Les dits du corbeau noir

Finn

Bran du

25 11 2011


Alba, Alba… Eirin, Eirin… Hautes terres, mémoires profondes,

Vos saumons sillonnent et frétillent parmi les eaux claires de mes pensées….

J’ai pressé mes lèvres sur vos beaux seins de pierre

Et louangé vos dieux de tous mes muscles bandés….

J’ai au cœur un chardon solaire, un trèfle trilobé, qui me sont des guides étoilés, de fidèles luminaires

Quand j’erre parmi les génies de l’air et les terres embrumées…

Finn, je suis, de troupe des Fiannas

Cernunnos est mon maître ; par lui je suis enseigné, de lui toujours je reçois

Le chant illuminé, la parole des ancêtres…. Sa voix et ma voix…

Finn, je suis, à la ramure de bois, au corps de cervidé…

Chaque printemps je renais parmi le velours printanier…

Finn, je suis, parmi les sylves et les landiers, compagnon de l’Ours et du Sanglier…

Biche est ma femme et faon notre fils enfanté…

Avec l’homme, avons le même sang et même rêve bercé…

Finn est mon nom, j’ai soleil à mon front et lune, sur mon visage, tatouée…

Je veille avec mes guerriers sur les terres bien aimées… Grand est notre renom !….

Finn, je suis, Mémoire d’Ecosse et Mémoire d’Irlande…

J’écume de rosée dans les brandes et les landes…

Je sais toutes les lettres et je les sais chanter pourvu que, vers elles, vos oreilles, se tendent….

Je suis le vent qui ne cesse de clamer la belle renommée des héros et des braves

Qui dans la mort sont tombés sans en connaître l’entrave !…

Pour toi qui passe, étranger à cela,

Foulant de tes pas empressés le sol que voilà,

Parcourant sans émoi les sentes des souvenirs passés,

Je hisse, au sommet du temps et de ses lois,

Ma ramure nouveau-née ;

Le brame ensoleillé d’un Grand Cerf de joie…

                                                                                               Précisions:

On dit que Finn et ses guerriers habitent sous chaque colline d’Irlande et d’Ecosse et qu’ils sont les bons génies cervidés des sylves et les dignes héritiers du vieux dieu-cerf : Cernunnos ( le Maître de la vie et de la mort, de tous les règnes…) (Celui qui maîtrisent les forces et énergies du Serpent et du Bélier !)… Cette troupe d’élite veillait sur leur pays et en défendait l’accès aux envahisseurs… C’étaient de farouches guerriers qui se soumettaient à de rudes épreuves ; une frairie ouverte aussi aux femmes endurantes et agiles… Toutefois et quelque soient les prouesses ou qualités du postulant ou de la postulante, il ou elle ne pouvait prétendre faire partie de la troupe prestigieuse s’il n’était pas ou si elle n’était pas, de surcroît, poète ou poétesse !… On dit aussi de Finn, le chef incontesté de la troupe qu’il avait reçu son initiation guerrière auprès des Femmes consacrées qui résidaient dans le Nord de l’Ecosse …. Il obtint « l’illumination du chant » (la Grande Inspiration) en portant à sa bouche son pouce après s’être brûlé sur le Saumon de la Connaissance cuit par Fintann le Sage…

(Source J P Persigout : dictionnaire de myhologie celtique)

Eirin : l’Irlande Alba : l’Ecosse ( la Blanche)



02/12/2011
2 Poster un commentaire

A découvrir aussi