Les dits du corbeau noir

LA MORT D'URYEN REVISITE PAR UN BARDE CONTEMPRAIN 2018 BRAN DU 22 01 JANVIER

 

Nouvel hommage à Uryen

Bran du    22 01 2018

 

 

Entre nuit et brouillard, j'ai tracé mon chemin...

Le ciel m'a prit la main, m'a donné vue et regard...
Aussi loin que je vois, des hommes courbent la tête

C'est la peur, le joug, sous lequel ils ploient !...

 

Je sais de quelle semence est la semence...

Le gland devenu chêne, je sais d'où il vient...

Je ne sais pas où le vent du jour m'entraîne,

mais, il fredonne à mon cœur le chant des Grands Anciens...

 

Ce chant là, je le connais bien ;

Des lèvres aimantes le chantaient au-dessus de mon berceau ;

C'est le chant des feuilles, des pierres, du feu et des flots,

C'est celui que chantent l'aube et l'aurore en leurs matins...

 

J'ai offert au bois mort un bouquet d'étincelle...

Par trois fois j'ai tournée autour du chaudron...

L'ivresse m'est venue qui fait flamber mon front ;

L'ivresse qui fait souvenance, l'ivresse qui rappelle...

 

///...

 

J'ai été dans le Cercle rouge

Au Centre comme la Pierre de Vérité

Tout autour les lances tournaient comme un soleil vainqueur...

Rouge aussi était le lit de la rivière,

Mais le fléau de l'Est n'a pas franchi le gué !...

 

Le bouclier d'or serti de pierres de sang a repoussé la vague de l'Est

et offert un festin à la Corneille des combats...

Les corbeaux volaient au-dessus de la plaine

Avec de la chair rouge dans leur bec...

 

 

Le Blanc du Dragon ; c'est lui la gloire d'Uryen

Bleue est l'armure du roi où se reflète le ciel de la victoire...

La terre a tremblé, les flots sont montés à flanc des colline...

Le Sanglier dans sa fureur à éventré la rage du Saxon...

Bretons sont ceux qui poussèrent des cris au sommet de l'honneur...

 

Uryen , c'est lui la bannière qui flotta dans le vent ;

C'est lui l'Arbre dressé où se rompirent les épées...

Le bétail, c'est lui qui le poussa dans les royales prairies...

Il n'a pas compté la largesse du butin, chacun aura sa place et sa part au banquet de Samhain... Et nul ne lui disputera le morceau du héros !

 

.............../////////////////.....................

 

 

 

J'ai enlevé la flèche qui me perçait le cœur...

Le Prince a tout jamais, a changé de demeure...

Auprès de son étoile son beau cheval se tient

et le char resplendit et c'est le char d'Uryen...

 

.....................



22/01/2018
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 494 autres membres