Les dits du corbeau noir

Inventer ou actualiser la Tradition ? Réflexion Bran du 11 12 2014

Réflexions :               Bran du :            Du risque de s'adonner à "l'invention"...

11 12 2014

Comme il est préférable revisitons la signification des termes utilisés :

Inventer : Créer ou découvrir... (Quelque chose de nouveau)... Imaginer... Trouver pour un usage particulier...
"Lorsqu'un objet est caché à tous nos yeux, il faut l'inventer de toutes pièces pour pouvoir le découvrir." J P Sartre
Invention : action de trouver....
Imaginer : se représenter dans l'esprit...
Concevoir, envisager, croire, s'imaginer, se représenter, concevoir....

Une troisième signification nous est proposée : Imaginer de façon arbitraire sans respecter la vérité, la réalité...


................///////////////...............

Que fait-il entendre du "risque" qu'il y aurait à" inventer" au sein de notre Tradition ?...

 

 

L'un de nos frères nous met en garde sur le danger "d'inventer"et ainsi de nous écarter du "connu" et du "reproduit" de ce que nous savons de notre Tradition et il nous conjure, respectueusement, de ne pas faire usage de termes et de gestuelles non appropriés aux relations recherchées dans la tenue de nos rituels et cérémonies...

C'est en effet un risque (de parasitage, de perturbation, de détournement, de défiguration) que d'improviser hors contact et conduction de l'Awen, de ritualiser sans lien avec l'Anima et l'Esprit même de notre Tradition, sans une connaissance approfondie de Celle-ci et de ce que nous en savons de diverses façons...

Je comprends et j'entends cet "avertissement" car il est motivé et justifié quand "inventer" est dénoué de conscience et de connaissance, de sens et d'Essence, de maîtrise et d'équilibre....

Il ne s'agit pas de faire n'importe quoi, n'importe comment et de n'importe quelle façon...

 

 

Un Fond immuable certe, mais qu'en est-il de la mise en Forme ?



Il n'est pas question "d'inventer notre Tradition" immuable en son FOND et de faire de nos rituels une approximation accompagnée de jeux de rôle et de théâtralisation en mettant ainsi en scène des "personnages en représentation" non reliés au Fond censé être authentiquement concélébré et convoqué à "participation"...

L'intention est comme toujours de grande importance ainsi que le fait de formuler celle-ci avant même que de passer aux mots et à l'acte...

 

Quelles sources et ressources disponibles pour concélébrer notre Tradition ?

 


Il est recommandé, à juste titre, de tenir compte en terme de religion et de rituel, des apports des sources disponibles pour la connaissance de la Religion des Celtes ; une religion jugée d'ailleurs des plus complexes et qui demeure, en très grande partie, "inconnue" aux dires de tous les chercheurs (archéologues et universitaires...)

A défaut de nombreuses sources écrites par les Celtes eux-mêmes, nous disposons le plus souvent de conjonctures et d'interprétations proposées par les dits chercheurs utilisant par ailleurs des études comparatives avec ce que nous savons des autres civilisations et traditions indo-européennes...

Mais il y a bien des singularités dans l'unité présumée et totale du monde Celte (Un singulier pluriel !) et notamment dans le domaine religieux partagé entre une ancienne religion dite "cosmique" et celle qui s'est mise en place pour favoriser peu à peu une organisation "politique" et "sociale" des sociétés concernées...
(Des dieux anciens s'estompent, de nouveaux les remplacent, se substituent à eux...)

Le corpus des textes écrits irlandais et médiévaux relève d'une compilation effectuée par des moines chrétiens heureusement irlandais ( soucieux de leur passé et de leur mémoire en tant que tels) (et non par des "druides" comme trop souvent affirmé)... Mais tout ce qui relève de la notion de "sacrifice", de sacerdoce, est expurgé des retranscriptions opérées... Et ce qui est reproduit de l'antique oralité qui a échappé à un recouvrement chrétien est considéré comme une "fable" auquel le copiste ne croit pas, mais auquel il tient car étant un fragment insolite et énigmatique de sa lignée irlandaise...

Les archéologues et chercheurs nous disent eux-mêmes "qu'ils tentent d'interpréter" ce que les "matériaux" exhumés sont en mesure d'apporter de compréhension de la religion des Celtes...
Les os et objets des fouilles peuvent donner des indications sur le "comment", mais on bute grandement sur le pourquoi....

 

 

ET l'AWEN ?


Ritualisant moi-même, je demande à L'Awen de compléter mes connaissances, expériences, intuitions, visions et perceptions, de les corriger si nécessaire et surtout de les insuffler, de les induire, de les guider, de les instruire, de me donner de les incarner et de les "respirer"...

