Les dits du corbeau noir

FRANCOIS CHENG ENFIN LE ROYAUME 60 QUATRAINS INEDITS 2019 BRAN DU 28 12 DECEMBRE

 Broderie Glazig 2019 005pm.jpg

 

 Peinture Christian TUAL "Lumière verticale" Photo Bran du

 

 

 

 

François Cheng Enfin le Royaume

60 quatrains inédits Poésie Gallimard...

Edition revue et augmentée... Extraits

 

« Ton amour trop vaste pour qu'on pu t'aimer. »

 

"Tout ici t'es offert, offre-toi à ton tour !"

 

"Passe outre."   F Cheng

 

 

Merci Merlune

 

Académicien, Spécialiste des littérature asiatiques, auteurs de très nombreux ouvrages, penseurs et poètes, François Cheng nous offre un état de « virginité » que les mots et ce qu'ils comportent de sens, de formes, de couleurs, de senteurs, de mystère, d'infiniment et subtilement « poétique » ont plaisir à déflorer en nous conjoignant à leur ravissement...

 

Rien de brut, de rugueux, de forcé, bien au contraire un effleurement, un léger attouchement d'une essentialité qui donne, qui procure un délicat frisson à l'esprit épris de celle-ci...

 

Si nous ne voyons pas la fleur éclose au jardin de l'être, le poète nous donne à en sentir l'ineffable parfum...

 

Il subsiste en cela des rires d'enfants accrochés au préau de l'été...

 

Exquises esquisses de « Cela » qui fût, qui est, qui demeure, s'épand, se diffuse et repose bercé par les marées des siècles et des âges...

 

Cela sente en effet l'humus, l'algue, la gousse de genêt chauffée par le soleil, tout le miroitement embaumé des saisons..

 

La source ruisselle, écoule des mots clairs, limpides, transparents qui nous donnent rendez-vous dans un océan d'entendements et de compréhensions... Et l'estuaire sera de Lumières !

 

 

 

 

 

Broderie Glazig 2019 007pm.jpg

 

 

 

Extraits :

 

« Toi le féminin

Ne me délaisse pas,

Hormis en ton sein,

Quel lieu pour renaître ? »

 

« Sois prêt à accueillir

Tout instant qui advient :

Sente gorgée de soleil

Grisée de lune, clairière. »

 

« Vraie Lumière,

Celle qui jaillit de la nuit

Et qui souvent varie ,

celle d'où jaillit la Lumière. »

 

« Le Centre est là

Où se révèlent

Un Œil qui voit

Un cœur qui bat. »

 

«Le vrai toujours

Est ce qui tremble

Entre frayeur et appel,

Entre regard et silence. »

 

« Apprends-nous, nuit, à toucher le fond,

A gagner le non-lieu où sel

Et gel échangent leur secret,

Où souffle et source refont-un. »

 

Invitation :

 

« ...Entre deux feux soit celui qui éclaire ! »...

 

« ...Vivre, c'est savoir dire merci.

Tout don de vie abonde en don. »

 

« ...Eternel adieu, à tout moment.
Eternel bonjour à chaque instant. »

 

« ...Seule la vie ne meurt pas...

Qui t'épouse à sa part. »

 

« … Consentons donc

Au sort d'être un Œil fini

Qui se fait reflet

De l'éclat infini. »

 

« Rond est l'Univers,

Maintenu par le souffle

Circulaire ; nul coin perdu,

Tout rejoint tout. »

 

Ne quémande rien. N'attends pas

D'être un jour payé de retour.

Ce que tu donnes trace une voie

Te menant plus loin que tes pas. »

 

« Me voici pierre d'attente,

Où es-tu, source amie ?

Il suffit que tu viennes

Pour que soit mélodie. »

 

...............................................

 

 

 

 

Broderie Glazig 2019 010pm.jpg

 

 

 

Echos et résonances : Bran du :

 

 

Tout est dit qui seulement murmure

soulève une plume d'oiseau

fait glisser le linge du jour aux pieds de la nuit

pour un déshabillé d'étoiles...

 

De chaque quatrain jaillit une fleur de quintessence

qui évoque par vocables choisis l'inconcevable de nos corps,

l'inexpliqué de nos pensées...

 

Ce qui ici se propose est plus que l'éclosion d'une rose, c'est le jardin c'est le verger, c'est le printemps nouveau-né, c'est la beauté qui chuchote à l'oreille des amants un mot écume, un mot diamant, un mot rouge et noir comme un coquelicot !...

 

Sous le voile de nacre et de rosée demeure l'indicible, l'informulé

et se manifeste la Présence qui est l'Essence même de tout Poème...

 

 

 

 

Broderie Glazig 2019 010pm.jpg



28/12/2019
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi