Les dits du corbeau noir

GEOMETRIE SACREE : CERCLE CENTRE SPIRALE ET MANDALA (FEVRIER 2014)

 

 

 

Mandalas, Cercles et Spirales Etudes Février 2014

 

 archives photosVerbatim bran du 12245pm.jpg

 

La spirale mythique Jill Purce extraits

 

 

 

« Le processus du développement montre qu'il est cyclique ou en spirale. Nous ne pouvons nous empêcher de penser que l'inconscient se meut en spirale autour d'une centre qui se rapproche graduellement, et dont les caractéristiques deviennent de plus en plus distinctes. » Jung

 

 

 

« Aller de l'avant

 

Veut dire aller loin,

 

Allez loin
Veut dire revenir. »

 

/... « Toutes choses, quelque soit leur épanouissement,

 

retournent à leur demeure, à la racine d'où elle ont surgi.... »

 

/...

 

Il est une chose formée confusément, Née avant le ciel et la terre ,

 

Silencieuse et vide, elle est seule et ne change pas,

 

Tourne en rond et ne se lasse pas,

 

Elle est capable d'être mère du monde.... …/...

 

L'homme se conforme à la terre

 

La terre au ciel

 

Le ciel à la voie

 

Et la voie à ce qui est ainsi, naturellement. » Tao-Tö king

 

 

 

« Ce que le centre apporte doit être évidemment ce qui demeure jusqu'à la fin

 

Et était là de toute éternité. » Goethe

 

 archives photosVerbatim bran du 3608pm.jpg

 

« Les mandalas ou diagrammes qui comme le labyrinthe créent l'ordre dans l'homme montrent souvent la « Force serpentine ». Lorsque son flux est déclenchée, cette énergie peut conférer l'illumination et un état d'intégrité : l'équilibre dans le centre immobile de la spirale. »

 

 

 

« En dansant, en pirouettant autour de son propre axe, en figures de huit ou autour du soleil, l'homme incorpore les mouvements de l'univers, des planètes et des atomes, des galaxies et des électrons alors qu'il évolue en tournant, il crée le point immobile dans son cœur et donne l'être à l'univers, en renversant le sens de son mouvement, il ramène son esprit à sa source divine. »

 

 

 

« La Création est, pour la Cabale, comme une expansion vibratoire de Dieu lui-même. L'arbre de Vie ( Sephiroths) exprime les correspondances humaines et planétaires... La descente de la lumière (l'étincelle) et la voie de la Création originelle , amène le ciel jusqu'à la terre... »

 

 

 

« La spirale ; forme naturelle de la croissance, est devenue, à travers les âges et les cultures, le symbole humain de la quête de l'âme vers la vie éternelle, à l'image des méandres internes du labyrinthe, elle représente l'itinéraire du héros à la recherche de cet aboutissement où se trouve le secret de la vie. Tel un tourbillon sphérique se mouvant autour de son propre centre, elle associe les orientations internes et externes du mouvement. »

 

 

 

« Les mandalas expriment la soif en chaque être humain de retourner à sa source et ainsi vivre en paix avec lui-même et les autres... »

 

 

 

« Les mandalas , expression du mouvement de la vie, existent dans toutes les Traditions. Ils représentent symboliquement l'Etre, l'Univers ; c'est l'union sacrée du cercle et du carré, du féminin et du masculin, de l'ombre et de la lumière... »

 

archives photosVerbatim bran du 13066pm.jpg

 

Atelier mandalas « pour aider à méditer » Sandrine Bataillard le courrier du livre éditeur...

 

 

 

Le mandala est en langue sanskrite un cercle et symboliquement un centre à partir duquel se déploie tout un élan de création. Du microcosme au macrocosme, sa construction nous invite à retrouver la source de toute inspiration...

 

La nature est un mandala en mouvement perpétuel... fleurs, coquillages, arbres, fruits, tous vibrent et s'organisent en structure harmonieuse. Leurs formes et leurs multiples couleurs résonnent dans nos cellules et nous invitent à retrouver l'unité. Le ciel épouse la terre, le carré rencontre le cercle et la magie opère ! »

 

 

 

La nature des changements en nous est le fait de la spirale ; c'est l'itinéraire de notre voyage vers le point où nous sommes, mais à un autre palier...

 

La spirale que nous parcourons au cours de notre vie est un moyen de nous comparer à ce que nous étions et d'évaluer notre changement depuis la dernière fois....

