Les dits du corbeau noir

La Noble Assemblé de Lugnasad Bardi - Bran du juillet 2012

LA NOBLE ASSEMBLEE DE LUG                     Bran du     03 07 2012



Jeux sur la colline et rires dans les près…
Belle récolte et belle moisson dans l’été engrangé…

Ils sont tous là, les nobles artisans ;
Les façonneurs de formes agréables et utiles ;
Ils sont tous là les héritiers de Lug aux mains adroites et habiles…

Les porteurs de mémoire ; ceux-là sont venus aussi,
Avec sur la langue le sel et le flot limpide de la parole vraie…
Ceux-là ont jeté leur navire impétueux, fier et solide sur l’océan du silence ;
Dans les hauts et profonds courants de la peur et de l’ignorance…
Le vent fait voile vers la proue tendue de leur front et de leurs lèvres…

Belle est l’assemblée sur le tertre élu…
Les ailes de la joie tournoient dans le ciel…
Joyeuse aussi l’aire que les pas foulent d’une démarche paisible ou alerte…

- Belle épée brillante dans le fourreau de l’Eté -…

Luttes sur l’herbe rase ; ceux-là rivalisent d’ardeur et de fougues
Qui, comme des béliers et des taureaux, s’affrontent selon la règle ; les muscles bandés et gonflés de sang vif et chaud….

Ceux-ci et celles là ont accompagné la marche du soleil, ont enfilé des perles au collier de la lune…
Et les voici qui puisent au puits de la lumière l’eau des rêves et de la vie….

Ceux-ci et celles-là ont branche d’arbre aux épaules et fruits bien mûrs au bout de leurs doigts…

Ils ont défriché l’enserrement des ronces et des racines et enfouit la graine d’espérance dans le sillon des promesses….

Ceux-là , à l’image de la Mère souveraine, ont fait de leurs paumes, creusées par l’ouvrage, un berceau pour les forces vivifiantes qui nourrissent les êtres et toute la Création… De leurs paumes ouvertes et offertes à jaillit « une plaine fleurie de trèfles »…

D’autres encore, prosternés avec ferveur et dévotion devant la margelle du souvenir, remplissant la fontaine de mémoire de leurs larmes drues et sincères, remerciant la Divine Nourrice pour l’offrande se sa « propre chair » devenue substance sacrée et fertile en doux remède à toute faim…

Grand est le roi qui préside l’assemblée assis sur la Pierre de vérité…
Grandeur et noblesse dans son port et dans son regard…
Le chêne est sa force et les druides sont ses conseillers…
Large est sa paume qui distribue bienfaits et richesses…
Lug inspire et guide ses œuvres…
Par vertu souveraine, le roi terrestre œuvre sur les trois parties du jour et de la nuit, les assemble, les concilie… Et en cela la vie s’enfante dans la paix et dans l’harmonie…

Nulle parjure en son règne envers l’eau, la terre, l’air et le feu….

Il a reine en son cœur pour sa noble régence…

Il boira le temps venu la bière rousse de l’immortalité
Et nous lèverons nos cornes en sa mémoire quand le banquet viendra pour faire souvenance…

Scellons ces heures du sceau de l’amitié, que la harpe égraine le chant des frères…
Buvons le miel de la chaude présence, buvons pour les êtres aimés…

Que le baiser accueille le héros en sa course,
Que les nobles chevaux soient désaltérés !…

Que les corbeaux se repaissent en paix dans la plaine des rires et des chants…
Plus n’est le sang dans le corps des batailles…

Tous et toutes venus des quatre quartiers du royaume , tous et toutes en leurs fières ambassades, ont tenu le fier serment, ont fêté dignement Lugnasad !…



03/07/2012
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 565 autres membres