Les dits du corbeau noir

LA VIE : UN MOUVEMENT / UN PARTI ! 2019 BRAN DU REFLEXIONS 12 02 FEVRIER

 

 

Principe, Essence et Anima : la VIE...

Réflexions Bran du Février 2019

 

 

 

« L'Esprit de Vie », « L'Esprit de la Vie », quel est-il ? Quel est son Anima, de quel Principe et Essence émane cet Anima lui-même ?... Procède-t-il d'un « Ordre » vecteur d'Unité ?...

 

Certes la Vie et singulière et plurielle, multiforme, multi-expressive, multi-différenciée, mais animée, activée, d'une commune « Force, Energie, Lumière » par ce qui pourrait être peut-être une sorte de Vibration ou Onde-Mère impulsée au sein d'une création permanente et cyclique...

 

Dans quel but cela ? Avec quel objectif pour autant qu'il y ait dans le processus de la Vie un but et un objectif déterminé, souhaité, volontairement mit en œuvre et expérimenté ?...

 

Notre existence évolue au sein de dualités diverses et variées et il nous faut « traverser » celles-ci souvent dans l'épreuve à partir de discernements objectifs aptes à nous aider dans nos choix et décisions...

 

Choisir et décider sont des « outils » majeurs de notre cheminement au sein des contraires qui s'opposent, voir se combattent et qu'il nous est recommandé si possible de concilier car l'un et l'autre des antagonistes apparents sont, d'une part, interdépendants entre eux et, d'autre part, appelés à coopérer ensemble ! Cet énoncé suppose par exemple que le jour à besoin de la nuit, que la mort a besoin de la vie... et inversement !...

 

André Breton appelait cela « le mariage ou la noce des contraires » et de nombreux sages et penseurs de diverses cultures et continents ont exprimé le même constat d'une nécessité « transcendantale » et ont tous invité à méditer sur celui-ci !...

Nous sommes la Vie quand nous avons fait le choix de vivre, notre renonciation à « vivre » ne vient pas de la Vie elle-même, mais de l'état de nos rapports et relations avec Elle...

La Vie ne décide jamais de notre « mise à mort » !...

Elle cesse parce que des facteurs indépendants de sa propre volonté interfèrent sur celle-ci...

 

Le seule volonté de la Vie est de Vivre, de maintenir et de pérenniser le « Vivant » autant qu'elle le peut, de prolonger ses « expériences », de « s'informer » dans tous les domaines, d'essayer divers « postulats » ou « intuitions »...

 

La Vie devrait donc être notre bien le plus précieux et cela devrait être la même chose pour tout le « Vivant »...

 

La Vie, au bout d'un temps de gestation, nous est donnée et offerte. Nous n'avons pas a priori choisi de venir au monde, mais nous y sommes héritant dès lors des questions que se pose l'humanité toute entière : pourquoi, à quelles fins ?...

Nous aurons chacun et chacune à chercher des réponses plus ou moins satisfaisantes à cet état d'être...

 

Mais, dès lors, nous entrons pour un certain temps au sein d'une communauté de Vie que nous partageons avec tout le Vivant sans que nécessairement, hélas, nous ayons conscience d'une solidarité de fait et d'appartenance entre toutes ces « existences » émanées semblablement et ayant une même finalité de destin (signe d'une égalité terminale indéniable : Nous mourrons tous !)...

 

Si l'égalité est incontestable dans le sort qui nous est finalement alloué pourquoi ne devrait-elle pas exister tout au long du déroulé de notre existence ? Ne serions nous égaux que devant la Mort ? Qu'est-ce qui nous interdit d'être des égaux dans la Vie sinon nous-mêmes !... Cette égalité dans la Vie comme dans la Mort ne serait-elle pas alors un gage de fraternité, d'entre aide, de solidarité compassionnelle ou non , de symbiose communautaire ?

Et en quoi cela ne serait-il pas similaire avec les autres règnes du vivant qui nous entourent ?...

 

N'est-ce pas la Vie, ce bien le plus précieux, qui devrait bénéficier de toute notre attention, de nos meilleures intentions, de toute notre vigilance, de toute notre protection, du meilleur emploi possible de nos facultés et capacités, du meilleur usage que nous pouvons faire de nous-mêmes ?...

 

Combien cela changerait la face du monde, n'est-il pas ?...

 

Étudiant le Monde Celte (les Mondes Celtes plus exactement), mais aussi le monde Amérindien, la culture Shintoïste ou celle des Indiens d'Amérique du Sud comme les Kogis par exemple, je constate des similitudes importantes dans leur rapport à la VIE ; ce sont des rapports et des relations qui ont été constitués leurs pensées, ctoyances et concepts mêmes...

 

L'Univers, la Nature, les Événements naturels, ont été et demeurent leur LIVRE d'enseignement ; un enseignement qui porte immanquablement vers des dimensions divines et sacrées qui relèvent, par leurs abstractions majeures, d'une métaphysique et du « surhumain » (d'une transcendance spirituelle de la matière corporelle que nous sommes.)...