 

Le temps lui-même est cyclique et, dans la spirale de ses saisons nous mesurons le progrès et l'approfondissement de notre entendement...

 

Comme tout ce qui existe aux échelons inférieurs de la réalité, la spirale est un symbole. Elle représente l'éternité, car elle peut se prolonger indéfiniment.

 

L'univers et la conscience humaine (le macrocosme et le microcosme) sont un continuum et un tout dynamique...

 

Ceci peut être exprimé par une spirale dessinée autour d'une sphère ou d'un anneau. Ce symbole qui tourne perpétuellement sur lui-même en se dilatant et en se contactant, à un centre et une circonférence interchangeable, et n'a ni commencement ni fin. Nous l'appelons ici le vortex sphérique...

 

 archives photosVerbatim bran du 19607pm.jpg

 

le mouvement en spirale qui crée un centre est un « tout » est aussi celui qui – combiné avec la contraction gravitationnelle – crée les systèmes solaires, leurs soleils, leurs planètes... les galaxies aussi sont probablement créées par un mouvement centrifuge, en spirale, de gaz interstellaire...

 

 

 

Ces mêmes lois tourbillonnaires gouvernent les mouvements de l'eau...

 

C'est par les involutions des eaux informelles que l'oeuf se forme sous l'effet d'un retour sur elle-même de l'énergie, matière ou conscience, qui ne sont qu'une seule et même chose...

 

La « matière » ne consiste en fait qu'en son propre mouvement et en son organisation... (pour les scientifiques)

 

 

 

Kosmos en Grec veut dire « ordre »... Cet ordre, qui régit jusqu'aux niveaux microscopique et subatomique, structure et reflète à la fois notre conscience...

 

 

 

Nous mêmes sommes la spirale et toutes celles qu'elle contient...

 

 

 

La simple spirale bidimensionnelle provient à la fois de sa source et y retourne... elle est un continuum dont les extrémités s'opposent et sont pourtant une seule chose ; elle révèle les cycles de changement dans le continuum et les alternances de polarités dans chaque cycle... Elle manifeste les principes d'expansion et de contraction....

 

 

 

Toute personne intégrée, réalisée et véritablement individualisée devient universelle...

 

 

 

Le cercle, le cercle avec un point au centre, la figure du Yin et du Yang... chacun de ces symboles représente l'unité, soit en tant que point, soit en tant que cercle. Comme ils traversent tous les niveaux, donc toutes les dimensions, ils doivent être vus en trois dimensions, chaque cercle étant une sphère …

 

 archives photosVerbatim bran du 10644pm.jpg

 

La fonction du symbolisme est d'aller au-delà de la « limitation fragmentaire » et de relier les différentes « parties » au tout, ou alternativement de relier entre eux les mondes dans lesquels ces parties se manifestent ; ces mondes étant les circonvolutions successives de la spirale.

Chaque symbole relie sur une même fréquence d'ondes deux mondes de niveaux différents...

Ce sont des ponts entre objets appartenant au même « rythme cosmique », sur des plans différents de réalité...

 

 

 

Chaque symbole relie un point de la spirale à son point correspondant sur un autre palier...

 

 

 

Dans toutes les Traditions, Dieu est vu contenant le Tout en lui-même. Toute manifestation surgit à la fois du point qui le contient et retourne à lui...

 

 

 

« Le point, pivot naturel, est le centre immobile d'une circonférence sur le rebord de laquelle tournent toutes les contingences, les distinctions, les individualités. » Ch'uang Tzu

 

 

 

Le monde a été créé pour que le Un soit connu...

 

 

 

Le monde se matérialise et l'homme se spiritualise le long de la même spirale...

 

 archives photosVerbatim bran du 24386pm.jpg

 

Avec l'expiration l'esprit se contracte, crée, s'involue, ou s'enroule en matière ; c'est la création du monde par le Souffle de Dieu...

 

 

 

Selon la Cabale, l'individu remonte en spirale le long de l'Arbre de Vie par son évolution ou son aspiration spirituelle. Il ramène en somme la terre au ciel en se souvenant, dans sa conscience, de la voie originelle...

 

 

 

Pour l'Islam, le souffle est la « divine Exhalaison » , la manifestation de l'agent Créateur, le principe féminin du Un, analogue à la déesse hindoue Chakti manifestés par ce souffle créateur...

