Les dits du corbeau noir

INITIATION TEXTE BARDIQUE de Bran du A Fianaé et Merlune aout/sept 2015 Bran du

Initiation                            A Fianaé et Merlune Lugnasad 2015

Texte   Bran du           aout/septembre 2015

 

 

 

Je sais mon «origine»...

Je sais le pourquoi de ma présence au monde...

Je sais comment je vais donner fond et formes à cette présence et Avec quel anima je vais nourrir et abreuver ma vie...

Je sais quelle est mon espérance, quelles sont mes convictions Intimes et profondes tant en ce qui concerne mon passage terrestre Que l'au-delà de ce passage...

 

Je sais, je connais, les flux et reflux des marées de mon être...

Je sais cela qui fut, cela qui est et cela qui sera...

Je suis Cela qui qui se meut dans l'Océan de la vie et la Farine de L'air...

 

Je participe aux noces saisonnières de l'eau et du feu, de l'ombre et De la lumière...

J'ai souffle dans le Souffle et conjugaisons dans le Verbe...

Je sais la parole qui donne flammes au solstice...

Je sais la neige qui recouvre toute noirceur...

Je sais l'arc-en-ciel qui couronne l'averse...

Je sais le désir qui brûle les branches mortes...

Je sais la volonté qui appuie son front sur la roche de mémoire...

 

Je suis la corde accordée à la harpe...

Je suis le mot qui met du miel sur les lèvres...

Je suis le vent qui colporte les semences...

Je suis la source qui jaillit au désert...

Je suis le terreau où votre arbre prend racine...

Je suis la lune dans les quartiers du ciel et le soleil dans la ronde Des saisons...

 

Dans le silence j'ai pris nom d'écorce et d'argile...

 

Je suis le seuil que pousse votre audace...

Je suis l'épée qui tranche entre les deux dragons...

Je suis la conscience qui brille à vos fronts

Quand le cœur et l'esprit se sont enfin accordés...

 

Je suis l'écume à vos tempes déposée

Quand belle et fière fut votre navigation...

 

Je suis la souche des frères ramifiés

Et j'ai gravé, pour l'amitié, l'appui de votre bâton...

 

Je suis la nudité que recouvre le ciel

Qui me donne vêture de rémiges et d'ailes

Quand l'orgueil dépouillé gît à mes pieds

Et que du mensonge, j'ai fait abandon...

 

Je suis le berceau et n'ai point de linceul

Car seule la lumière sera mon tombeau...

 

Je suis la naissance ; la naissance éternelle

Et le printemps en moi est sans cesse renouveau...

 

Je suis le Chaudron qui se veut d'abondance...

Je suis dans le rite, le chant et la danse...

J'ai tambour dans le cœur et dans le cœur souvenance

Du rythme qui fut premier aux battements du monde...

 

Je dis la braise, la braise de renaissance...

Je dis l'Amour nouveau-né et sa divine croissance...

Je dis l'importance d'une Mémoire retrouvée

Sous les cendres accumulées de l'indifférence...

 

Je suis l'Etoile de vos nuits...

Je suis la graine, l'arbre et le fruit...

Je suis, en vous, la Vie... A votre ressemblance !



09/09/2015
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 533 autres membres