Les dits du corbeau noir

EVEILLEUR DE CONSCIENCE ET PASSEUR D'ESPERANCE PIERRE RABHI BRAN DU 2015-12-09 DECEMBRE

PASSEUR D'ESPERANCE et EVEILLEUR DE CONSCIENCE

 

 

A l'Ecoute de Pierre Rabhi (France Inter 09 12 2015) extrait

 

 

. « Je ne crois pas dans la réussite du Cap 21 sur le réchauffement climatique ; non pas parce qu'il est dénué, en ses intervenants d'hommes et de femmes de qualité, de compétence, de conscience, mais parce qu'il ne peut aboutir dans ses vœux et déclarations qu'avec un consensus le plus total qui consiste à conjoindre, sans défaillance, une ferme volonté politique commune et affirmée suivie et réellement accompagnée de tous les engagements financiers en rapport et adéquation avec elle...

 

L'écologie est le principe fondamental de la vie et nous sommes en cela et par cela tous concernés...

 

Nous sommes tous de l'eau, du minéral, de l'animal, nous appartenons tous à l'humus de la Terre ; « nous sommes cela »....

 

Il s'agit, en faisant sa « part de colibri », de dire ce que l'on fait et de faire ce que l'on dit....

 

Avec ma Femme cela fait plus de 50 ans que nous faisons « notre part » sur une parcelle de terre ardéchoise que nous aimons et qui nous le rend bien...

 

Il s'agit encore de proposer, d'inviter, de faire ressentir le vital besoin d'un changement de société induit et accompagné par des changements dans les modes de pensée, d'attitudes et de comportements, plus cohérents et plus tournés vers la vie, sa préservation et sa pérennisation...

 

Il s'agit de s'imposer soi-même des règles de vie au sein de la complexité de ce monde, d'être cohérent avec soi-même et mettre au monde, offrir au monde, à mes semblables, à tout le « vivant », tout le positif que je recèle....

 

Le colibri ne cesse de porter sa part d'eau pour éteindre l'incendie planétaire, mais en absence de sagesse, de sérénité, d'apaisement collectif, cet incendie ne décroît pas et ce, malgré les efforts de millions de colibri !

 

L'état du monde est un état qui risque la déflagration !....

 

Je souhaite de tout mon cœur participer d'un monde plus serein, plus apaisé, plus fraternel...

 

(Pour que s'éteigne peu à peu cet incendie destructeur, il faudrait que se propage plus vite et plus fort que lui une conscience communautaire apte à juguler les foyers humains qui alimentent ce feu ravageur....

Seul le « feu d'Amour », ce « contre-feu » humain, est à même de priver les flammes de la haine, de la rancoeur, de l'orgueil, de la cruauté et du mensonge de leur combustible favori qui réside dans le cœur et la pensée des êtres que nous sommes !.... NDR)

 

Le doute nous permet de vérifier périodiquement que nous sommes sur le bon chemin...

 

Je ne suis pas « croyant » d'une religion monothéiste, mais je dis que tout est spirituel, y compris le rapport à la terre...

 

Les religions monothéistes sont incompatibles avec les équilibres naturels... Si elles appliquaient et enseignaient réellement cette connaissance qui veut que toute la Création est le fait d'un Créateur animé de bonté et d'amour, elles n'auraient pas laissé l'homme profaner la terre et mettre la vie en si grand péril, elles n'auraient pas livré la planète, et la nature qui la recouvre, à un être avide de pillages et de saccages et plus ou moins encouragé en cela !...

 

Ce que je défends : c'est une intuition simple, naturelle, le sentiment d'une intelligence globale à l'oeuvre et à laquelle nous sommes associés...

 

La « culture », dans les deux aspects du terme, c'est tout ce que l'être humain a acquis depuis ses origines...

(Nature, culture, agriculture sont un même et indissociable ensemble...)

 

Je crois comme Socrate que la philosophie est une quête de vérité....

 

L'écologie politique est une anomalie, car nous sommes liés intrinsèquement aux lois de la vie.

(Et cela nous prédispose à réfléchir et à acter en conséquence sur la place réelle, juste, humble et légitime, de l'homme dans la société du vivant et de ses bons rapports et liens avec ses communautés d'existence....NDR)

 

Je déplore l'iniquité qui règne sur notre planète et je ne peux pas ne pas songer au fait qu'un enfant meurt de faim toutes les 7 secondes !

 

J'assiste (et j'entends) à une « dépoétisation » du langage

qui participe grandement à une rupture avec la réalité vivante et qui nous retranche des racines de la vie....

Nous avons adopté des comportements tranchés et angulaires...

 

La poésie est un langage « agraire », une ode à la beauté de la terre et de la nature, mais, de ce « beau », il n'est jamais fait état dans les propos de lèvres desséchées par une rationalité despotique et contagieuse...

Nous sommes devenus insensibles à la beauté !...

 

Anecdote illustrant le propos :

« Aidant un ami à faire du bois pour l'hiver, nous sommes tous deux face à un splendide coucher de soleil sur lequel se détache un arbre dénudé de ses feuilles et magnifiques dans son architecture élancée et illuminée... Je contemple cette splendeur et invite mon ami à faire de même... Celui-ci regarde l'arbre embrasé et me dit oui, en effet, il y en a au moins pour 10 stères de bois ! »

 

Je ne suis pas un gourou et rien que cette idée me fait horreur....

 

Un prophète ? Dans le sens non biblique de visionnaire réaliste seulement peut-être...

 

Mon souhait : rejoindre de tout mon cœur le cœur, l'âme de mes autres frères et sœurs en humanité....

 

Je ne suis pas la source de tout ce que je dis...

 

Je suis au SERVICE de tout ce qui me paraît beau et important pour que la vie ait un sens.

 

Je ne me représenterai pas aux Elections de 2017, mais j'appelle de mes vœux un forum civique national réunissant toutes les forces créatives de la nation...

 

..........................................................................................



10/12/2015
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 532 autres membres