Les dits du corbeau noir

LE BATELEUR ETAPE N°1 DU TAROT LECTURE BRAN DU 2020 09 01 JANVIER

 

 

 

Mouettes 4 janvier 2020 157.JPG

 

 

 

 

 

Le TAROT : Images projetée du « Bateleur »...

Selon l'interprétation et les supputations de Bran du le 09 01 2020



 

Le Tarot dit de Marseille est un outil, un instrument assez remarquable aux origines incertaines et discutées qui donne lieu à de multiples représentations et tentatives d'explication. Il est très richement constitué de « symboles » et transcrit aussi des « analogies »...

Jeanne Logeat, grande druidesse et doyenne du Collège Druidique des Gaules (C.D.G) avait dessiné et peint le sien exposé en sa demeure... C'est-dire l’intérêt qu'elle portait à ces lames mystérieuses et fortes d'enseignements...

 

Il me semble que, si l'on porte attention au Tarot, chacun et chacune se devrait peut-être de concevoir entièrement le sien car s'il comporte des données de nature universelle, il ne peut être que singulier et spécifique pour chacun...



Ayant la carte du « Basteleur » (ou Bateleur) sous les yeux, je me suis autorisé à en faire une lecture personnelle basée à la fois sur quelques connaissances antérieures et sur l'intuition et l'inspiration... Cela n'a pas d'autres prétentions que de partager cette « exploration »...





La table d’œuvre repose sur trois pieds soit sur un ternaire (une dynamique ternaire, laquelle après avoir transcendé le deux ramène à l'unité)...

Elle tient en équilibre sur un sol « bosselé » et par là-même nous délivre l'enseignement premier qui est de rechercher l'équilibre en tout lieu et circonstance au cours de notre pérégrination terrestre...



Toute œuvre demande fondement et assise soit l'équilibre et l'harmonie, toute spiritualité, toute sagesse et ou philosophie de même...



On rapprochera lors l'image du bateleur avec celle du jongleur, soit l'exercice et la pratique quotidienne axée sur l'équilibre et sa maîtrise ; soit l'un des enseignements majeurs de « Dame Nature et de l'Univers »... et de toute véritable « Tradition »...



Les pieds positionnés du bateleur expriment un ancrage solide dans la terre sur laquelle ils reposent parfaitement donnant à l'homme sa « verticalité » et sa dignité d'homme « debout »...



La tête est surplombée du chapeau de l'infini (la double spirale celtique entre autres figurations) et se termine par un dôme ou coupole solaire...

La figure plaçant donc l'homme comme un intermédiaire entre la Terre et le Ciel et comme point d'échange, de rencontre et de dialogue entre les mondes (il assure lors la double circulation Terre-Ciel, Ciel-Terre)... (Ce que doit être un « sacerdote » et ce, à l'image même de l'Arbre)...



L'image est en elle-même une sorte d'hymne faite au mage en hommage à l'homme mage !



Les couleurs employées (rouge, rose chair, bleu, vert, jaune et blanc) sont les couleurs mêmes du tarot ; une seule exception bien compréhensive est faite pour la mort avec le noir.)

La dualité est fortement exprimée dans l'agencement des costumes très contrastés en terme de coloration... la chose et son « contraire » est clairement signifié tout en ayant un soucis de « juste répartition »...


A noter que le jaune, par sa juste répartition, fait lui aussi « équilibre » sur l'ensemble du costume et de l'être enceint par celui-ci...(Ce que ne produisent pas les autres    couleurs !)...

 

 

 

 

 

Mouettes 4 janvier 2020 159.JPG

 

Le jaune évoque le solaire et l'aurifère. Je ne sais s'il s'agit d'une pièce ou d'une balle, mais l'objet tenu dans la main du Bateleur à aussi une forme solaire...



Il s'agit de toute façon et manifestement d’œuvrer en, pour et avec la Lumière...



Parmi les 3 figures « maîtresses » du Tarot, il y à le Bateleur (L'Ouvreur, le pontonnier, le puisatier, le passeur...) sous l'égide du UN (menant à l'Unité reconstituée) puis l'Hermite sous l'égide lumineuse du 9 (le ternaire à sa puissance maximale, le chiffre de la preuve, du druide etc...)

et le Mat qui symbolise à priori notre cheminement existentiel parcouru d'obstacles et d'épreuves a vertu et fonction initiatiques...



Sur la table du Bateleur un certain nombre d'objets est représenté, ce qui n'est pas sans signification ou évocation symbolique. Ils ne sont pas là par « hasard » car le hasard est éminemment présent sous la forme des dès ; les dès qui en arabe se prononce « Al-zhar » et qui a l'origine signifie « dès » puis « chance » par la suite...

Les deux dès donnent à voir le Un et le Cinq soit l'Unité et sa Quintessence...

 

 

 

 

 

Mouettes 4 janvier 2020 160.JPG



 

 

Nous sommes face à un « jeu » qui s'adresse au « Je » afin de le mener du Moi au Soi peut-être ?... Possible passage aussi d'une affirmation d'une identité personnalisé à une appartenance au Grand Tout !...