 

Les souffles alternés de la « création continue » sont à l'origine du rituel soufi....

 

 

 

Dans la tradition hindoue, le centre est appelé le corps de diamant …

 

 archives photosVerbatim bran du 15744pm.jpg

 

Le Un, qui est partout, peut-être trouvé au centre de l'être...

 

 

 

La spirale de vie : La propension de la spirale en chacun de nous est de porter nos désirs vers notre développement et notre intégration...

Chaque « tout » est cyclique, à un commencement, un milieu et une fin. Il part d'un point s'élargit et se différencie, puis se contracte et disparaît en rentrant dans le point...

 

Notre vie débute, pour ainsi dire, par un point : un minuscule œuf fertilisé...

 

Notre but est de faire retour à notre sphère originelle... (celle de notre intégrité psychique)...

 

Il est possible de dire que notre conscience est une sphère...

 

 

 

Bien que la terre tourne autour du soleil, du point de vue de l'homme c'est le soleil qui tourne autour de la terre. Puisque selon ses changements mensuels de la position de la terre, le soleil est vu contre l'arrière-plan des douze secteurs de l'orbite elliptique de la terre, qui déterminent le zodiaque.

 

 

 

Nous avons un énorme voyage à faire, une sphère toute entière à enrouler, avant de retrouver notre demeure...

 

 

 

« L'année est un cercle autour du monde. » Les indiens Dakotas

 

 

 

« C'est moi qui suis le centre du monde. » le Bouddha

 

 

 

Le centre est le centre de tout lieu également, le centre de toute personne ou de tout être...

 

La fonction fondamentale de l'homme est de se comporter en tant que lien entre ciel et terre.

Chaque personne est par conséquent axe central et possède intérieurement un axe central, le long duquel elle doit se mouvoir...

 

 

 

L'axis Mundi ou « nombril de la terre » prend la forme symbolique de piliers, de pôles, de montagnes, de temples, de « spires » ou échelle de l'âme...

 

A partir d'un axe sacré, tel l'essieu d'une roue, tout s'étend, irradie et tourne en spirale...

 

 

 

Le mandala en spirale est, en même temps, le tracé en spirale de l'itinéraire de l'âme.

La conscience humaine est un microcosme, donc tout diagramme qui le met en mouvement...

 

 

 

Le mandala en spirale montre un parcours qui, à travers l'univers, ne se concentre pas sur une perfection statique mais sur l'équilibre de son flux essentiel.

La réalité n'est perfection qu'en l'équilibre actif, la fusion d'opposés dynamiques. Cet équilibre est par exemple celui du yin et du yang...

 

 archives photosVerbatim bran du 24946pm.jpg

 

Il y a deux approches du Divin, toutes deux en spirales. L'une est le processus intérieur de régénération et d'intégration, obtenu à l'aide d'un mandala, qui concentre vers et à travers le centre ; l'autre est le pèlerinage, dans le monde extérieur ( comme le héros Parsifal ou Jason ou Gilgamesh...)

 

 archives photosVerbatim bran du 1531pm.jpg

 

« Pour obéir à la loi l'homme doit mettre en mouvement « une roue intérieure ». (Upanishad)

 

 

 

Tout symbolisme de fleur, en particulier celui de la rose, exprime la croissance et l'épanouissement de l'esprit...

 

 

 

Ce qui est maintenu en état de tourner, de circuler, participe du principe de vie....

 

 

 

Comme un arbre est contracté dans une graine, nous comprenons le développement subséquent de la graine en arbre...

 

 

 

Toutes les images qui prescrivent ces mouvements ont essentiellement un caractère de mandalas centralisant et ordonnant, parce qu'à n'importe quel niveau, ce mouvement est un écho et un symbole du mouvement cosmique.

Tous les processus de spirales appartenant au « Grand Oeuvre » de la réalisation de soi ne sont que des analogies au niveau macrocosmique, répétés dans le corps de l'homme, de l'ordre tourbillonnaire universel...

 

 archives photosVerbatim bran du 17493pm.jpg

 

De la kundalini : le but de certaines méditations disciplinées est d'éveiller kundalini qui, normalement, dort dans l'homme alors que celui-ci est éveillé au monde extérieur.

