Les dits du corbeau noir

I AM WHO I AM Eléanor

I am who I am                                                        Eléanor 2012

 

De toute éternité, je suis. De toute éternité, je vis.

 

Je suis le murmure du vent dans les bois, celui que tu entends, si ton oreille est ouverte, et te dis qui tu es.

 

Je suis la chanson de la pluie, et celle des ruisseaux, laisse-toi conduire par mes notes fraîches et abreuve-toi à ma source.

 

Je suis la brise dans les hautes herbes qui vient te dire :

attention l'amour est tout près, ne le laisse pas passer !

 

Je suis l'éclair qui luit dans le noir, majestueux, impérieux qui te dis : regarde en toi et brise ce qui doit l'être puis viens, monte sur le cheval de ta vie et ose être qui tu es !

 

Je suis la terre sur laquelle pousse et croît toute vie. Je suis le socle repose toi sur moi, plante toi en moi et grandis !

 

Je suis l'Océan qui te baigne et te berce, qui te porte ou te bouscule car tu dors par trop souvent ! Tu te crois arrivé ! Pauvre de toi ! Le chemin est encore bien long qui te verra achever ton parcours !

 

Je suis l'oiseau qui tournoie, loin, très loin au-dessus du sol, entre les cimes, celui qui voit tout, entend tout, comprend tout ! Je vois jusqu'au plus profond de toi ce que tu cherches à te cacher et à dissimuler aux autres !

 

Je suis le cheval qui t'aide à franchir les obstacles, crinière au vent je vais, rien ne m'arrête que tes peurs... Et pourtant, je suis là, tu peux me faire confiance, je sais ton chemin, je sais ton destin !

 

Je suis la note qui fait s'ouvrir les fleurs et s'épanouir les fruits de ta vie. M'entends-tu ? Je chante même lorsque tu pleures, écoute ! Je suis là, je te guide si tu le veux !

 

Je suis l'abeille qui sans se lasser récolte pour toi ce miel que tu cherches sans le voir et le met en réserve pour les jours où tes yeux et ton cœur sauront voir et prendre !

Je t'aime et t'accueille.

 

Je te laisse le temps de te perdre s'il le faut. Je ne t'en empêcherai pas. Tu es libre toi aussi de m'écouter ou de m'ignorer jusqu'au jour où il me faut agir et te remettre sur ton chemin. Alors je frappe et tu as mal ! Tu n'as pas écouté mes messages, mes murmures et mes mises en garde, tu ne m'as pas laissé te conduire.

 

Oh ! Si tu m'écoutes et me sers, alors tout est bien, tout se passe en douceur, tu comprends avant d'avoir mal, tu sais prendre les bonnes décisions, nulle peur ne t'arrête car tu sais où se trouve ta voie et n'as donc qu'à la suivre.

 

Et toi qui me suis, tu sais qui je suis :

 

JE SUIS TOI



20/09/2015
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 548 autres membres