Les dits du corbeau noir

EN COMPAGNIE D'HUBERT REEVES "LE BANC DU TEMPS QUI PASSE" 2019 BRAN DU 19 01 JANVIER

 

Citations à méditer et à approfondir...
(Extraites du livre fortement « conseillé » de Hubert Reeves :

Le Banc du temps qui Passe. Seuil éditeur.

 

En introduction : Citations extraites de l'ouvrage :

 



« J'ai vu que le fondement de l'Univers est le Vide, mais qu'est-ce que ce quelque chose en moi qui voit et entend ? »

Philip Kapleau....



« Nous sentons et nous expérimentons que nous sommes éternels. »

Spinoza (L'Ethique)



« Par l'espace, l'Univers me comprend et m'engloutit ; par la pensée, je le comprends. » Blaise Pascal



« Il y a dans les hommes plus de choses à admirer que de choses à mépriser. » Albert Camus



« On nous a donné ce qu'il faut pour poser des questions, on ne nous a pas donné ce qu'il faut pour y répondre. » Yves Jaigu



« Si Dieu existe j'espère qu'il a de bonnes raisons. »

attribué à Woody Allen



« L'homme ne fait qu'accélérer la désintégration de l'Univers. »

Levi-Strauss



« Je ne peux me contenter de contempler ce merveilleux Univers, et surtout la nature humaine, et d'en conclure que tout cela est le résultat d'une force brute. Je suis enclin à considérer que cela procède de lois déterminées, dont les détails, bons ou mauvais, sont laissés à l'ouvrage de ce que nous appelons hasard. »

John Archibald Weber



« La religion de l'avenir sera une religion cosmique. Elle transcendera l'idée d'un Dieu incarné, évitera les dogmes et la théologie, couvrant à la fois le domaine naturel et spirituel, elle se basera sur un sentiment religieux né de l'expérience d'une unité significatrice de toutes choses, naturelles et spirituelles »

Einstein (« Je fais mienne la position d'Albert Einstein » dit Hubert Reeves. Pour ma part, je peux aussi valider cela.)

 

N'oublions pas que la Tradition celtique, à son origine, s'exprime à travers une « religion » cosmique....et qu'elle n'a jamais constitué un dogme... Il n'y a pas de « guerre de religions » dans le monde Celte ni de volonté de convertir qui que ce soit...

 

 

« Le plus beau sentiment du monde, c'est le sens du mystère. Celui qui n'a jamais connu cette joie ; ses yeux sont fermés/ j'éprouve l'émotion la plus forte devant le mystère de la vie. » A Einstein

 

« Une souris est une telle merveille qu'elle suffirait à terrasser des myriades d'infidèles. » Walt Whitman (Traduit par Hubert Reeves)



« ...La Voie n'a ni nom, ni forme.
Elle est l'unique essence l'unique esprit originel On ne peut voir ni l'essence ni la vie.

Elles sont contenues dans la lumière du ciel.
On ne peut voir la lumière du ciel elle est contenue dans les yeux . »
Lu Tsou



« Agis de façon à ce que les effets de ton action soient compatibles avec la permanence d'une vie authentiquement humaine sur terre.»

Hans Jonas



« Il y a des êtres qui justifient le monde, qui aident à vivre par leur seule présence. » Albert Camus



« L'important, c'est d'agiter la vie. On a tout le temps d'être mort !»

Yasmina Reza



« Si l'homme n'a pas la sagesse de respecter la vie, le monde ne risque-t-il pas de continuer sans lui ? » Théodore Monod



« Si nous sommes capables de penser l'Univers ; c'est que l'Univers pense en nous. » François Cheng



« L'empathie pour la souffrance des êtres du monde constitue l'attitude la plus noble. » Arthur Schopenhauer



« Apporter de la musique aux hommes est la seule chose qui donne un sens à ma vie.» Beethoven



« Le plus surprenant est peut-être que l'esprit humain puisse concevoir la transcendance, autrement dit : imaginer quelque chose qui le dépasse. Le mystère est alors que l'on puisse comprendre qu'il y a des choses que l'on ne peut pas comprendre. »

Jean marc Levi-Leblond

 

Note pessimiste : « Il n'y a rien, mettons presque rien, à attendre de la vie. » Emil Cioran



Autres pensées :



« Dans les douces cendres de cette mort est le suave parfum de la vie. »

Vimalar Thakar



« Soudainement il était clair que je n'avais jamais eu de vie, car il n'y avait jamais eu de « je ». Richard Sylvester

(En n'oubliant pas que « je » est un autre » selon Rimbaud.)



« Si nous pouvions voir le monde tel qu'il est, nous deviendrions fous de joie. »

« La conscience cosmique est la libération complète de la conscience de soi. » « C'est-à-dire de l'idée fixe, et même de la sensation que nous avons de notre propre organisme, ressenti comme étant séparé, absolu et distinct de toute unité de perception. » Alan Watts



« Le monde dans lequel nous entrons à notre naissance est brutal et cruel et en même temps d'une sublime beauté. »



De cette nuit originelle où tâtonnent deux aveugles-nés, l'un équipé d'un outillage scientifique, l'autre assisté des seules fulgurances de l'intuition (…///...), le mystère est commun.

