Les dits du corbeau noir

La ROUELE revue de l'ADCS le thème LA TRIBU Lecture et commentaire Bran du juillet 2015

LA ROUELLE « Spiritualité druidique »

Alban Hefin 2015

Le thème abordé : la tribu

 

Revue périodique réalisée par les bosquets, les clairières, les foyers membres de l'Assemblée Druidique du Chêne et du Sanglier (11 communautés actuellement réparties en France et une en Suisse-Romande.) Contact : www.druides.org

(Accès par téléchargement)...

 

Un philosophe et sociologue réputé annonçait il y a déjà plus d'une dizaine d'années le « retour des tribus »...

Soit le retour d'un « Esprit clanique » animant un cercle, une communauté, constituant une famille au sens spirituel du terme...

 

La tribu au sens antique est un ensemble d' hommes et de femmes descendants d'ancêtres communs et organisé en phratries...

L'extension s'est faite vers des groupes sociaux et ou politiques fondés sur une parenté ethnique réelle ou supposée chez les peuples primitifs...

 

Les nouvelles tribus (bosquets, ordres, clairières...) relèvent d'une volonté d'associer des affinités d'entendement et d'appartenance en se rattachant par liens affectifs et intellectuels à une somme de connaissances, de sagesses, de savoir faire et de savoir être, contenue au sein de la Tradition celto-druidique et des enseignements qui en découlent, s'actualisent et s'élargissent au fur et à mesure des générations qui s'y investissent de cœur et d'esprit en accroissant qualitativement « l'Héritage »...

 

La Tribu à tendance à se substituer à la Famille devenue aujourd'hui « nucléaire » c'est-à-dire concentrée et constituée de peu d'individus...

 

La tribu est une famille élective...

On fait le choix libre et responsable d'en faire partie et de coopérer à sa bonne gestion et organisation, à son heureux développement dans l'espace et le temps...

 

Elle est censée prôner les vertus de la solidarité, de l'entraide, de l'accompagnement, du soutien, en offrant gratuitement à tous et à chacun des avancées et des progressions autant individuelles que communautaires dans le savoir faire et le savoir être....

 

Le groupe nourrit et sustente l'individualité et celle-ci réciproquement apporte de la « nourriture » sur la table collective du partage et de l'échange...

 

L'éclatement des liens familiaux, la distanciation qui sévit au sein des familles du fait des contraintes matérielles et financières amène peu à peu à chercher ailleurs et autrement des relations plus gratifiantes, plus conviviales et stimulantes où l'autre est vecteur de découverte et de meilleure connaissance de soi en faisant si possible l'économie des jugements de valeurs...

 

C'est aussi le lieu pour faire apprentissage de la tolérance et de la nuance en incorporant, en incarnant, les enseignements premiers de la Tradition axés sur la recherche constante et attentionnée d'équilibre et d'harmonie....

 

C'est donc un lieu idéal pour faire l'apprentissage serein et respectueux du « vivre ensemble » en étant positivement confronté aux faiblesses et contradictions inhérentes à la condition humaine... C'est en cela une « école de sagesse »....

 

Les épreuves rencontrées sont sources d'enseignements et d'évolution dans la connaissance et la maîtrise des comportements humains et de leurs « travers »....

 

Tant que les buts et objectifs majeurs demeurent éclairés, guidés, accompagnés, par une conduite spirituelle et philosophique donnant préséance à l'esprit sur toute matière, l'évolution se poursuivra en accroissant la conscience, les qualités, facultés et compétences de tous et de chacun et ce pour le plus grand bienfait de l'ensemble ainsi constitué et développé...

 

Les vertus d'exemplarité, de sincérité, d'authenticité se doivent d'accompagner ces progressions graduelles afin de faire « référence » quand aux « vérités » dispensées et animées dans le Cercle des frères et des sœurs...

 

Le singulier épanche la soif du pluriel et inversement....

 

Tout cela trouve son point d'orgue, sa pointe de diamant, dans la « cosmunion » rituelle qui couronne la Fraternité d'un Cercle absolu et infini...

 

L'attribut est ce qui appartient spécifiquement à un être, soit une manière d'être particulière...

Cela à fonction de partage, de donation, de distribution...

(C'est aussi un emblème caractéristique accompagnant une figure mythologique...)

En ce sens, et par Essence, l'Amour, l'amitié, la fraternité peuvent être l'attribut de l'Être....(Le Verbe de toute haute et profonde conjugaison...)

 

La tribu bénéficie donc de l'apport, du « tribut », librement offert et versé par chacune et par chacun sur la table de la rencontre et de la découverte, du partage et de l'échange mutuel....

Nous sommes en effet, comme le dit notre frère Alaudan, dans la dynamique heureuse du don et du contre-don...

 

Ce n'est pas non plus par hasard que le Chaudron celtique symbolise aussi une distribution généreuse et prodigue de bienveillance et de bienfaisance et qu'il est, de ce fait, l'attribut des Dieux et des Déesses qui nourrissent d'abondance leurs fidèles tribus !....

 

L'entrelacs celtique exprime aussi le champ absolu et infini des interdépendances mais aussi des alternances qui exaltent les lignes, les rythmes et les saisons de la Vie...

 

Au sein et au cœur du Cercle fraternel nous sommes ces entrelacs, ces lignes de force, d'énergie et de lumière qui s'entrecroisent en équilibre et harmonie afin de constituer le tissu vivant de notre évolution....

Nous sommes « tissus » de cela et en faisons l'appren-tissage !....

 

Le druidisme a, selon les textes anciens, pour origine les îles du Nord du Monde là où résidaient les quatre Druides dits primordiaux et leurs talismans associés correspondant à leurs vertus, valeurs, capacités, facultés, compétences spécifiques...

 

Ce sont les « gens de la Tribu de Dana » qui furent enseignés par eux et c'est ainsi que le druidisme se répandit en Irlande...

 

Nous sommes en tant que « Cercle druidique » un anneau de cette chaîne fraternelle qui nous lie et relie dans le temps et l'espace, à la Mère, à la Déesse , à tous les autres anneaux d'alliance forgés par l'esprit et le cœur en signe d'appartenance et de fidélité à l'Essence de tout être et de toute chose, en ce monde et en « d'autres mondes »...

 

« La vie humaine est un Cercle, il en est ainsi de tout ce qui est animé. L'importance du Cercle s'est toujours manifestée dans l'expression de l'art et des rites. Il est l'attribut premier de ce qui relie étroitement la tribu du monde et toutes les formes de vie rattachée à la Terre-Mère. » Branwen

 

On ne saurait mieux dire...

 

Je vous invite donc à vous reporter à cette revue qui est en libre téléchargement...

 

Bien fraternellement Bran du



07/07/2015
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 521 autres membres