Les dits du corbeau noir

J.R. TOLKIEN (SUITE) LE SILMARILLION EXTRAITS ET NOTES BRAN DU 2019 LE 14 12 DECEMBRE

 

 

 

Tolkien et divers 14 12 2019 066.JPG


Portrait de JR Tolkien In Tolkien L'Encyclopédie Illustrée de David DAY

 

 

 

 

J. R. TOLKIEN LE SILMARILLION Extraits

Extraits et Notes/Commentaires Bran Du Le 14 décembre 2019

 

 

 

Le début du récit : La Voix crée le monde et ce monde se veut être de beauté et donc d'équilibre et d'harmonie......

 

 

« Selon le fils de Tolkien chargé de la succession littéraire, il n'y a pas chez Tolkien de cohérence parfaire dans l'expression des idées fondamentales sur la nature du monde. Dans les cerniers écrits, les pensées les plus profondes( liées à la poésie et à la mythologie) s'effacent devant les les préoccupations théologiques et philosophiques de Tolkien. »

 

« Morgoth, le 1er prince de la nuit était alors sur les Terres du Milieu et les premiers elfes lui firent la guerre pour reprendre les silmarills »... 

 

« ...La musique des Ainur (des Bénis), c'est elle qui enfante les mondes...

Eru ; c'est lui le « Premier » appelé Illùvatar en Arda...

Eru : sa pensée crée les Ainur avant que nulle chose ne soit créée...

 

Eru Propose à chacun des Ainur des thèmes musicaux... Ils chantèrent devant lui il en en fût heureux. Puis ils chantèrent seul ou à quelques uns, chacun chantant la part de l'esprit d'Illùvatar imprimée en lui. Le sentiment de ressemblance mit longtemps à venir, une meilleure compréhension leur vînt à mesure qu'ils s'écoutèrent et les fit croître en accord et en harmonie...

 

Il fût un jour où Illùvatar fit rassembler tous les Ainur pour leur soumettre un thème magnifique qui leur dévoilait des choses plus grandes et plus merveilleuses qu'il ne leur en avait encore révélé...

 

Son débit glorieux et sa splendide conclusion éblouirent tant les Ainur qu'ils se prosternèrent devant Illùvatar sans pouvoir dire un mot.....

 

« De ce thème que j'ai proclamé devant vous, je souhaite que maintenant, tous ensemble, harmonieusement, nous fassions une grande musique...

 

Et comme j'ai doué chacun de vous d'une Flamme immortelle vous allez pouvoir faire la preuve de vos dons, chacun jouant ce qu'il veut de son habileté et de son talent pour embellir et glorifier ce thème. Moi, je resterai à écouter et à me réjouir du fait que grâce à vous la beauté se soit muée en musique... »

 

Alors, la voix des Ainur, tels des harpes, des luths, des flûtes et des trompettes, des violes et des orgues, tels le chœurs aux voix innombrables commencèrent à tisser le thème d'Illùvatar dans une harmonie grandiose...

 

C'est une musique dont les échos atteignirent le Vide, et ce ne fût plus le Vide...

 

(Ceci, bien qu'il soit dit qu'une musique encore plus grande, celle des chœurs des Ainur et celle des enfants d'Illùvatar, doive s'élever devant Eru après la fin des temps.)

 

« Alors, les thèmes d'Illùvatar seront joués dans leur vérité et adviendront à l'être au même moment car tous alors comprendront pleinement la partie qu'il leur a destinée, chacun atteindra la compréhension des autres, et Illùvatar satisfait, accordera le Feu Secret à leurs esprits... »

 

 

Mais.... Parmi cette heureuse chorale se tient un Ainur, le plus « doué » d'entre eux lequel entend faire entendre sa propre voix ; une vois qui aspire à la possession, à la domination, à l'appropriation....!!! ET c'est déjà là, au premier stade de la Création que les gros ennuis commencent !

ET ces gros ennuis s'appellent : Morgoth !

 

 

 

 

 

 

Tolkien et divers 14 12 2019 037.JPG
Morgoth (Tolkien / Encyclopédie illustrée)

 

 

A SUIVRE

…...................

 

 

 

 

 

Tolkien et divers 14 12 2019 033.JPG

 

 

Notes et commentaires : Bran du

 

 

Tolkien base, fonde et donne naissance à son récit à partir de la production d'un son qui par l'harmonie extraordinaire qu'il contient féconde chaque élément qui constitueront le monde....

 

On pourrait dire que Eru appelé Illùvatar par les Ainur symbolise à lui seul toute l'harmonie en potentialité de se répandre afin de donner à tout être et à toute chose la beauté spécifique qui lui revient en contribuant par sa singularité à créer le jardin pluriel et pervibrant de la splendeur...

 

C'est donc une cosmogénèse qui porte à existence une variété et diversité de formes, de couleurs, de senteurs, d'ondes résultant d'un accord harmonieux qui en féconde, par son Essence même, l'expression et la manifestation dans le concert symphonique de l'Univers infini...

 

Eru ou encore Illùvatar est en conséquence le « Dieu de l'Harmonie », la déité suprême qui contient en lui même et répand de lui-même toutes les sources d'équilibre et de cohérence permettant à une « création » de « fleurir le monde » dans la paix et la sérénité du jardin des âmes incarnées en chaque être et en chaque chose...

