Les dits du corbeau noir

EXTRAITS DE LECTURES ET CITATIONS CHOISIES BRAN DU 2019 1104 AVRIL

 Brocéliande aout 2018 002pm.jpg

Ben CHAT ALORS ! Photos Bran du

 

 

 

 

Extraits de lectures et citations... Avril 2019



Dans l'ordre d'apparition :

 



Michel Le Bris Ys dans la rumeur de la vague et notes sur les chrétientés celtiques J S Erigène...

Thomas d'Ansembourg : Cessez d'être gentils soyez vrais...

Jim Morrison : Prières Américaines...

Satprem : La Chanson du Passant... (Par le Corps de la Terre)...

François Roustang : Il suffit d'un geste...

Choix de citations diverses...



.............................

 

 

Michel Le Bris ; Ys dans la rumeur de la Vague (et notes sur le Christianisme celtique / Jean Scot Erigène) (Siloé/.Arthus Editeur) extraits

 

 

« S'il est vrai qu'en Occident les dogmes enfin s'effondrent et que revient le temps de la fiction, alors vont revenir aussi les mythes et les légendes... Les Mythes ? Les Légendes ? ; des scénarios pour temps de crise... mais pour cela d'abord laisser monter en soi la rumeur de la mer. » « Contre l'idéologie, la fiction qui nous ouvre à l'étrangeté de l'autre. » « L'autre n'est-il pas : la manifestation dans un monde d'un autre monde ? »

« L'art dit quelque chose qui ne peut pas se dire autrement. »

« L'art, la littérature, la fiction réveillent sans cesse en nous ce « feu divin », nous le révèlent, et en procèdent ; contre toutes les puissances de l'oubli. »

 

 

« Le poème : il manifeste le surgissement de l'infini dans le fini du monde. Comme le peintre, avec quelques couleurs, un peu de matière, fait apparaître sur une toile une image, elle, immatérielle ou plutôt qui lie en elle deux mondes, le ciel, donc, et la terre ; soit le mystère même du visage. »

 

« Le paganisme : cet éveil, ce frisson, et cet élan en soi. »...

 

« Devenir le moteur de la Création dans une Métaphysique de l'Imagination Créatrice qui donnait enfin à l'art son sens et son lieu. »

 

 

Michel le Bris :Ys dans la rumeur de la vague...

 

Suite :

 

Homme : « Tu peux être dit : le visage de Dieu car Dieu est en chaque homme...

« Malheur donc a ce qui prétend asservir l'être humain car c'est Dieu qu'il insulte en chaque homme...

Si dieu n'est pas de ce monde, nous ne sommes pas en ce monde abandonné de Dieu. »

« Le dieu unique se pluralise en des théophanies... »

« Dieu à besoin du Wild ( si l'on préfère du « démon ») pour se manifester. »

 

 

 

"Jean Scot Erigène Moine Celte irlandais qui avec d'autres de ses confrères firent de l'Irlande entre le Vè et le IXè siècle le premier foyer intellectuel d'Occident." (Selon M Le Bris dans notes sur le christianisme celtique J S Erigène réconciliait monothéisme et paganisme. Xavier Grall tenta cela aussi.)

 

...........................

Brocéliande aout 2018 011pm.jpg

 

 

Thomas d'Ansembourg : Cessez d'être gentil, soyez vrai » extraits Les Editions de l'Homme...

Ou comment être avec l'autre sans cessez d'être avec soi ?

 

« Devant la confusion du monde, je ne tiens pas à y ajouter la mienne. »

« Un adulte est un enfant raté. »

« J'ai été formé pour faire, pas pour être. »

 

« N'enfermez-pas les non-dits comme des camemberts dans un placard. Ça va empester dans toute la maison ! »

« N'essaie pas de t'occuper de nous tant que tu ne sais pas t'occuper de toi. »

« Les parties non écoutées de nous-mêmes se rappellent vigoureusement à nous ! »

 

« Tout est mouvement, la seule chose fixe, c'est l'homme qui l'a inventée : c'est l'idée fixe ! »

« Tu es enfermé dans une culture qui te coupe de ta Nature. »

« Il ne faut pas prendre l'agitation pour de l'intensité. »

 

« Je me crois libre, mais je suis accroc au regard des autres. »

« On ne peut pas sortit d'un piège sans savoir qu'on est pris dedans ni sans comprendre comment il s'est enclenché. »

 

« Si nous ne donnons pas à nous-mêmes une appréciation mesurée, nous risquons de passer notre vie à quêter désespérément auprès des autres une appréciation démesurée. »

 

« L'estime de soi, ça s'apprend, ça se jardine, ça se muscle. »

« Nous n'avons pas le temps de nous entendre, mais nous prenons le temps de nos mésententes ! »

 

« Nous avons un choix fondamental dans l'existence : être heureux ou avoir raison ! »

« J'ai oublié de dire oui à mes différences. »

« Sur le chemin vers l'autre, nous ne pouvons pas faire l'économie du chemin vers soi. »

 

« L'obéissance crée des automates, pas des êtres responsables .»

« La pollution du monde ; c'est 7 milliards de petits problèmes !»

« Sans discernement, pas de pouvoir d'action. »

« La violence est l'expression tragique de nos besoins insatisfaits. »

............................

 

Jim Morrison :...

« Prends la grande-route au bout de la nuit, pars en voyage au minuit éclatant. …///...

 

 

Dansez sur le feu comme elle vous y appelle. La musique est votre seul ami, jusqu'à la fin, jusqu'à la fin...

 

« L'Ouest est ce qu'il y a de mieux. »

« L'amour est la solution.»

 

« Ré-inventons les dieux, tous les mythes des siècles. Célébrons les symboles des profondes forêts anciennes... »

 

« O grand créateur de ce qui est, accorde-nous une heure de plus pour accomplir notre art et parfaire nos vies. »

 

« Qu'ont-ils fait à la terre ? Qu'ont-ils fait à notre sœur si pure ? Ils l'on dévastée, pillée, éventrée, déchirée, percée de couteaux aux flanc de l'aube, entravée de clôtures et traînée de force. »

 

« Nous essayons de trouver quelque chose qui nous a déjà trouvé. »

 

Jim Morrison Une prière américaine extraits

 

...//////........

DIVERS FEVRIER 2019 017pm.jpg

 



 

La chanson du passant... extraits (SATPREM)

 

« Ô...passant …///... tu es roi d'ancienne mémoire, vêtu de flamme et de douceur... Il n'est que de choisir.

 

O Tara, O Mère ; c'est toi qui fais, c'est toi qui aimes, Toi qui conduis, Toi qui nous tires par le jour et par la nuit... Par la peine et par la joie...

Vers la Lumière qui aime, O tara, O Mère. »

 

En vérité, tout est soleil...

Tout est libre selon que tu regardes ici ou là.

Chaque geste d'en bas répète un geste d'en haut et tout découvre une éternelle coïncidence...

 

O apprenti, patiente un peu ; rien n'est perdu, que ta sottise.

 

Le ciel a besoin de la terre pour devenir vrai autant que la terre a besoin du ciel pour être libre et ils deviendront vrais l'un par l'autre ; le ciel par la douleur de la terre et la terre, par la liberté du ciel.

 

O Tara, Ô Mère...

Tu es la conductrice, tu es la créatrice, la Toute Volonté.   

Tu es l'arbre dans la semence...

Telle tu vas, tel je vais...

O Tara, tel tu fais bouger, tel je bouge. »

 

 

 

« On ne change pas de route, on change de regard. »

SATPREM « Par le Corps de la Terre » extraits Robert Laffont éditeur

 



...///////......

 

 

François Roustang « Il suffit d'un geste » (extraits) Editeur Odile Jacob

 

 

« Le langage adapté à la transe est celui du passage ; c'est le langage des poètes, des préposés aux correspondances. »

C'est la transe même et peut importe la forme qu'elle prenne qui est susceptible de forger cet accord...