En s'éveillant, elle s'enroule autour de l'axe du corps afin d'y faire fusionner la pure énergie créatrice cosmique et la pure conscience inactive de Civa...

 

Celui-ci prend alors la forme du point immobile, non manifesté, qui se trouve au sommet de la tête...

 

 

 

L'homme a toujours compris que son état de conscience était relié à l'équilibre et aux flux de ses courants énergétiques subtils et contradictoires...

Dans la Cabale par exemple, l'Arbre de Vie représente aussi l'homme dont l'énergie, le serpent de sagesse, doit être mise en activité en en équilibre entre deux piliers opposés...(Voir aussi le Caducée...)

 

 

 

Le labyrinthe est un cosmos pour ceux qui en connaissent le chemin et un chaos pour ceux qui y perdent le leur...

 

 

 

En dansant et en rivalisant avec la danse créatrice macrocosmique de Civa, avec le tourbillonnement des planètes et des atomes, l'homme s'incorpore les vibrations créatrices et les mouvements ordonnés du cosmos...

 

 

 

Les Derviches, par la progression de leur extase tourbillonnante, montent en spirale vers les orbites célestes (que représentent leurs mouvements) et vont jusqu'à l'union avec le divin... (la félicité de l'union divine dans l'immobilité du cœur humain...)

 

Nous avons certainement perdu la profondeur du sens de la danse. Et pourtant, malgré cela, c'est peut-être par le mouvement physique de tout notre corps que la voie de la spirale peut devenir, pour nous, la plus réelle...

 

 archives photosVerbatim bran du 18117pm.jpg

 

Tout comme l'espace le temps aussi est courbe...

 

 

 

J A Wheeler déclare que « la structure de notre univers n'est pas autre chose que l'anneau tourbillonnaire ; une manifestation du vortex sphérique universel... »

 

..........................................................................................

 

 archives photosVerbatim bran du 11022pm.jpg

 

Mandala. Voyage vers le centre. Bailley-Cunningham Le courrier du livre éditeur extraits

 

 

 

Citations :

 

« Il vaut mieux dans la prière avoir un cœur sans parole que des paroles sans cœur. » Gandhi

 

 

 

« Tout le monde sait que la goutte se fond dans l'océan, mais rares sont ceux qui savent que l'océan se fond dans la goutte. » Kabir

 

 

 

« Aime-le monde autant que toi-même ; ce n'est qu'alors que tu pourras vraiment prendre soin de toute chose. » Tao Te Ching

 

 

 

« La nature la plus exemplaire est celle de... l'humus Sa fertilité s'accroît toujours, transformant la mort en promesse de vie. » John Bartz

 

 

 

« Les nombres sont la source de la forme et de l'énergie dans le monde. » Théon de Smyrne

 

 

 

« Réaliser un mandala est un acte universel, un rituel, d'intégration de soi. » José Argüelles

 

 archives photosVerbatim bran du 19026pm.jpg

 

« Chaque créature n'est autre qu'une progression sur le modèle d'un grand tout harmonieux. » Goethe

 

« Celui qui regarde au dehors rêve ; celui qui regarde au-dedans s'éveille. » C G Jung

 

 

 

« L'énergie du point central se manifeste dans la compulsion et le besoin quasiment irrésistibles de devenir ce que l'on est. » (Idem)

 

 

 

« Grâce au symbole l'expérience individuelle est « éveillé », et transmuée en un acte spirituel. » Mircéa Eliade

 

 archives photosVerbatim bran du 25832pm.jpg

 

 

« Réaliser un mandala est une discipline destinée à rassembler tous les aspects dispersés de notre être, à trouver un centre. » Joseph Campbell

 

 

 

« Le mandala : la synthèse de nombreux éléments distincts qui en présentent un schéma unifié » E,cyclopédie des philosophies et des religions orientales

 

« Le mandala c'est l'architecture de l'Eveil » Maxime bouddhique

 

 

 

« Le pouvoir de reconquérir notre vie découle de la découverte de l'alliance cosmique ; la profonde harmonie de la communauté des êtres. » Mary Daly

 

 

 

« De même que les rayons d'une roue sont connectés... toutes les créatures sont reliées dans le temple de l'Âme du Monde. » A T Mann

 

 

 

« Couvrez votre feuille des respirations de votre cœur. » William Sworth

 

 

 

« Chacun de nous est nécessairement le héros de l'Histoire de sa propre vie. » John Barth

