Les dits du corbeau noir

LA GRANDE REHABILITATION DES GAULOIS BRAN DU 11/NOVEMBRE 2011

Bran du    Novembre 2011

 

L’événement majeur de cette « réhabilitation » au grand jour du « monde gaulois » se concrétise par une exposition d’envergure qui se tient à la Cité des Sciences et de l’Industrie à Paris/Villette et ce jusqu’au 02 septembre 2011... Elle réunit de nombreuses éléments archéologiques et des présentations pédagogiques permettant de prendre toute la mesure d’une société enfin reconnue comme une véritable civilisation… Dans le numéro hors série d’Archéologia d’octobre 2011 Maud Gauy, Commisaire de l’exposition, nous dit ceci :

« Les sciences renouvellent notre connaissance de la civilisation gauloise et remettent en cause bien des idées reçues sur notre histoire… Ce que les archéologues nous ont appris sur les territoires gaulois nous a semblé proprement sidérant : des sociétés gauloises savantes et organisées, des gaulois grands cultivateurs, habiles artisans, géographes et urbanistes… »

François Malrain et Matthieu Poux ajoutent à cela :

« Non, la Gaule n’est pas un territoire peuplé de barbares « à la traîne » par rapport à leurs contemporains Grecs et Romains, mais une véritable civilisation caractérisée par une culture et des modes de vie différents… Ces gaulois, on les sait désormais fin connaisseurs des astres, très bon mathématiciens, architectes de talent ou encore artistes confirmés…

Le nouveau défi : Décrypter les croyances, l’idéologie qui les animent, de dévoiler le pert de mystère qu’elles recèlent… Les recherches actuelles traduisent un renouveau consacré à la religion gauloise… On constate par ailleurs l’infinie diversité des pratiques funéraires… Les Gaulois méritent bien plus de considération que celle qui leur a été jusque là accordée… »

En fin de parcours des découvertes et révélations on trouve une « poubelle aux idées reçues » qui risque bien de déborder !…

………………………………………………….............................................................

A cela fait écho le numéro hors série de Télérama consacré aussi aux Gaulois et qui apporte une large contribution à cette « reconsidération » sur des bases « scientifiquement » indéniables… TOUTEFOIS et c’est bien là que la chose « blesse », dans un article concluant les apports très riches de ce magazine dans la « réhabilitation » en cours, vient s’insérer des propos qui proviennent d’un responsable d’une troupe de reconstitution historique (la troupe des Ambianis et Ludovic Moignet pour le nommer) qui, en dehors de la qualité, de l’authenticité et du sérieux de son entreprise « culturelle » vient donner un avis « purement gratuit » et non argumenté sur sa vision négative du « néo-druidisme » qui défigure la réalité et entache une philosophie et une spiritualité avec des relents d’idéologies rejetés par notre cœur comme par notre esprit…

Ces assertions, présentées ainsi et sans aucun éléments permettant d’en vérifier la teneur et la réalité, sont une atteinte à la dignité de nombre de frères et de sœurs dont les actions se trouvent amalgamées à des projections qui mêlent extrême-droite et nazisme. Chacun et chacune mesureront la gravité de tel propos livrés en pâture aux lecteurs de tous les âges et conditions…

A propos des troupes de reconstitution historique membre de la Fédération « Pax celticum » : Cette fédération  rassemble des troupes d’archéologies vivantes européennes soucieuses d’éthiques, l’article 1er de la charte stipule que « les associations, groupes ou individuels participant s’engagent à ne pas connoter leur démarche de convictions religieuses ou politiques » Et la journaliste qui mène l’entretien d’ajouter : « Une manière de garder à distance les collectifs néo-druidiques souvent sectaires et proches de groupuscules d’extrême droite.!!! » La rédactrice relate les propos de Ludovic Moignet ; le fondateur de la troupe « les Ambiani » lequel aurait embrasser aujourd’hui une vocation sacerdotale (sic !) mais (tout compte fait) s'en préserve car il vaut mieux s’en garder, le terrain étant trop glissant, propice aux dérapages… « On ne sait que peu de choses sur la religion des Gaulois, sur le rôle des Druides notamment, qui nourrissent beaucoup de fantasmes nauséabonds »… Et voilà la conclusion !!!

Il est vraiment plus que regrettable qu’Emilie Gavoile, journaliste à Télérama, se fasse le relais de cela s’en s’assurer du bien fondé des opinions (toutes personnelles) relatées et de leurs lourdes conséquences sur un lectorat qui a déjà bien du mal à se faire une idée objective et fiable dans ce qu’on lui donne comme informations…

On trouvera aussi et cette fois sous la plume de J L Bruneaux cette autre affirmation gratuite et déplorable venant d’un « chercheur  » censé vérifier et argumenter la teneur de ses déclarations :

« C’est la confusion orchestrée entre Celte et Gaulois. Le concept des Celtes n’est pas neutre. Cette espèce de « celtitude », qui remonte au XVIIè siècle et XVIIIè siècle et rebondit au milieu du XXè siècle avec l’idéologie nazie et qui a inspiré certains mouvements néo-druidiques aryanisants et racistes, me paraît dangereux »… Rien que cela mais tout cela, sans aucun souci d’exactitude, sans faits avérés et argumentés, pour alimenter des projections fortement préjudiciables sans aucun souci d’éthique et de déontologie dans l’exposé de ce qui s’affiche comme une « vérité absolue » !!!



18/11/2011
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 533 autres membres