Aussi loin que la science recule ses frontières, et sur tout l'arc étendu de ces frontières, on entendra courir encore la meute chasseresse du poète. » St John Perse

 

« L'obscurité que l'on reproche à la poésie ne tient pas de sa nature propre, qui est d'éclairer, mais à la nuit même qu'elle explore : celle de l'âme elle-même et du mystère où baigne l'humain.» (Idem)



« Mais la vérité est que la philosophie n'a jamais franchement admis cette création continue d'imprévisibles nouveautés. » Bergson



« Des forces animent l'Univers et en font un théâtre de scènes toujours nouvelles et d'objets sans cesse renaissants.» Buffon



« Nous devons nous souvenir que ce que nous observons n'est pas la nature en elle-même, mais la nature soumise à notre mode de renseignements. »

Werner Heinsenberg



« Il faut savoir qu'en science, les principes ne sont pas nécessairement valables partout et toujours. » Epicure



« Je cède, pour ma part, à la croyance que mon savoir est une petite partie d'un plus vaste savoir intégré qui tisse la toile de la biosphère toute entière, la toile de la création. » Gregory Bateson



« Toutes les facultés de l'esprit sont requises pour accéder à la réalité toute entière.» F Von Shiller



« Un cœur tendre qui hait le néant vaste et noir, du passé lumineux recueille tout vestige. » Baudelaire



« C'est dans l'admission de l'ignorance et de l'incertitude que se trouve l'espoir pour l'humanité de ne pas s'enfermer, comme cela est arrivé dans le passé à différentes périodes de l'histoire des hommes. » Richard P Feymman

 



La pensée d'Hubert Reeves :

« Le Banc du temps qui passe » Seuil éditeur extraits

 

Présentation :

 

 

Hubert Reeves, comme à son habitude, partage avec ses lecteurs et lectrices, des pensées qui prolongent des constantes interrogations sur le monde, lesquels questionnements nous invitent à méditer...

 

 

 

Ce monde émerveille Hubert Reeves, il le fascine et l'inquiète à la fois...

 

L'auteur exprime ici ce qui se dégage de ses expériences de vie et de son métier d’astrophysicien...

 

Il nous livre ses « convictions intimes » lesquelles font ample emploi de « nuances » et ne tranchent pas une fois pour toute pour une conception ou pour une autre...

 

Face aux grands mystères de la réalité ; il y a dit-il de « cela », mais il n'y a pas « que cela »...

 

 

 

Il considère que rien n'est définitif, que tout est provisoire et à remettre à jour -indéfiniment -.

 

 

 

 

 

Au cours de ce partage, il nous entraîne sur divers thèmes de réflexions comme les « lois dites fertiles » qui structurent l'Univers, la précarité des visions du monde, la croissance de la complexité, l'intelligence de la Nature, Le réenchantement du monde, les pièges de la pensée, la matière et l'esprit ; la matière et l'information etc...

 

 

 



 

 

 

Un chapitre est consacré à l'AWE cosmique qui en anglais se traduit par « sidération », mais sa portée va au-delà : c'est aussi ce qui inspire émerveillement, révérence et terreur latente... (face à un si impressionnant mystère.)

 

Cela peut engendrer de la vénération...

 

 

 

 

 

L'expérience de l'Awe est souvent le chemin vers ce que l'on appelle le mystique (Le mystique selon Jeanne Ancelet-Hustache, c'est :

 

« La mystique est le désir mystérieux, éprouvé comme sacré, antérieur à toute justification rationnelle, parfois inconscient, mais profond et incoercible, de l'Âme qui s'efforce d'entrer avec ce qu'elle tient pour absolu, généralement son dieu, mais parfois aussi un être plus vague : l'être en soi, le Grand Tout, la Nature, l'Âme du Monde. »

 

 

 


Dans notre Tradition, nous avons un terme gallois dont la racine est identique et qui se chante souvent par trois fois : c'est l'Awen, (à ne pas confondre avec l'Amen des Chrétiens) pour les gallois, c'est l'Inspiration ; un Souffle vecteur de perception, d'entendement, de vision, de créativité, émané de l'Incréé, un Verbe-Source apte à conjuguer toute la Création et à impulser l'Evolution, une Onde lumineuse porteuse de Forces et d'Energies en provenance du « Puits de Lumière » absolu et infini, ou, encore, le prodigieux rayonnement d'une « Vibration Mère » en quelque sorte... NDR

 

 

Autres pensées et développements :

 

 

« Entre les dogmes religieux et les certitudes athées, il y a de la place pour une spiritualité questionneuse. »



« Le hasard ne peut rien sans l'information. »



Il importe « d'humaniser l'humanité »...



« ...c'est que j'ai eu un merveilleux cadeau : je suis vivant ! »



« Il ne faut jamais sous-estimer la précarité de nos connaissances. »



« ...Notre façon d'appréhender la réalité et de forger notre « vision du monde » est puissamment influencée par nos affects, nos goûts et nos préjugés mais aussi pour la culture et par l'éducation que nous avons reçue. Les sens s'ajoutent à l'esprit pour mieux percevoir notre présence au monde.