 

 archives photosVerbatim bran du 25979pm.jpg

 

« Nous sommes les maillons de la vie au sein d'une force vitale qui se déplace et joue autour et à travers nous, reliant les terres les plus profondes aux plus lointaines étoiles. » Alan Chadwick

 

 

 

« L'étude du son telle que les Anciens en avaient l'intuition, est une clef pour comprendre l'univers. » Robert Lawlor

 

 

 

« Dieu est un Cercle dont le Centre est partout et la circonférence nulle part. » Empédocle

 

 

 

« Un mandala est une structure parfaite organisée autour d'un centre unificateur. » Long Chenpa

 

 archives photosVerbatim bran du 11778pm.jpg

 

.......................................................................................................

 

 

 

Klaus Holitzka Mandalas celtes Le courrier du livre extraits :

 

 

 

« Le fondement de toute existence, le cercle, symbole de vie éternelle.

 

Le mandala : la structure de base de la Création elle-même présente dans la plus petite parcelle d'éléments dont se compose le monde visible, mais aussi quand nous réfléchissons sur nous-mêmes...

 

La structure fondamentale de l'univers est un mandala...

 

Un chemin pour trouver son propre milieu, le « centre de soi »...

 

Chaque galaxie, chaque création provient d'un centre mystérieux, qui, se dilatant, engendre, mondes après mondes, toujours de nouveau. »

 

 archives photosVerbatim bran du 24017pm.jpg

 

« Le mandala : une forme qui en soi est un tout et qui, en même temps, est une partie d'un autre tout...

 

Pareille à une roue dans une roue, nos existences individuelles sont vécues au sein de la totalité de la vie elle-même – elles tournent toutes autour d'un moyeu central auquel elles sont reliées.

C'est la gravité du centre qui attire les électrons vers un noyau et les hommes vers un centre communautaire, tandis que l'attraction de notre propre centre nous incite à nous connecter à lui...

 

Modèle fondamentale de la vie, le mandala est à la fois symbole et manifestation de la création. Il produit une connexion plus profonde de notre connexion au monde... »

                                                                                        Bailey Cunninghan

 

 archives photosVerbatim bran du 23414pm.jpg

 

« Les mandalas sont d'une beauté stupéfiante, ils sont les témoins d'un voayage au cœur du macrocosme, de l'univers, aussi bien qu'au centre du microcosme de l'organisme humain, physique et spirituel...

 

C'est une structure éternelle, inaccessible à la destruction, qui se rend visible ; un ordre interne qui réconforte l'âme...

 

En psychologie ce cercle, qui dispose une couche protectrice autour de son centre, est avant tout symbole de complétude...

Les mandalas offrent une sensation de paix intérieure et de réconciliation, d'ordre au milieu du chaos.

La méditation et la concentration sur le noyau du mandala – un centre calme et unifié – aide ceux qui sont bouleversés à se concentrer...

Se tourner vers un mandala est une tentative naturelle d'auto-guérison, une tentative qui selon toute évidence, jaillit d'une impulsion instinctive...

 

Aujourd'hui plus que jamais nous avons besoin des mandalas. »

                              Brigitte Spillmann-Jenny Institut C G Jung

 

 archives photosVerbatim bran du 23493pm.jpg

 

Qu'est-ce qu'un mandala ? (en sanscrit : le Cercle) C'est bien davantage qu'une simple forme. Il représente la totalité, et peut être perçu comme un modèle de la structure de l'organisation de la vie même : un diagramme cosmique qui nous rappelle notre relation à l'infini, au monde qui s'étend à la fois au-delà et à l'intérieur de notre corps et de notre esprit...

 

Description de la réalité matérielle et immatérielle, le mandala se manifeste dans tous les aspects de la vie …

 

Les bouddhistes tibétains considèrent le mandala comme « une matrice ou un modèle d'un univers parfait. »

 

 

 

« Chaque être est un mandala... nous sommes notre environnement, autant que l'entité au sein de l'environnement. » Robert A F Thurman

 

 

 

La conscience du mandala pourrait nous permettre de changer la façon dont nous nous voyons nous-mêmes, dont nous voyons notre planète, est peut-être, aussi, le but de notre vie...

 

 

 

Au temps des mégalithes, nos ancêtres ont construit d'immenses cercles de pierres qui étaient à la fois des instruments pour mesurer le temps, des observatoires astronomiques et des centres de cérémonie...

