que, bien souvent, l’envers donne à voir, à comprendre ce que l’on ne sait voir en l’endroit de nos interrogations… Bran, le « navigateur » Celte, l’explorateur des mondes inconnus et de ces îles perdues dans l’océan de notre intériorité, a pour compagnon un corbeau qui se fait volontiers messager en lui rapportant fidèlement des « nouvelles du monde »… Il relate les tribulations, les périples, les équipées, de ceux et celles qui cherchent dans l’obscurité de notre modernité un peu de lumière et qui la partage, l’échange, la transmette, de cœur et d’esprit…

 

Que le chef soit le pont, dit la Tradition, qu’il jette les passerelles sur les rives escarpées au-dessus du fleuve de l’histoire si souvent tronquée, qu‘il recouse les deux rives des polarités trop souvent affrontées… Bran est donc de ces pontonniers qui permettent les avancées et les progressions au dessus des abîmes de peur et d’ignorance…

 

Le corbeau se veut être au service d’une Tradition qui elle-même sert tout le vivant et aide chacune et chacun à trouver les équilibres et les harmonies indispensables pour son évolution, son épanouissement, son mieux-être et son accomplissement personnel. (Tout cela investit également au bénéfice aussi d’une dimension communautaire et planétaire…)

 

La souche et la source, le puits et la fontaine, le verger aux pommiers, le chêne séculaire, la terre de jeunesse et des éternels plaisirs, les noces du feu et de l’eau, les dialogues élémentaires, la roue de l’année, l’enseignement des Anciens, tout cela vous sera offert ici...

 

Généreusement, le don reçu sera redistribué… Puissiez-vous en ce lieu, en cet espace « consacré », vous désaltérer et trouver bonne nourriture. Puissiez-vous offrir à votre être la bonne joie des yeux et du cœur…

 

Que l’Awen daigne visiter cet "espace de rencontre" et l’offrande qui y est déposée, que son Souffle nous inspire et que nous enveloppe les Trois Rais Incrées…

 

 

P.S. : Editer les dits du mythique corvidé ne saurait remplacer l'échange en direct et la transmission d'enseignements par la voie de l'oralité, c'est donc, à défaut, que le corbeau use de ce support moderne où il s'emmêle d'ailleurs sérieusement les plumes !

 

Vous trouverez, mis à disposition, des études, analyses, réflexions, méditations, liées à la tradition philosophique et spirituelle des « Sages de la Celtie » ainsi que des récits, poèmes, citations, contes, photographies, dessins illustrant tout cela. Des nouvelles vous seront données de la mouvance déroidissant et de son actualité… Seront aussi explorés divers domaines de la pensée et de la « connaissance », tout ce qui est de nature à mieux révéler la nôtre et à faire fructifier l’arbre de notre vie…



18/11/2011
8 Poster un commentaire

A découvrir aussi