Les dits du corbeau noir

Hommage aux Anciens et Anciennes de la Sente de Lumière

La Chaîne d'Or

 

Plus je fais lecture du dit des Anciens et des Anciennes, de nos Frères et Soeurs ayant bellement cheminé sur ce même Chemin d'Espérance et d'Aspirations ; sur cette même Sente de Lumière et plus je me sens conforté et substanté, fortifié et stimulé, dans mes convictions propres et dans ma volonté de servir moi aussi et de mon mieux cette Tradition qui a été la leur pour toute éternité et qui est fondamentalement et essentiellement la mienne aujourd'hui et pour demain...

 

Je suis plein de gratitude et de reconnaissance pour cette qualité de vision, de perception, de compréhension et la sagesse qui nourrit et abreuve leurs pensées et les actes adéquats qui en découlent...

 

Il y a des accents de vérité et de beauté, la présence indéniable de cet Awen qui inspire leur vie et leurs oeuvres et qui les accompagne dans la recherche permanente du vrai, du beau et du juste....

 

Ils savent combien ils sont imparfaits au regard d'une Création dont le Génie visible ou non rayonne en toute chose et en tout être, mais ils ont à coeur de parfaire ce qu'ils peuvent parfaire et de s'apporcher avec audace et tenacité du meilleur possible...

 

Ils ont le sens élevé et profond de leur fonction de sacrerdote, des responsabilités, exigences, clartés, perceptions, consciences, volontés et désirs, à mettre en oeuvre afin de servir autant qu'ils le peuvent une philosophie et une spiritualité émanées du monde celtique ancien, choyées par l'Awen, adaptées au temps modernes, qui leur donnent à réaliser leur métier d'hommes et de femmes pour un meilleur emploi de chacun et de chacune et pour le meilleur usage du monde qu'ils puissent enfanter et faire grandir, développer et épanouir au fur et à mesure des épreuves passées et des enseignements qu'ils savent positivement en retirer...

 

Leur témoignage, franc et sincère, authentique, à valeur d'exemplarité et constitue pour nous, “ici et maintenant” un puits, une source de sagesse, aptes à nous abreuver et à étancher nos plus justes soifs...

 

Leur propos dans leur singularité et spécificité se rattachent tous à des racines communes qui est l'Arbre de Vie de notre Tradition... C'est une magnifique, intelligente et émotive palette de sens, de pensées et de réflexions, de sensibilité et de rationalité qui donne couleur au monde, à notre monde...

 

Le souci est constant d'interpeller l'être sur son rapport à lui-même, aux autres et au monde visible et invisible... c'est un appel sans cesse réitéré à la paix, à la sérénité, au discernement, à l'entendement, à la tolérance, à la pondération, à l'ouverture vers le divers et la différence concus comme source complémentaire de richesses et de valeurs humaines...

 

Ils appellent à l'union, à la fédération, à la solidarité, à la compassion, à l'entendement, à la convergence, à la tolérance, à l'exemplarité, à l'engagement sincère et fidèle, au respect de sa parole et de ses serments

 

... Ils rappellent la préséance de l'Esprit sur toute Matière annoblie par la présence en elle de Celui-ci, la dépendance de toute Forme par rapport à un Fond, un Anima, un Principe qui régente ddans l'équilibre et l'harmonie toute chose qui agrée et consente à cette transformation d'un état vers un autre, d'une conscience restreinte à une conscience élargie....

 

J'ai une forte émotion en reproduisant cette sève qui fut dans l'aubier de leur existence et firent de leur vie une belle ramure porteuse de fruits multicolores et savoureux au rythme des rites saisonniers où ils consacrèrent leur union aimante et savante... Je ne peux que dire MERCI ; Merci pour cette corbeille et ce florilège de sagesses opératives et pertinentes qui ne cessent d'interpeller le monde des hommes sur leurs graves manquements envers l'Esprit., envers eux-mêmes, envers toute la nature et tous les règnes qui la composent...

 

Je suis imprésionné pat leur tempérance et leur ouverture au monde ; certes, ils sont attachés à leur sol natal, à l'Europe et à l'Occident, mais non pas en opposition du reste du monde, mais par respect de leurs propres racines et ancêtres et de leur mémoire empreinte dans le sol de leur naissance et de leur mort....

Ils s'opposent à toute forme de dogmatisme et mettent sans cesse en garde contre l'orgueil, la cruauté et le mensonge, contre tous les meaux et fléaux, comme la peur et l'ignorance, contre l'égocentrisme forcené et la dévalorisation de l'être face aux puissances mercantiles de l'avoir...

 

Lors,, je suis fier d'eux et de leurs ouvrages, au-delà parfois des faiblesses et manquements inhérents à notre difficile condition humaine, mais ils ont manitenu en eux cette volonté de servir coûte que coûte une Tradition qu'ils ont souhaité VIVANTE et RAYONNANTE...

 

Quand nous relisons ces fragments de leur Parole sage qui nous entretiennent d'un Tout indicible et incommensurable, mais dont ils font parties aimante et intégrante et auquel pour la plupart ils appartiennent maintenant définitivement et absolument dans les embrassées du GWENVED, nous ne pouvons pas ne pas sentir la bonté et la générosité de leurs dons et de leurs offrandes faits à la Vie et à leurs frères et soeurs de coeur et d'esprit...

 

Forts de tout cela, notre coupe emplie de leur offertoire de chair, de songes et de pensées,

nous sommes appelés à faire le point sur l'état de notre sacerdoce aujourd'hui...

 

Avons-nous nous aussi apporté dans cette corbeille fraternelle et éternelle les fruits de notre propre existence ? Avons-nous assuré le meilleur service de cette Tradition qui constitue notre ligne de force et notre axe majeur existentiel ? Avons-nous su établir et rétablir l'équilibre et l'harmonie en nous-mêmes, entre nous, entre nous, les autres et le monde sous toute ses formes ? Avons nous été digne de nos engagements et initiations ?

Avons-nous respecté notre propre Parole dans le Cercle agrandi de la Création ? Sommes-nous bien de cette “Chaîne d'or” qui lègue au futur ce qu'elle a reçu du passé et fait vivre au présent ? L'instrument de notre être sonne-t-il juste quand le Souffle inspiré le visite et l'instruit ? Donnons-nous toujours préséance de l'Esprit sur la Matière ?

Savons-nous discipliner cette Matière quand elle se doit oébeissance à l'Esprit ? Savons-nous privilégier la Loi de Nature par rapport à l'envahissement de la Loi de la Lettre ?

Qui servons-nous réellement ?

 

Les interpellations majeures ne manquent pas, mais c'est là la ligne de conduite que les Anciens et Anciennes nous demandent de transmettre à notre tour et d'incarner de notre mieux...

 

Je suis, nous sommes, les héritiers de ce fabuleux et prodigieux Héritage, le plus beau cadeau qu'une génération pouvait faire à une autre...

 

Puissions-nous nous rappeler cela quotidiennement, y trouver, force, courage, audace, inspiration, exemplarité et authenticité, et sagesse sans cesser d'exprimer notre gratitude pour le précieux dépôt reçu et offert si généreusement qui est un attachement de coeur et d'esprit qui brise toute les servitudes et asservissements de la matière qui nous rend esclave de nous-mêmes et des autres quand nous accordons à celle-ci une préséance usurpée et destructrice...

 

Nous sommes les maillons ajoutés à cette chaîne immortelle, ne rompons point cette chaîne qui tient par l'ensemble soudé et solidaire de ses maillons, les plus forts soutenants et fortifiants les plus faibles sous la conduite d'Ogmios, le Dieu lien et bon conduteur...

 

 

Puissions-nous au sein de nos difficultés d'entendements, de nos déssacords formels, de nos différences d'appréciation, de nos manque de discernement et de clarification, de dialogues sains et sereins, de nos maladresses d'expression, de la non maîtrise de notre Verbe, de notre perte de verticalité, de nos obscurités et assombrissements, de nos aveuglements et éblouissements passagers, de nos enfermements et cloisonnements, de nos absences d'efforts et d'audace, de nos abandons et résignations ponctuels, de nos découragements parfois aussi, nous rappeler leurs propos, leurs voeux et souhaits pour nous-mêmes et notre bel ouvrage....

 

Ils sont avec nous; ils continuent de nous accompagner et de nous soutenir, de nous donner force, énergie et lumière, de dispenser leur savoir, connaissances et pratiques pour autant que nous voulons demeurer à leur écoute et tirer leçons et enseignements des modèles qu'ils nous proposent et soumettent à notre libre arbitre et à notre pleine conscience...

 

Pensons à eux là où ilssont et sous quelques formes que ce soient, invoquons-les en nos rituels, en nos invocations et prières... Ils sont nous et nous sommes eux dans une même enveloppe tellurique, céleste et cosmique...

 

Prenons joie, force, rayonnement, sérénité, lucidité, conscience, volonté et mémoire en cela qui fut, est et sera de toute éternité pour toute éternité...

 

Prenons-soin de notre “chaînon”, de son liage, de son alliance, de sa solidarité ,avec tous les autres maillons de la mémoire, du présent et du devenir, afin que se perpétue le “Chêne d'Or et de Lumière” !



25/09/2013
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 548 autres membres