Les dits du corbeau noir

LE CHEMINEMENT DRUIDIQUE PARTIE 3 BRAN DU 2018 06 01 JANVIER

 

 

LE CHEMINEMENT DRUIDIQUE BRAN DU      JANV 2018

ESPRIT, METHODE ET DEMARCHE

Partie 3

 

 

Tout cheminement est essentiellement un cheminement solitaire et ce, du berceau à l'ultime échéance existentielle, mais, il est provisoirement, plus ou moins durablement et bénéfiquement « accompagné » et c'est cela qui constitue sans aucun doute le « Sel de la Vie » et le cadeau que nous offre celle-ci à travers les « rencontres » que nous sommes amenés à faire, à découvrir, à partager, à animer, à substantiver, à chérir, à entretenir et à dynamiser...

 

 

Cheminer nous confronte par ailleurs à des errances et à des impasses, celles-ci peuvent nous mener dans les marais et marécages de la stagnation puis de la régression, mais aussi dans ceux de l'orgueil, de la cruauté et du mensonge...

 

 

Cheminer implique d'être soutenue dans sa marche et la nécessité de s'appuyer sur un bâton afin de pouvoir progresser au sein de l'adversité et des épreuves rencontrées et ce jusqu'à ce que l'on puisse se passer de cet appui étant devenu notre propre appui et notre propre soutien...

 

 

Chacune, chacun, est un continent « inconnu » qu'il nous appartient de découvrir et d'explorer méticuleusement avec respect, amour et considération...

 

Chacun, chacune est un océan appelé à être traversé de part en part.

En cet océan réside une île submergée qui ne demande qu'à remonter des noirs abysses pour offrir au monde ses richesses « intérieures » méconnues ou en attente potentielle de manifestation et d'expression...

 

 

Chaque cheminant, chaque cheminant, possèdent, détiennent, un sac à dos qui leur est personnel, spécifique, unique et singulier...

Dans chaque sac à dos se tient une « boîte à outils » existentiels...

(Des outils si possible faits à la main, au cœur, à la pensée de la personne dépositaire de ceux-ci. Des outils adéquats et adaptés à la personnalité de celui qui en fait usage lequel pourra être amené à en fabriquer d'autres plus personnalisés encore.)...

 

 

Ces outils ont pour fonction essentielle de répondre prioritairement aux besoins biologiques de base (besoins primaires), mais également de satisfaire à d'autres besoins dits secondaire non négligeables pour autant qu'ils ne constituent pas, sur le plan éthique, philosophique, spirituel,

un détournement négatif, pernicieux, factice, illusoire et destructeur des valeurs constitutives d'une humanité digne de ce nom ; valeurs fondées, basées, forgées, sur une sagesse portant sans cesse à équilibre et à harmonie...

 

 

Nous sommes appelés, invités, à cheminer, à nous mettre en marche en nous-mêmes d'abord puis de nous lancer sur les routes terrestres, aériennes ou maritimes de l'existence...

 

La vie est mouvement ; la marche est ce mouvement, la danse aussi....

 

 

Il nous faut cependant, pour progresser en nous-mêmes et nous propulser vers les inconnus qui se présentent à nous, faire emploi des portulans du cœur et de l'esprit et à défaut d'en trouver qui soient adaptés à nos pas et à nos élans, tracer, cartographier, nous-mêmes le chemin à suivre au fur et à mesure de nos avancées...

 

 

Une Tradition est un Portulan qui nous guide et nous oriente au sein de la « Rose des vents » en nous laissant libre de naviguer à notre guise...

 

 

C'est aussi une étoile des plus fidèles, qui même « masquée » sera toujours présente, ses puissants rayons pouvant transpercer les chapes obscures qui s'efforcent de les retenir dans les ténèbres de leur emprise...

 

A cette étoile « extérieure » et cosmique répond, en nous-même, une étoile interne qui ne demande qu'à rayonner à son tour afin d'éclairer tous et chacun sur la longue route tourmentée d'une humanité en marche depuis qu'elle est sortie des cavernes de la peur et de l'ignorance et qu'elle tente, avec une grande difficulté, de s'exonérer de ces fardeaux et fléaux qui entravent, sérieusement et dramatiquement, son évolution...

 

 

Les Celtes anciens n'hésitaient pas à se lancer sur l'inconnu des océans et des terres sachant combien cette aventure audacieuse, obstinée et courageuse leur permettrait de révéler à eux-mêmes leurs « fondements » et leur « personnalité»...

 

 

Le périple singulier et parsemé de récifs, l'épopée souvent périlleuse et la navigation assez hardie il est vrai, constituent autant « d'initiations » véritables permettant de se « connaître » enfin et par cela même de connaître « le Monde et les Dieux » !...

 

 

A SUIVRE...



06/01/2018
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 487 autres membres