Les dits du corbeau noir

JE NE SAIS.... Bardi Bran du 01 12 2014

novembre 2011 oise et samain 048pm.jpg

 

Je ne sais... Bran du Bardi    du 01 12 2014

 

Je ne sais qui tu es

Et je ne peux te donner de nom,

Mais je sais que tu es

La somme de toutes les Vibrations...

 

Je sais, intimement je sais

Et j'ai la conviction

Que tu es dans tout ce qui est ;

Car tout, en toi, naît et se fond...

 

Le blé et sa moisson,

La farandole des saisons,

Le couvert de toutes les forêts

Les îles sur l'horizon,

La fleur du genêt,

Le printemps en ses bourgeons....

 

Tout cela n'est que l'infime fraction

D'un Tout en ses émanations...

Ce ne sont que gouttes de l'océan,

Que feuilles de toutes les frondaisons...

 

Tu es la Force ardente et obstinée

Du Saumon, du Sanglier et du Faucon...

Le Chêne, l'If, le Bouleau, le Coudrier

Ont, en leur aubier, la sève de tes Dons....

 

Tu es, du printemps, la floraison

Et dans le long hiver, le chaleureux tison...

Sources, fontaines et puits, nous font leçons

De l'Inestimable Chaudron d'où surgit toute vie...

 

Il n'est d'herbe qui ne soit brassée de ton Souffle ;

Il n'est de voile d'espérance qui ne soit poussée par Celui-ci...

Il n'est de chant sur les lèvres, il n'est de voix dans le vent,

Qui ne proviennent de ton Souffle de Géant...

 

Il n'est de grèves, il n'est de rivages

Qui méconnaissent tes vagues et tes flots...

Il n'est de poils, de plumes, d'écailles ou de peaux

Qui ne soient revêtus de ton soleil, de ta lune, de tes étoiles....

 

Tu es le Tout,

Au-delà des pensées et des mots....

Inaccessible, inatteignable, là haut, tout là-haut...

 

Père de l'Univers, le cosmos est un cuveau

Immense posé sur un immense brasero...

De ce néant, de ce chaos, par Toi, sort et jaillit

Par magie de feu et d'eau, le Renouveau !....

 

De tout cela, je ne suis qu'une humble particule,

Qu'une infime partie, qu'un modeste fragment...

Mais j'ai là, en mes songes, en ma chair, en mon sang

Quelques atomes de Toi qui dansent en chantant...

 

Je ne sais qui tu es

Et je ne peux te donner de nom,

Mais je sais que tu es

La somme de toutes les Vibrations...

 

Je suis l'Instant qui sait l'Eternité...

Je suis flamme dans ton brasier ;

Ru en tes courants...
Tes ailes me portent au-delà des nuées...

 

Je suis l'inspiré, visité ardemment

Par ton souffle puissant et aimant ;

De cela, je suis éperdument reconnaissant ;

Pour cela, je veux sans cesse te louanger...

 

Le gui de l' hiver, la fleur du printemps,

Le blé de l'été, la fougère de l'automne,

Je l'ai ai déposé dans la corbeille des offrants,

Avec le pain et le sel, la pomme et l'hydromel...

 

Toi le Bienveillant, Toi le Bienfaisant ;

Seigneur de la Terre et du Ciel,

Prends soins veux-tu de tes "enfants"

Que tu as fait mortels pour être immortels !...

 

Je ne sais qui tu es

Et je ne peux te donner de nom,

Mais je sais que tu es

La somme de toutes les Vibrations...

 

L'herbe, la brindille, l'écume où la souche

N'en sont pas moins, en ton sein,

La force qui accouche...

Cela, le Barde le clame par sa bouche...

 

Tu es Energie et tu es Lumière,

En toute chose, en tout être, qui, en Toi espère...

Par toi la Nourrice, la Matrice, la Mère ;

L'Enfantement de l'Univers...

 

Je ne sais qui tu es

Et je ne peux te donner de nom,

Mais je sais que tu es

La somme de toutes les Vibrations...

 

Tout Cercle est ta demeure

Tout Centre ton séjour...

Ovule est ton amour ;

Pénétré de Lumière...

 

Je ne sais qui tu es

Et je ne peux te donner de nom,

Mais je sais que tu es

La somme de toutes les Vibrations...



01/12/2014
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 548 autres membres