 

ET qu'en est-il lors de la Loi d'EVOLUTION ?

Ne pas vouloir inventer, ne pas désirer innover, se refuser à muter, ne pas participer de l'alchimie extraordinaire de la Vie , repousser toute forme de transformation alors que nous savons que tout ce qui est créé, meurt puis se transforme.... Et que la mort elle-même n'est que le milieu d'une bien longue vie... C'est s'opposer et renoncer au Principe et à l'Essence même de toute la Création... Tout évolue, tout mute, se transforme, innove, et ce, depuis l'inconcevable commencement et pour toute éternité, dans l'absolu, dans l'infini du divin et du sacré...

Comment pourrions-nous ne pas évoluer alors que toute notre corps participe d'une évolution, d'un changement , d'une mutation y compris notre pensée , y compris notre conscience.. ?

Nier la nécessité salutaire d'évoluer, c'est faire outrage à la Loi de toutes les lois ; Loi sans laquelle nous ne serions jamais venus au(x) monde(s)... et sans laquelle nous n'aurions pas loisir et plaisir de discuter de son existence ou non existence !...
(C'est une "invention" qui nous permet d'échanger ici à travers le temps et l'espace...)

Picasso sortant de la caverne de Lascaux disait qu'il n'y avait plus rien à" inventer" car tout ce qui existait était là, en son entier, essentiellement, fondamentalement, éternellement inscrit sur les parois d'une prime humanité et que nous ne ferions que reproduire des schèmes, des concepts, des formes archétypales et symboliques universelles déjà venus à l'existence....

 

 

Des Formes adaptées au Fond...

Actualiser, adapter, incorporer les nouvelles "Informations"...



Seules les formes pouvaient être amenées a exprimer différemment, dans les langages appropriés, de façons multiples, le Fond en faisant appel à un génie humain inspiré par Le Souffle Incréé heureux de se nourrir Lui-même de nouvelles données et de nouvelles In-formations, mais sans trahir pour autant la nature immortelle de ce Fond dont elles émanent et vers lequel elles retourneront leur "mission accomplie"....

Il ne s'agit pas d'inventer pour inventer, mais de contribuer, à de nécessaires "actualisations et adaptations" en conscience et cohérence en co-participant de cette Evolution qui d'ailleurs ne saurait être figée et clouée à demeure comme les Anciens et Anciennes le comprenaient et le concevaient eux-mêmes en privilégiant l'oralité sur l'écriture trop sujette à vouloir enchâsser le Verbe dans l'orgueil et la matérialité...

Le Geste "sur", ajusté, adapté, adéquat, résonant, concordant, mesuré oui, en effet, il doit l'être, traduisant en actes une pensée inspirée d'abord par l'Awen puis mise en oeuvre à son écoute en toute fidélité, en tout entendement, en toute correspondance....

 

 

Convergence de la Science moderne et des Traditions...


La science d'aujourd'hui converge vers le sommet d'une montagne qui restera voilée à leurs yeux dans sa cape de Lumière blanche, mais elle avance et elle croise les anciennes traces laissées par nos Pères Sages qui ont entrepris eux aussi et de, dès l'aube de l'humanité, une si courageuse et déterminée ascension vers la pleine conscience, vers la pleine connaissance, vers la Pleine Essence matricielle de tout être et de toute chose...
... Les pas de la science se posent dans ceux de la Tradition....

Nos anciens n'auraient pas eu à se plaindre de telles convergences car ils pratiquaient déjà et sans séparation, à leur niveaux, avec leur perception et déduction, leurs longues observations des lois de la nature, autant de disciplines et d'arts nécessaires pour fonder et faire croître leur Intuition sensible et intelligente...

 

 

L'exemple de Taliésin :



Taliésin nous a compté comment il avait évoluer à travers de nombreuses épreuves et "initiations" afin d'accroître, en tirant leçon de ses expériences, les niveaux et plans de sa conscience. Cette évolution relève de "transformations successives" de son "état d'être"... Pour cela il fait preuve de création et d'invention selon les définitions précitées, mais en aucun cas il ne "fait semblant" !......

Il s'agit donc de bien cerner ce que l'on entend par "inventer" et "imaginer" et l'emploie, l'usage, approprié que nous en faisons pour Etre en "vérité" et "réalité"....


Nos Celtes Paroles, pas plus que nos gestes, ne sauraient "mentir" et faire fendre ou exploser le Chaudron Matriciel de toutes véritable et authentique manifestation et célébration...

Merci pour cette question, pour cette "apostrophe", pour cette "conjuration", qui nous donne à réfléchir et à partager respectueusement le fruit de nos fraternelles réflexions...

 

................................................................................................................



11/12/2014
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 533 autres membres