Il s'agit de tenter notre « chance » est celle-ci ne se réalise qu'à partie du désir allié à une ferme volonté « d'apprivoiser nos peurs » et surtout le mental qui les agite !)...



Le « jeu » n'est pas sans enjeu...Un couteau à lame blanche est posé sur la table. Il est sorti à priori de son étui !...Ne s'agit-il pas de passer de la lame à l'Âme dans toute la blancheur de sa destination ?

Le jeu est de mise qui mise sur la capacité à trouver sa juste place et à penser et acter de la façon la plus juste qui soit en ne subissant pas une destinée préalable et irrévocable, mais en demeurant à tout moment l'artisan de sa propre Vie et en dressant sa propre carte existentielle...



Le visage du bateleur est joyeux qui exprime un rayonnement et un contentement intérieur... Il est encadré par le blanc et des boucles d'or, blanc est aussi le col qui ceinture son « chef »

C'est donc une « lumière » qui encadre le dit Bateleur, une lumière qui l'instruit, l'inspire, le soutien, le guide et le conduit !...



Il tient un « bâton » lequel s'apparente fortement à une baguette, laquelle est l'attribut essentiel du Magicien et du Sourcier ou encore la la Fée : « la Sourcière » ou Gardienne de toutes les sources......

La baguette ne serait-elle pas, en ses applications et effets, un torque celtique bouleté à ses embouts et allongé ?



La baguette peut aussi s'apparenter à l’œuvre de l'Esprit sur la Matière qui comme l'opération dite alchimique, transforme, change, métamorphose, transmute, modifie, conscientise, porte à évolution... etc...

 

 

 

 

 

Mouettes 4 janvier 2020 161.JPG



 

 

La table n'est-elle pas constituée d'un rectangle à 4 angles supporté par trois « piliers »(de sagesse) ?... L'ouvrage est donc patronné par le nombre 7, particulièrement riche de significations et alliant l'Esprit et la Matière en vue de réaliser une Grande Oeuvre (accomplir au mieux sa vie!)...



Péjorativement on qualifie parfois le terme de charlatan, d’illusionniste, de « trompeur » le Bateleur censé n’œuvrer alors que pour se faire de l'argent et ce, au détriment parfois de la naïveté de ses semblables... Au mieux, il passe pour un « amuseur », un comédien jouant les farces de la Vie...

Certaines interprétations modernes (tireur ou tireuses de cartes) associent ces traits et caractères désobligeants dans leur « lecture » ou inversent les qualités et valeurs afin de faire le portait d'une destinée ou d'une situation personnelle dans ses aspects positifs ou négatifs...



Il me semble que bien des interprétations demeurent en « surface », mais ne gagne pas le plus souvent en élévation ou en profondeur, mais cela n'engage que moi... Je pense que réduire le tarot à un objet ou outil de divination est en effet très « restrictif »...



Le Bateleur est un « artiste » au sens plein du terme (non dénoué d'Essence) qui, aujourd'hui, devrait nous aider à combattre efficacement « l'art triste » de notre morosité ambiante et de nos illusions suicidaires...



On associe en divination très généralement le Bateleur aux qualités qui sont :

la jeunesse, (l'élan juvénile) l'enthousiasme, l'habileté, la souplesse, la volonté, le désir, les potentialités à découvrir, éveiller ou mettre en œuvre, la présence d'esprit, l'audace, la diplomatie, l'intelligence, la débrouillardise, le pouvoir créatif...

 

On dit aussi du Bateleur qu'il est « introvertie et sensible » !...

 

Si la carte est « tirée à l'envers », les valeurs qui figurent à l'endroit sont de ce fait dite inversées...



L'art du bateleur implique une connaissance, une pratique, une expérience, une attention constante et une grande maîtrise...

 

Le bateleur (ou "Jongleur") sait qu'il s'expose à une "chute", mais cela ne l'empêchera pas de reproduire l'exercice, car il ne restera pas sur un sentiment "d'échec", mais il retirera de celui-ci un enseignement lui permettant de perfectionner son art...

 

 

Ce Bateleur nous invite à nous mettre devant la « Table de Vie », la « Table du Partage de Vie » plus précisément...

Tout est là devant nous, en réalité, de façon « virtuelle » et en potentialité...

 

Cette table est certes individuelle, mais elle est aussi dressée pour y recevoir et y accueillir des « convives », des frères et sœurs en humanité... (Nous sommes nous aussi les convives de la Terre et du Ciel, de l'Eau et du Feu, de l'Air et de la Farine de l'Air et de toute la Nature comme de tout l'Univers !)...



Il nous reste à acquérir, par la connaissance et l'expérience et les avancées conscientisées, les méthodes et les outils, la sagesse et l'éthique, qui nous permettront de demeurer nos propres acteurs au sein du hasard et de la destinée...



Dans les temps anciens le terme de « Bastelevr » avait le sens d'amuseur public, de joueur de tours de « passe-passe »... Et cela lui va bien à cet homme de passage qui avec subtilité, souplesse et adresse ouvre les passages !... Et nous invite à faire de même !...

 

 

 

 

Mouettes 4 janvier 2020 167.JPG



09/01/2020
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi