Les dits du corbeau noir

Foutons-nous la paix ! Réflexion Bran du sept 2013

Réflexion Bran du Sept 2013

 

Foutons-nous la paix, laissons-nous tranquilles !

 

Indéniablement la paix commence en nous-mêmes et nulle part ailleurs.....

 

C'est en nous que nous pouvons décider d'instaurer durablement la paix, soit un monde sans conflit ni querelle, sans haine ni rancoeur, sans antagonisme ni agressivité....

C'est au sein de nos relations et rapports avec nous-mêmes que commence et se met en œuvre une volonté de pacification, un désir de sérénité qui seront de nature à limiter en nous la douleur et la souffrance et à ne pas affecter notre âme de troubles et de vaines agitations très perturbantes pour elle....

La tranquillité est un état qui se conquiert et la quiétude s'obtient à partir d'une mobilisation de notre conscience, de notre attention, de notre maîtrise des situations et de nos affects, de notre réactivité face à la violence....

 

Nous avons grand besoin d'apaisement confrontés que nous sommes à toutes ces disputes qui agitent notre être et le tourmentent...

 

Se vouloir serein face à autant d'agitations instaurées et menées dans la tension demande un fort désir appuyé sur une volonté tenace de ne pas céder à une pulsion de répondre à toute violence par un même registre d'agression....

 

Nous avons beaucoup à espérer de la concorde, de l'accord, de la mesure, de la bonne entente et tout à désespérer de leur contraire...

 

Soyons notre propre conciliateur et médiateur et nous le serons d'autant plus si nous oeuvrons avec un esprit de pacification exempt de jugements de valeurs mais recherchant des bases d'entendement en donnant une chance à la paix de se faire entendre et comprendre....

 

Soyons nous-mêmes les gardiens de cette paix... D'une paix intérieure plus à même de susciter la paix extérieure...

 

Toutes les guerres commencent à l'intérieur de chaque être au sein de ses propres peurs et de sa propre ignorance....

 

Le fait de ne pas s'aimer prédispose à se haïr et ce schéma interne trouve très vite à s'extérioriser...

 

Etre pacifiste, c'est lutter opiniâtrement contre nos tendances à des emportements qui visent à nuire tant à nous-mêmes qu'à l'autre ou à notre environnement...

 

Désarmons en nous ce qui est prédisposé à l'attaque, à la « guerre », à s'armer contre soi et le monde...

 

La véritable jouissance ne se goutte qu'en étant en paix.... C'est dans la paix que les êtres et les civilisations ont produit les plus grandes œuvres d'art...

 

Etre pacifiste (il ne faut pas si fier) ce n'est pas refuser la réalité des situations mais c'est entrer en lutte contre nos tendances à céder à la violence par une riposte plus ou moins proportionnée...

 

La paix sera toujours préférable à la guerre aux conséquences effroyables....

Il n'y a que des perdants en toute guerre.... Mettre la paix en échec c'est mettre le monde mat !

 

Les colombes ne sont pas faites pour être mangées avec des petits pois !

 

Nous ne serons véritablement au repos que bercés par la paix....

 

Notre vie est confrontée à mille violences de diverses natures et celles-ci nous imprègnent plus ou moins occasionnant diverses douleurs et souffrances et troublant ou tourmentant notre âme... Si nous sommes gouvernés par cela notre royaume sera en état larvé de guerre et ne pourra connaître la paix...

Restaurer en nous des bases et fondements d'équilibre et d'harmonie passe par une volonté et un désir de pacification de nos sentiments et ressentiments...

 

Une pensée philosophique, spirituelle, traditionnelle, constitue une aide précieuse, un soutien, un appui, pour servir la paix et la maintenir en nous et à travers nous non pas comme une faiblesse, mais bien comme une force (constituée d'énergies et de lumières) apte et assez puissante pour contrer des forces négatives et destructrices, en nous et à travers nous...

 

Toute sagesse véritable prône la paix qui favorise la Création, la perpétuation de la Vie et sert de son mieux la Loi d'Evolution...

 

Il y a un combat pour la paix et celui-ci se mène d'abord et avant tout en nous-mêmes... Nous sommes un terrain conflictuel où sens et intelligence, corps et âme, émotion et mentalité, désir et non désir, volonté et involonté, défauts et qualités, s'affrontent stérilement et souvent dramatiquement...

Voilà le lieu, l'espace, le terrain où exercer notre entreprise de pacification car tout commence là dans une mésentente entre le Moi et le Soi, dans le dédale de nos contradictions, dans l'obscurité et les méandres labyrinthiques de nos intentions et motivations véritables...

 

Apprendre à tout ce qui nous constitue à oeuvrer de concert et de concorde, à coopérer symbiotiquement, à favoriser l'entente, la coopération, l'entraide, la solidarité, la cohésion, la synergie d'énergies, afin de servir la paix en nous...et donc dans le monde...

 

Promouvoir la paix n'est pas une utopie laquelle a son utilité en tant que moteur de l'action mais non finalité...

 

La paix est faite de tempérance et de tolérance dans l'acceptation objective et intelligente du divers et de la différence....

 

Un meilleur rapport à soi-même, une meilleure compréhension de la façon dont nous « fonctionnons », de nos mécanismes et articulations et donc une meilleure maîtrise de nos pensées et actions, ne peuvent que favoriser un meilleur rapport à l'autre et au monde...

 

Cela mérite grandement notre réflexion, notre recherche et notre approfondissement, et nos expérimentations en terme de pacification...



17/09/2013
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 565 autres membres