Les dits du corbeau noir

LE BLANC ROCHER BARDI BRAN DU 2018 08 04 AVRIL

 

divers G brunon 2018 001pm.jpg
Oeuvre peinte de Georges BRUNON

 

 

 

 

Le Blanc Rocher    Bran du    10 03 2008/ 08 04 2018

(D'après l'oeuvre peinte de Georges Brunon)

 

 

 

 

Elle était là jaillit du feu, jaillit des premiers sangs ;

la pierre d'enfantement...

Pierre levée par des offrants, pointant vers les cieux

le message fervent d'un lien que ne saurait rompre l'espace et le temps...

Foi minérale, foi taillée à blanc, foi taillée à flanc de chair d'hommes...

 

Le ciel glisse sur elle, sur ces lèvres lisses qui mordent les nuages à pleine dent...

D'hiver ou d'automne, d'été ou de printemps, elle se tient debout toujours là, appuyée aux étoiles, défiant les sphères mouvantes qui lui tournent autour. ( Si cela, ce n'est pas de l'Amour ?)...

 

Écharpe fugitive que celle des vents qui enserrent son poitrail...

 

C'est un arbre que cette pierre émondée, élaguée, jusqu'au cœur, mais dont le coeur est une immense prière qui ne cesse de flamber au soleil...

 

Elle se tient là sur son tertre d'ajonc et de bruyère ;

Là, engrossée de mystères et faisant réponse aux questions

que se pose parfois la terre sur l'homme et ses douteuses intentions...

 

Elle est de tout poème l'infinie ponctuation et le Verbe si pose quand il se donne des ailes...

 

Elle est le Centre d'un Németon qui a pour circonférence l'océan et la mer...

Quand on y pose le front, jaillit en nos pensées des brassées d'étincelles !...

Elle est la clef de voûte d'un temple fait de fougères...

Elle est ce sanctuaire savant qui nous délivre du doute...

 

Qui saura lire les lignes qui sillonnent le blanc rocher,

verra son âme danser autour d'elle au solstice d'été !...

 

Sacré est ce domaine comme la pierre, d'azur couronnée...

 

On y fait élection d'un Roi, à l'heure souveraine,

Le nom de l'élu par trois fois y est clamé...

Blanc et royal est le cheval sur lequel monte la Reine ;

C'est un trône de lumière aux éclats de beauté...

 

Solaire est cette pierre aux cupules lunaires ;

L'eau qui s'y dépose est comme la rosée de mai,,

porteuse de soins et de bienfaits pour le cœur et pour les chairs...

 

C'est un royaume ensilencé dont mille oiseaux sont la clameur...

Les corbeaux qui s'y posent ont grande mémoire du passé...

Tout passe, tout passe, mais l'essentiel ici demeure...

 

Il est tant d'envolées qui, sur cette pierre , reposent !...

 

 

C'est la pierre d'Initiation que la Pierre des « nouveaux-nés »...

 

C'est un berceau d'inspiration pour le poète enfanté

qui, de mourir, enfin ose, pour renaître par métamorphose

sur le blanc sein de l'Aimée...



08/04/2018
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 502 autres membres