 

 archives photosVerbatim bran du 15177pm.jpg

 

En Inde les « yantra » sont des mandalas géométriques qui tirent leur origine dans le symbolisme mystique de l'antique culture védique indienne (vers 2000 ans av JC) En sanskrit les yantra ont le sens de « rétention d'énergie » représentant des forces potentielles d'énergie que le méditant doit libérer. ..

 

C'est disent les textes anciens un fil d'araignée qui émane d'un point central, se relie et converge à nouveau vers le centre – tout comme la vie s'écoule d'un point unique de la création en direction de toutes choses, puis retrpourne au créateur. Concept exprimé par le « yantra »...

 

 

 

"Bindu" en sanscrit signifie particule ou point ; c'est un symbole de l'univers dans sa forme non manifesté. C'est le point central du mandala et du yantra, le point de départ à travers lequel le non manifesté émerge dans le monde de la forme manifestée.

L'étude du mandala est un voyage de découverte circulaire, un voyage qui commence et se termine au centre.

 

 

 

Tandis que les scientifiques continuent à découvrir des particules toujours plus petites, qui semblent reliées par leur forme ou leur fonction, aucunes d'elles n'est cependant le point solide tant recherché.

 

 archives photosVerbatim bran du 23483pm.jpg

 

Le point est un concept qui existe dans cet espace-temps énigmatique que nous appelons infini, tout en étant une certitude sans laquelle la création est impossible.

Ce sont des portes ouvertes sur l'inconnu, qui nous conduisent dans un voyage vers et hors du cœur du mandala.

Symbole d'un centre infini, le point est le lieu à partir duquel un cercle, ou « un » est créé. »

 

 

 

Le cercle comme source : Le point géométrique personnifie le potentiel de création...

Le cercle, premier rejeton du point, est doté de la capacité de créer toutes les formes.

Le cercle, forme primordiale, est aussi nommé « unité » , « un », « monade » (du grec monos : unique)...

De même que le cercle est le géniteur de toute forme, l'un est le père de tous les nombres. L'unité est le principe créateur du fondement de la géométrie comme toutes les formes de l'architecture, qu'elles soient produites par l'homme ou biologiques...

 

Les formes géométriques sont les composants de la vie...

 

 

 

Quel modèle infini reflétons-nous dans notre être ? Le mandala nous aide à comprendre que nous sommes créés à partir d'un modèle primordial qui émane d'un point infini.

Nos mandalas nous aident ainsi à devenir conscients de notre potentiel divin, personnel et collectif. »

 

.........................................................................................

 

 archives photosVerbatim bran du 12838pm.jpg

 

Qu'est ce qu'un mandala ? (extraits)

 

 

 

« Un chemin pour trouver son propre milieu, le centre de soi...)

 

Intuitivement, nos ancêtres semblent avoir pressenti ce que la science atteste avec les structures atomiques infiniment petites ou ses macrophotographies des espaces infinis de l'univers :

 

La structure fondamentale de l'univers est un mandala....

 

 

 

Tout l'univers se déploie à partir d'une origine inexplicable...

 

Sur une planète ronde, en rotation autour du soleil, se développa la vie. A partir d'une minuscule petite cellule ronde se créèrent par division cellulaire des formes toujours plus variées, jusqu'à donner un être aussi complexe que cet homme que nous sommes.

Le début de la vie commence lui aussi pour chacun d'entre nous par un petit œuf microscopique, fécondé à son tour par une graine de forme ronde....

Nous grandissions, protégés et en sécurité, dans un utérus rond comme un ballon.

Les yeux par lesquels nous percevons le monde tout autour de nous sont à leur tour deux mandalas fascinants...

 

 archives photosVerbatim bran du 19358pm.jpg

 

Nous entrons dans le cycle éternellement identique de l'alternance des jours et des nuits et la succession des saisons nous enseigne la ronde du devenir et du dépérir...

 

Notre esprit aussi, notre conscience, se perçoit comme le centre d'un monde qui se déploie et se dilate tout autour de nous. Rien là dehors n'a de sens pour nous, tant que quelque chose en nous ne le découvre et ne le met en rapport avec lui-même.

 

 

 

Personne ne se tient en dehors du monde en se contentant de le regarder. Chacun doit l'accueillir en soi et le transformer en des pensées et des expériences propres. Alors, le monde n'existe pas seulement à l'extérieur de moi mais j'en fais aussi l'expérience en mon centre, comme d'une partie de moi-même.

