Les dits du corbeau noir

Icelle

Bran du,

29 11 2011

 

Elle ;

Aux courbes de lune et de soleil…

Elle, celle qui scelle les lèvres de la nuit avec les lèvres du jour….

Elle, que dire d’elle ?

Cette tourterelle qui, sans détour, à tire d’aile, vers moi, accoure comme hirondelle est de retour

Quand Dame Nature se renouvelle….

Je ne sais d’elle que l’essentiel (Essence du ciel et paire d’aile)

Trois sons et trois voyelles… Un beau prénom, charmant et court ; trois notes que j’épelle posant ma bouche sur leur contour… trois petites notes que je savoure ; trois pièces d’or sonnant dans l’escarcelle de mes amours…

Qui est-elle ?

Est-elle Damoiselle fidèle, belle jouvencelle à qui des milliers d’amants, de troubadours, font une aimable cour ?

C’est Gente Dame du Bon secours qui en toute chose excelle, donnant son miel à l’abeille qui de son calice s’entoure….

Je n’ai d’elle nulle séquelle mais souvenir de fin velours ; poème chantant rondelle et pastourelle au tendre jardin du doux séjour….

Quand je la vois, je vois au ciel, un arc-en-ciel qui dans le jour fait rire la pluie qui étincelle quand rime soleil avec toujours…

Je n’ai conté d’elle qu’une infime parcelle car jamais je n’en ferais le tour….

Nul exploit, nulle bravoure, à tenir d’elle ce discours

Belle de nuit, belle de jour, belle à l’envie, belle d’amour !….

Aucun mot ne la révèle !…



02/12/2011
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 548 autres membres