La pensée rigide a fort besoin d'assouplissement...de flexibilité, de souplesse, d’élasticité...

 

La souplesse ne peut naître que dans l'accord de la pensée et du geste avec tout ce qui les soutient, les provoque et le entraîne...

On a jamais fini de commencer (sentir un chaque jour un commencement.)

L'homme est capable d'embrasser le monde et d'y découvrir sans cesse de nouveaux liens, de nouvelles relations, de nouveaux accords... L'homme est résilient quand il est poète......

 

L'inégalité, plus que le bon sens, la chose au monde la plus partagée.

Sentir à nouveau les liaisons essentielles, retour aux liaisons universelles qui expriment la vie... C'est le laisser faire la vie en nous qui est difficile... Laisser la vie nous traverser pour quelques temps...

 

L'art de vivre est sans cesse à réapprendre. Il n'y a, pour l'être humain, que le goût fabuleux des insignifiances...

Le mieux est d'attendre, de déplier les doigts, d'ouvrir les mains et les bras et de se laisser aller...

 

La vie est à l'ouvrage depuis des millions d'années, et des millions d'années. Elle s'est y faire...

Percevoir les parties d'un tout comme séparés les unes des autres ou les fondre dans une masse ; c'est une seule et même opération...

 

La création ; c'est la force de vie que nous avons laissé venir en nous...

Le singulier est à lui seul le divin de la vie...

La vie spirituelle est accord, échange et réciprocité du don...

La variabilité est une qualité inhérente et réciprocité du don...

 

« La variabilité est une qualité inhérente à la nature du vivant. » François Jacob la Logique du Vivant Gallimard éditeur)

 

Ce ne sont pas les diverses pratiques qui ont un sens et qui expliquent l'ensemble ; c'est la fête qui donne aux pratiques leur efficacité vraie...

Sans cesse l'émerveillement tient la main à la catastrophe...

Nous n'avons plus d'idéologie...

 

 

Qu'est-ce qui peut encore nous soutenir, si ce n'est l'évidence de la vie ?

 

L'homme n'est pas la clef de voûte de l'univers...

 

Il faudrait méditer sur la mort pour pouvoir se tenir droit et garder sa dignité... L'erreur de base, c'est de croire que la vie s'oppose à la mort... La vie a besoin de la mort pour continuer son chemin alors que la mort n'a pas besoin de la vie...

 

La vie inclut la vie et la mort.

 

Inutile de penser à sa propre mort, elle viendra toute seule. »

 

.................................

Brocéliande aout 2018 005pm.jpg

 

Citations diverses :

 

 

« Nul ne peut atteindre l'aube sans passer par le chemin de la nuit. » Kalil Gibran

 

......................

 

« Si l'on fait ce qu'on a toujours fait, on obtient ce qu'on a toujours obtenu. » Paul Watzlawic

 

....///////........

 

« O feu, tu es le fils du ciel par le corps de la terre. » Rig veda III 25.I

 

............//////................



« On n'a peut-être rien dit de plus sublime, ou exprimé une pensée de façon plus sublime, que dans une inscription du temple d'Isis (la Mère Nature) : « Je suis tout ce qui est, qui fut et qui sera et nul mortel, n'a soulevé mon voile. »

Emmanuel Kant

 

 

..............................

 

 

« Ecrire un poème est chaque fois réapprendre à parler. »...

Jean Laude

 

...................

 

 

« Ah, se fondre dans le champ profond de l'Univers, se laisser habiter par lui en le mimant jusqu'à la transparence où naît le murmure primordial de la vraie poésie ! » Goethe

 

..................

 

 

« Les livres dont les influences sont les plus durables sont les livres de fiction. » R Stephenson

 

......................

Broceliande Divers SEPT 2018 015pm.jpg



11/04/2019
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 560 autres membres