Les dits du corbeau noir

En compagnie de D H THOREAU extraits

En Compagnie de H D THOREAU « La Möelle de la vie »

Ed Mille et une nuits (extraits) 500 Aphorismes

 

Voici des leçons d'être, de nature et de choses à prendre l'aube qui se lève ou le crépuscule qui se couche dans une heureuse disposition à accueillir, à recevoir, à accompagner ce qui, dans notre coeur dans nos pensées, à,de même et semblablement, son levant et son couchant...

 

Thoreau prend fermement position contre ce qui n'est pas la vie, mais un simulacre cruel et stupide, bête et ignorant, arrogant, vaniteux et surfait, mensonger et orgueilleux de celle-ci...

Il s'élèvera de toute la profondeur de sa pensée et de toute la hauteur de son esprit contre l'homme qui asservit l'homme et les sociétés qui le rendent servile vis-à-vis d'idéologies politiques ou religieuses qui le conditionnent par la peur, l'ignorance, la crainte, et tout un arsenal de manipulations prodigué à cet effet...

 

Il ne créera pas pour autant une « école philosophique » pour se conjoindre à lui dans sa défense inlassable, du vrai du beau, du simple, de l'essentiel et de l'équitable, considérant que toute résistance et victoire sur ce qui portait gravement atteinte au vivant sous toutes ses formes, résidait d'abord en chacun et en chacune...

 

Il dénoncera le sort réservé aux amérindiens et aux noirs d'Amérique et combattra toutes les formes d'esclavagisme y compris le diktat intolérable de l'homme sur lui-même et sur toute la Création...

 

Pour Thierry Gilliboeuf, préfacier de l'ouvrage, Thoreau « avait parfaitement compris que la société constituait une entrave à la simplicité et à la vie intérieure considérant que la réforme de soi ne pouvait être qu'individuelle sans pour autant devenir individualiste. »

« Son idéalisme rejoint le concept transcendantal d'union ultime avec Dieu, l'homme et la nature, en une sorte de Grand Tout... Pour lui, l'esprit humain peut accéder, par une approche intuitive, à cette forme de « compréhension cosmique ».

 

Pour Thoreau, « L'individu ne doit en référer qu'à sa conscience pour tout problème d'ordre moral. »

c'est un « adepte de la simplicité volontaire » qu'il s'est érigé en règle de vie au contact de la nature dont il entend découvrir les « lois supérieures » qui président à toute existence...

« Il entend démontrer ainsi la nécessité d'être au monde. »...

 

« Toute la nature et ma jeune épouse. »

 

Pour certains il est un « Père de l'Ecologie »...

 

Voici quelques uns de ces aphorismes sélectionnés pour vous....

 

.............../////////////////////.................

 

« Le seul danger de l'amitié, c'est qu'elle prenne fin. »

 

« Nos amis n'ont pas leur place au cimetière. »

 

« Je fais mien ce que je vois. »

 

« Il faut être deux pour dire la vérité : un pour la dire ; l'autre pour l'entendre. »

 

« Qui entend les poissons quand ils pleurent ? »

 

« Notre vie la plus vraie, c'est quand nous évoluons dans nos rêves éveillés. »

 

« Seule la nature a le droit d'éprouver un chagrin perpétuel, car elle seule est innocente. »

 

« La meilleure façon de corriger une erreur est de bien faire. »

 

« Ne soyez pas simplement bon, mais soyez bon pour quelque chose. »

 

« Les choses les plus neuves ne sont que les plus anciennes rendues visibles à nos sens. »

 

« Chaque homme ne peut interpréter l'expérience d'autrui qu'à l'aune de la sienne. »

 

« La poésie est le mysticisme de l'humanité »

 

« Ce qui peut être exprimé par des mots peut être exprimé dans la vie. »

 

« Les doutes peuvent eux aussi receler quelque chose de divin. »

 

« Il est surprenant de constater combien l'on peut se satisfaire, de rien de précis : la simple sensation d'exister. »

 

« Entretenez les feux de la pensée et tout ira bien. »

 

« La nature est une admirable institutrice. »

 

« En vérité, nos plus grands bonheurs sont très bon marché. »

 

« Vivre comme un philosophe revient non pas à vivre inconsidérément comme les autres hommes, mais avec sagesse et en accord avec les Lois universelles. »

 

« Je pourrais emprunter un chemin même s'il est solitaire, étroit et tortueux, sur lequel marché avec amour et respect. …/.. Son chemin solitaire à travers champs peut se révéler être la Grande Route. »

 

« Il est difficile d'oublier ce qu'il est plus qu'inutile de se rappeler. »

 

« La seule obligation qui m'incombe, c'est d'agir à tout moment conformément à ce que je considère être juste. »

 

« Ce qui est bien fait une fois l'est pour toujours. »

 

« Si une plante ne peut vivre conformément à sa nature, elle se meurt ; il en va de même pour l'homme. »

 

« Dans la vie sauvage repose la sauvegarde du monde. »

 

« Le plus vivant est le plus sauvage. »

 

« Je rêve d'un peuple qui commencerait par brûler les clôtures et laisserait croître les forêts. »

 

« Le plus haut point que nous puissions atteindre n'est pas le savoir, mais la sympathie avec l'intelligence. »

 

« Nous devons regarder longtemps avant de parvenir à voir. »

 

« Ce n'est pas dans la société qu'il faut chercher la santé mais dans la nature. »

 

« La joie est indéniablement la condition même de l'existence. »

 

« Les doctrines du désespoir, de la tyrannie et de la servitude spirituelle ou politique n'ont jamais été enseignées par ceux qui partageaient la sérénité de la nature. »

 

« Quel peut-être le sens de la lumière d'un jour si cela n'est pas le reflet d'une aube intérieure ? »

 

« Le paradis pourrait être défini comme l'endroit que les hommes évitent. »

 

« Un village n'est pas complet s'il n'a pas d'arbres pour marquer les saisons. »

 

« A la vérité, les étoiles ont été créées pour consoler l'homme. »

 

« Nos sens actuel ne sont que les rudiments de ce qu'ils sont destinés à devenir. »

 

« Dans un univers de paix et d'amour, la musique serait le langage universel. »

 

« Mon désir est de savoir ce que j'ai vécu afin de pouvoir savoir comment vivre par la suite »...

 

« Il n'est d'autres remèdes à l'amour que d'aimer. »

 

« Aucune définition de la poésie ne convient qui ne soit la poésie elle-même. »

 

« Soyez résolument et fidèlement ce que vous êtes ; soyez humblement ce que vous aspirez à être. »

 

« Un homme courageux connaît toujours le chemin quelques complexes que soient les routes. »

 

« Si je ne suis pas moi, qui le sera ? »

 

« L'amour n'analyse pas son sujet. »

 

« La poésie n'est rien d'autre que la santé de la parole. »

 

« Les hommes sont devenus les outils de leurs outils. »

 

« Que fait l'éducation bien souvent ? Elle transforme un ruisseau sinuant librement en une douve bien droite. »

 

« Qu'il est vain de s'asseoir pour écrire quand on ne s'est pas levé pour vivre. »

 

« Rien n'est autant craint que la peur. »

 

« Le silence seul mérite d'être entendu. »

 

« Habitez aussi près que possible du lit où coule votre vie. »

 

« Je ressens la nécessité d'approfondir le ruisseau de ma vie. »

 

« L'art véritable n'est que l'expression de notre amour de la nature. »

 

...............................................................................................................



06/06/2015
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 565 autres membres