 

Ces peuples sont des peuples dit « traditionnels » (primitifs étant trop souvent employé avec un sous-entendu péjoratif !)

Traditionnels ; c'est-à-dire qu'ils se transmettent de génération en génération les bases et les fondements de leur « présence au monde » ; bases et fondements sans cesse « revisités », mais stables en leur fond, mouvants et évolutifs en leurs formes...

 

Si l'Histoire est le fait des femmes et des hommes, l'Esprit, le Principe, L'Essence, l'Anima tout comme les Mythes et les Archétypes qui en sont les fidèles ambassades ne sauraient appartenir à cette « Histoire » figée et sclérosée, enfermée dans ses propres manipulations et mensonges....

 

Il semble bien d'ailleurs que nous ne sachions rien retenir ou qu'il n'y a rien à retenir de la dite Histoire puisque nous récidivons sans cesse les mêmes tragiques erreurs communautaires... Nous faisons donc bien des « histoires » pour ce qui ne le mérite aucunement !...

 

La Vie est œuvre divine et sacrée, je le pense vraiment....

Je peux concevoir à la fois le rôle du hasard et de la nécessité dans le mécanisme de la Vie, mais sans pouvoir, objectivement, faire l'impasse ou m'exonérer des dites dimensions divines ou sacrées...

 

Le « comment » ne suffit pas à mes questionnements, il me faut y ajouter le « pourquoi » et la science malgré d'évidents et parfois spectaculaires progrès, ne peut aucunement m'aider à aborder quelques réponses recevables !...

 

Il ne reste donc que la Croyance avec pour réserve toutes les exigences d'objectivité, de prudence, de doute, que je peux mettre en œuvre dans ma libre et volontaire recherche d'entendement !

 

C'est cette recherche que je partage avec vous de façon plus ou moins appropriée, adroite ou malhabile, mais véritablement sincère et « testée » préalablement, en tout cas soumise à critique et pesée à son plus juste poids.

 

Bien des points abordés et étudiés relèvent d'une supputation ou d'une suggestion, d'une intuition certes parfois, mais se présentant comme telle...

Ce qui pourrait me « convenir » en terme d'entendement peut parfaitement et heureusement d'ailleurs ne pas être à votre convenance et cela est totalement « recevable » car l'objection y a toute sa place...(et, si possible, argumentée...)

Tout est « vibration », tout est « mouvement », tout est « information » au sein de la VIE avec pour Anima essentiel des Forces ou Puissances, des Energies et un rapport subtile et substantiel avec la « Lumière ». Cela implique aussi une coopération sensible et intelligente avec les « Eléments » qui nous entourent , la connaissance et le respect de ceux-ci. »

 

Nous sommes un « microcosme » au sein d'un « macrocosme » qui nous « enveloppe », mais avec lequel nous sommes en affinité, en correspondance ; l'Univers, en quelque sorte, est en nous comme nous sommes dans l'Univers...

 

L'Univers et nous-mêmes sommes « régentés » au sein de nos spécificités et particularités formelles par des lois comme Une ce qui faisait dire et fait dire encore aux savants et observateurs que ce qui est en Haut et comme ce qui est en Bas, et inversement !...

 

Et dans ce cas : « cueillir une fleur pourrait déranger une étoile » comme l'affirmait Victor Hugo !

 

Le mouvement en spirale est observé, par exemple, autant dans l'univers planétaire que dans la pousse de plantes où l'ouverture de leurs fleurs... Le monde cosmique « danse » au sein d'une piste de danse cyclique et circulaire et nous sommes invités à cette danse, à y être, si possible, danseuses et danseurs !...

 

Danser ; c'est le plus beau mouvement que nous pouvons offrir à la Vie, à notre Vie...

Ritualiser ; c'est harmoniser notre plan « horizontal » avec ferveur, fraternité, conscience, cohérence, offrande et amour et se donner rendez-vous de cœur et de pensée au centre de l'aire circulaire qui est notre « anneau d'alliances » afin de se conjoindre alors à l'Axe Vertical de la Transcendance spirituelle puis de monter, comme un feu de joies et de gratitudes, en « spirales » autour du dit Axe d'entendement et de vœux qui relie la terre au ciel, l'humain au divin...et de « cosmunier » pleinement en ces noces...

 

 

Je rêve d'une adhésion mondiale, planétaire, à un « Mouvement pour la Vie », à un « Parti pris pour la Vie ! » qui serait lors en capacité de réduire considérablement cette engeance mortelle qui sommeille en chacun et chacune et qui peut se réveiller à tout instant si nous n'avons pas appris à « maîtriser les dragons » qui somnolent en nos cavernes intérieures !...

 

.................................................



12/02/2019
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi