Les dits du corbeau noir

HAIKU Suite août 2012 Bran du

HAIKU (Suite)


 

Photo Ahae (Expo photo Paris 2012)

 

 

« Moins c’est toujours mieux ! »

« Suggérer plutôt que de tout dire… Une phrase naturelle sans affectation ni lourdeur… » Damien Gabriel   Aller au plus direct, au plus simple…

« Le haïku nous …/… enlève du matériau de trop pour arriver à un moment où tout est là, et tout est exact. Un moment d’exactitude avec soi-même. »

Saisir l’esprit derrière l’événement ou l’apparence… Allier les contraires, réunir les opposés… laisser de brèves traces d’étonnement…

« La recherche de l’équilibre est au cœur de la pratique poétique comme au cœur de notre existence. (L’équilibre est le fruit d’une recherche personnelle qui ne saurait nous être donnée de l’extérieur.) C’est en nous-mêmes qu’il faut chercher la « voie du milieu ». Le haïku est un des chemins possibles vers la sagesse et l’équilibre intérieur. Il libère en accueillant des tendances en principe contraires …/… La pratique du haïku …/… est dialogue avec autrui et soi-même, participation attentive et solidaire au monde….  La césure en haïku est un interstice par lequel s’immisce le souffle. Il permet l’apparition du mouvement de la vie. » Isabelle Asùndo (Equilibre et Mouvements du haïku)

« …Le haïku ne saurait souffrir l’artifice verbal. Il participe du silence de la nature… laisser venir les choses à soi, dans l’acdeptation la plus totale, « laisser l’esprit sauter de la branche à l’oiseau; » (Jack Kerouac) Il ne s’agit pas ici de l’esprit en tant qu’intellect, il s’agit au contraire de l’esprit originel qui dépasse les mots et ne spécule pas mentalement… La pénétration du vide de la nature et du silence des choses est fondamentale car elle implique alors la conscience essentielle.
Tout dans le haïku rappelle l’humilité…
La connaissance est dans l’instant, dans la conscience instantannée de l’unité…
Le haïku est un moyen de transcrire le sacré qui est au cœur de tous les éléments constitutifs de l’univers…
En communiquant spontanément avec la nature, l’homme comprend qu’à l’intérieur de lui-même gît une dimension qui est commune à toutes les choses… Le haïku nous laisse face à l’absence, c’est-à-dire face à nous-mêmes. »
                    B Agostini Préface du « Livre des haïkus » de Jack Kerouac

PS : le Kigo est un « mot de saison » et un Kiregi, une césure…

« Le haïku c’est l’affinage d’une capacité à reconnaître et à conserver les événements heureux de notre vie… c’est le dénouement de l’essentiel. »  Pascale Senk L’art du Haïku

………………………………………………

 

 

Photos de Ahaé (Expo Paris 2012)

 

 

De quelques haïkus picards   Bran du     Coye la forêt   Oise  Aout 2012

Chaleur étouffante
Soudain la pluie
Réjouit l’escargot et moi…

Ce n’est qu’une ondée,
Ce n’est qu’une averse,
Mais la terre à dit oui !…

La fleur se fait courge
Et la chenille papillon…
Moi-même en attente !…

L’instant est
Je suis cet instant
Tout est là !…

Tous ont soif
Regardent le ciel
Lors, des ronds dans l’eau…

J’accueille l’inattendu…
De même
La feuille sous l’averse…

Le soleil revient
La pluie s’estompe…
Plane un reste de fraîcheur…

Du bleu au gris
Du gris au blanc
(Le soleil dans sa cabine d’essayage )…

L’olivier en exil
Vit une vie d’olivier…
Enfin, je crois !…

L’abeille, le bourdon, la guêpe
Visitent le calice au nectar…
Que ne-suis ton insecte !…

Une seule fleur éclose
Parmi les nénuphars…
A qui appartient-elle ?…

Une volée de moineaux
Pille le champ de blé
A la barbe des maïs !…

Les fougères,
Je t’en ferai un nid…
Et le monde recommencera…

Si cela coule de source
Pourquoi en obstruer
Le cours ?…

L’étang s’ennui
Le ciel est sans nuage
Les vents se reposent…

La mort n’est jamais loin
Aux ailes greffées de serres
Et les ramiers le savent…

Après les moissons
S’en vient le regain
Qui me fait souvenance de ton prénom…

Vivre,
Quand le temps n’est que le temps
Et rien d’autre !

Moissons ont été faites,
Fêtes aussi pour le grand Don…
Joies, baisers, étreintes, émois…sont !…

La terre se repose
Elle a très peu de temps
Les socs brillent au soleil…

L’été moissonné
Offrons-nous
Notre plus belle gerbe…

Des meules sèchent au soleil
Dans l’enroulé de paille ou de foin…
Mes bras seront cela…

La pomme est au pommier
Et la grappe sur le cep…
Ma branche est sans fruit !…

Je sais cela
A poindre dans l’herbe rase
Aux noces de soleils et de lunes…

L’exquise esquisse
S’éclipse et sombre
Sur l’esquif…

Le corps sait
Etre nu
Sans le corset du mental !…

Trois buses dans le ciel
Tournoient en spirale
Puis rejoignent le Un…

Imaginer sa fin
C’est envisager son recommencement…
- L’esprit donnera forme -…

 



Citations :

« Tous les êtres du monde sont issus de l’Etre ; l’Etre est issu du néant. »  Lao Tseu

« Plus tu te rapproches de la vraie nature, mon vieux, et plus tu comprends que le monde est esprit, air, roc, feu et bois. »  Tom Lynch

« Il n’y a pas de vie spirituelle sans souffle. »  B Agostini

« Ce n’est pas parce que les choses sont difficiles que nous n’osons pas mais parce que nous n’osons pas qu’elles sont difficiles. »   Sénèque

« Pour moi, la violence absolue, c’est ne pas vivre sa vie, faire les choses mécaniquement, être dans la grande répétition machinale et l’oubli. » Thierry Cazals

« Commence un voyage à travers la mer claire pour voir si tu atteindras la terre des Femmes… »
Manannan Mac Lyr (la Navigation de Bran)

« Om lokah samastah sukhino bhavantu… Que règnent la paix et le bonheur. »

 

 

 

Photos Ahae ( Expo Paris 2012 - Jardin des Tuileries )



…………………………………………



27/08/2012
2 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 533 autres membres