 

 

 

Le cercle compte parmi les symboles les plus anciens de l'humanité...

 

 archives photosVerbatim bran du 23532pm.jpg

 

Il n'est pas étonnant que le cercle soit l'un des plus anciens et des plus durables symboles de l'humanité...

 

 

 

Le cercle symbolise le principe de vie universelle....

 

 

 

C G Jung découvrit dans les mandalas un moyen d'exercer un effet guérisseur sur soi-même et les autres...

 

 

 

Les chamanes des Indiens d'Amérique et les Aborigènes d'Australie gravent et dessinent dans du sable coloré des mandalas thérapeutiques...

 

 

 

Chaque mandala, qu'il ait été créé par la nature ou par l'esprit humain, est un symbole complexe, universel, de l'homme lui-même, du monde dans lequel il vit, du principe supérieur divin et de l'univers insaisissable qui s'étend telle une sphère tout autour de nous.

Il est un symbole vivant des innombrables cycles fermés sur eux-mêmes dans lesquels nous sommes impliqués. Et bien qu'ils soient fermés sur eux-mêmes, ils sont néanmoins en lien et interaction incessante avec tous les autres....

 

 archives photosVerbatim bran du 12110pm.jpg

 

Qu'elle est l'action des mandalas ?

 

Les mandalas sont des images utilisés pour la concentration et la méditation : comme si notre esprit découvrait intuitivement dans les structures symboliques des mandalas une image reflet de son Soi et de son origine...

 

 

 

Dans son développement notre conscience humaine si structurée repasse encore une fois par toutes les étapes de sa longue évolution...

 

 

 

Par le mandala nous pouvons libérer des forces intérieures d'auto-guérison et faire régner l'ordre en nous à la place du chaos...

 

 

 

Nous pouvons considérer le mandala comme un rituel sacré ou comme un simple outil thérapeutique pour se découvrir soi-même d'une nouvelle manière et se guérir. La pratique du mandala nous met en même temps dans un état de calme et de concentration... Les mandalas nous aident à nous voir nous-mêmes comme un tout, en lien avec d'autres cycles et contextes plus grands mais aussi plus petits...

 

 archives photosVerbatim bran du 23286pm.jpg

 

Nos yeux ont une curieuse tendance à se concentrer sur un point central préexistant et à s'y laisser entraîner comme poussés par un courant irrésistible.

 

 

 

Or dès que notre attention reste dirigée sur un point précis, notre conscience commence à se détacher de plus en plus des autres influences du monde extérieur. Nous glissons peu à peu dans un état où nos mondes imagés intérieurs viennent sur le devant de notre conscience et où les choses extérieures perdent de plus en plus de leur importance...

 

 

 

En peignant extérieurement une image centrée avec certaines couleurs et certaines formes, il semble que consciemment ou inconsciemment, nous mettions aussi de l'ordre et de l'équilibre dans notre vécu intérieur. Nous construisons une nouvelle image intérieure de nous-mêmes et du monde. C'est le premier pas et aussi le plus important pour trouver ce que nous cherchons...

 

 

 

Dans chaque image, dans chaque œuvre d'art n'est toujours représenté ou exprimé qaue ce qui vit en notre for intérieure, c'est-à-dire notre Soi, la totalité de notre personnalité. Et au fond de ce Soi réside notre connaissance de toute la création...

 

Que nous commencions à dessiner un mandala à partir de son centre ou que nous débouchions par le cercle extérieur reste l'affaire de chacun. Les deux voies sont importantes et d'égale valeur...

 

 archives photosVerbatim bran du 23415pm.jpg

 

Dans tous les cas vous ferez l'expérience de l'unité du créateur avec l'oeuvre créée.

 

Vous vous sentirez plus « ronds » et plus harmonieux après cette expérience...

 

Le choix des couleurs et des formes relève de votre inspiration...

 

 

De toute évidence il n'existe pas de frontière très nette entre ce que nous appelons conscience de veille et ce que nous appelons conscience des profondeurs car les deux s'interpénètrent, se fécondent et s'influence mutuellement en permanence...

 

24 02  land art dahouet 2014 053pm.jpg

.....................................................................................

 



28/02/2014
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 521 autres membres