L'Univers est le siège de tous les phénomènes qui nous ont amenés à exister et à être ce que nous sommes.

 

Un aspect remarquable de la vie est sa puissance à durer, à se perpétuer dans des conditions parfois extrêmement hostiles...

 

...Nous savons maintenant que les étoiles nous parlent de notre passé : nous sommes des « poussières d'étoiles ». Nous savons maintenant que l'Univers s'étend sur plusieurs milliards d'années-lumière (une année-lumière équivaut à dix mille milliards de kilomètres), il est peut être même infini.

Loin d'êtres immobiles dans l'espace, les galaxies sont entraînées dans un vaste mouvement à l'échelle du cosmos. Elles s'éloignent toutes les unes des autres.

L'Univers est en expansion. Cet Univers à une histoire.

 

Un rayonnement dit « fossile » provient de l'espace tout entier. Il a été émis aux tout premiers temps de l'Univers ; c'est un rayonnement primordial (sa détection confirme l'existence du Big Bang). Cet Univers étudié fait apparaître l'infrastructure de la matière et de la vie.(Tout d'abord, des particules élémentaires : électrons, quarks, photons ;

soit un chaos initial....)



« Il existe dans la nature une formidable intelligence forcément bien supérieure à la mienne dont je me dois d'explorer les arcanes, par ailleurs, la réalité à un sens même s'il nous échappe largement. »



Cette conviction de l'existence d'une intelligence dans la nature m'a toujours mis à l'abri du nihilisme si présent chez nos contemporains. Elle m'a procuré l'énergie pour essayer de comprendre l'Univers et moi-même. Je suis persuadé que nos vies jouent un rôle, même si je ne sais ni où, ni lequel. Je ne crois pas que nous soyons de « trop ».



La Nature joue un rôle crucial dans nos vies. Elle nous a mis au monde, elle nous a fait ce que nous sommes. Et elle nous éliminera un jour, pas si lointain.



Une bonne raison de savoir ce que veut la Nature est de constater ce qu'elle a réalisé au cours des âges. Par exemple : engendrer la vie, nous plonger dans l'existence.



Dans cet immense Univers la Nature règne comme une déesse occupée à faire évoluer un monde soumis à ses lois (tout cela entouré de guillemets.)

On appelle parfois la Nature : « la Belle indifférente ». Mérite-elle ce surnom ? Mais peut-on affirmer que la Nature est indifférence si elle engendre des êtres préoccupés du sort des autres ?

Le haut fait de cette histoire, c'est que, au cours des derniers quatorze milliards d'années, les lois de la Nature, accompagnées des effets du hasard, ont transformé le magma incandescent des premiers temps en l'infini variété des organismes qui habitent aujourd'hui l'Univers.



Nous vivons dans un univers régi par des lois ; celles de la gravité, de l'électromagnétisme, des forces nucléaires... Elles structurent la matière, l'ont amené à passer de l'état chaotique des débuts au monde complexe dans lequel nous évoluons. Elles constituent les recettes de nos existences et de nos destinées.



Les observations astronomiques nous ont permis de découvrir que la matière des astres les plus lointains et les plus anciens – étoiles, galaxies, quasars – obéit aux mêmes logiques que celle de nos laboratoires terrestres. Avec une précision étonnante et jamais prise en défaut.

Un Univers où tout change radicalement au cours du temps – les galaxies s'éloignent les unes des autres , la densité cosmique diminue, les étoiles naissent, vivent et meurent.



Les lois qui régissent l'Univers semblent avoir très précisément les propriétés requises (la bonne recette) pour faire advenir la complexité dans l'évolution du cosmos. (On parle parfois de « lois fertiles ») . Si elles avaient été le moindrement différentes, l'Univers serait demeuré stérile : pas de vie.



Le message que nous envoie la Nature à travers cette concordance reste à déchiffrer. Nous avons beaucoup à Réfléchir.

 

 

Je sens que je suis croyant en quelque chose, mais je n'arrive pas à savoir en quoi.

Et pourtant cette question est au cœur de mes préoccupations.

 

Les religions sont les sources à la fois du meilleur et du pire.

 



 

Jean d'Ormesson disait : « j'ai de la difficulté à choisir entre Dieu et le hasard. »

 

Hubert Reeves lui répondit : « Vous n'avez pas à choisir, vous pouvez les prendre tous les deux. Il n'y a là, à mon avis, aucune contradiction. »

 

 

Le hasard a joué un rôle majeur dans l'apparition de la vie et de la conscience, mais cela laisse toute sa place à l'interrogation religieuse.

 

C'est le message qu'il me semble important à faire passer à ceux qui recherchent une spiritualité pour enrichir leur vie et leurs jours.
Le besoin de donner un sens à la réalité et à la vie semble être une caractéristique générale de l'humanité....

 



 

 

 



19/01/2019
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 542 autres membres