 

Bien des civilisations, des mythes et archétypes, relatent une cosmogénèse également fondée sur un modèle vibratoire associé à une Energie/Souffle qui façonne la « matière » afin d'y ensemencer une graine spirituelle appelée à germination et croissance et dont toute la vitalité dynamique s'emploiera à tendre vers l'équilibre et l'harmonie, seule base et seul fondement que lesquels peu s'élever et croître une œuvre mise au service de la Vie...

 

L'Origine se tient là dans la recherche permanente d'équilibre et d'harmonie gage de toute évolution sereine, opérative et efficace, gage de stabilité et de durabilité, gage de créativité et de développement des vertus de l'imagination......

 

Désir et volonté conjointe œuvrent « divinement », spirituellement donc pour ce but, pour cet objectif constant qui est la recherche d'une convergence perpétuelle d'entendements majeurs qui tous aspirent à apporter leur précieux concours à l'instauration voir à la restauration si nécessaire, des dits équilibres et des dites harmonies....

Cela implique une pensée de nature symbiotique axée sur l'osmose entre ce qui fût, est et sera d'équilibre et 'harmonie...

 

Toute sagesse véritable ne saurait prôner, instruire, enseigner, autre chose que cela !.... Car cela seul pérennise la Vie au sein de la Loi d'Evolution...

 

Tout ce qui serait de nature à porter atteinte à la réalisation de ce chef-d'oeuvre ne peut relever que de l'orgueil, de la cruauté et du mensonge soit d'un fourvoiement et d'un détournement néfaste et fortement préjudiciable des valeurs constitutives, d'humanité : humanité constitutive de cohérence, cohérence constitutive d'entendement,entendement constitutif d'une unité singulière et plurielle génératrice de « cosmunion universelle »...

 

Ce qui importe plus que tout ; c'est que résonne, ajustée, accordée, harmonisée, équilibrée, concordante, la douce, merveilleuse, enchanteresse et splendide « Musique des Sphères »....

 

Mais pour cela, il ne faut que trahisse l'homme, l'homme qui n'a musique au cœur !....(Dixit Shakespeare)...

 

Ainsi, lorsque nous sommes désaccordés, déréglés, dissonants, discordants, parasitaires donc, nous portons non seulement atteinte et préjudice à nous-mêmes, mais à tout ce qui nous entoure du ciel et de la terre et ce en quelques formes que ce soient et notre « dissonance » affecte elle aussi la « Partition de l'Univers » par une interprétation cacophonique de celle-ci !....

 

Bien des civilisations anciennes, bien des peuples primitifs et ceux qui restent encore de nos jours en dehors de nos sociétés suicidaires et prédatrices et ce, malgré les génocides dont ils font l'objet, savent parfaitement cela ; cette interdépendance vibratoire et subtile entre la marche de l'univers et le cheminement existentiel humain et terrestre...

Et ce à travers une pensée en osmose avec une telle compréhension plus que millénaire et dont les actes transcrivent en parfaite adéquation cet « entendement » autant spirituel que philosophique....

 

Selon le récit de Tolkien, ce sont des voix individuelles, spécifiques, qui forment un chœur unique, une « chorale grandiose ».... Elles doivent leur existence à cette fonction que l'on attend d'elles, elles sont nées pour produire de l'harmonie et faire vibrer celle-ci en résonance d'Univers...

 

La Voix... C'est donc Elle qui trace tout cheminement existentiel digne de ce nom...Chaque Voix provient de la VOIX des Origines et c'est la VOIX qui donne voix et voie à toute la création !...

 

Ainsi nous pouvons aussi comprendre que la Voix est Logos et Verbe et que ce Verbe nous appelle aux plus belles, hautes et profondes conjugaisons de l'Amour !

 

Et ces voix singulières sont invités, sont appelées, à se « tisser » ensemble pour donner, pour offrir aux étoiles une couverture d'Amour !... l'Amour et la trame de tout tissage qui épouse sens et Essence au service de l'Âme, de l'Esprit...Tous les fils s'enchevêtrant en équilibre et harmonie autour de cette trame aimante, bienveillante et bienfaisante... et mariant leur diversité dans des juxtapositions ajustées et adéquates qui concoure à la beauté du monde, des êtres et des choses...

 

Tisser ensemble ; c'est se hisser vers le plus beau, le plus vrai, le plus juste, le plus accordé qui soit possible d'atteindre et encore, pour autant que la beauté elle-même puisse être « limitée » !...

 

L'invitation faite par le divin, par le « sacré » à la forme profane que nous sommes consiste à pratiquer et développer en nous un « art musical », à nourrir et abreuver celui-ci par des exercices sonores constants et réguliers qui feront, peu à peu, de notre corps, de notre cœur, de nos pensées, de notre âme même, un « instrument de musiques » que nous aurons soin de ré-accorder en permanence afin qu'il sonne le plus « juste » possible...

 

Ayant connaissance et expérience en nous-mêmes et par nous-mêmes de ce qu'est véritablement, authentiquement, un « accord », et procédant à celui-ci, nous serons plus à même d'en être les porteurs et témoins et d'être en juste mesure de nous accorder avec le reste de l'Univers !... D'où l'entendement, l'échange et le partage autorisant à faire chœur et chorale avec les êtres et les choses, visibles ou non !                

                       A SUIVRE...



14/12/2019
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi