Les dits du corbeau noir

ECOLE BARDIQUE (SUITE 2) BASE FONDEMENT... 2018 BRAN DU 05 06 JUIN

 

10435096_10206176345348788_8979944726513521521_npm.jpg
Barde d'aujourd'hui : Myrdhin

 

 

 

 

L'Ecole dite « bardique » (Suite 2)

Bran du                  05 06 2018

 

 

3 composantes essentielles :

 

Un Esprit évolutif (libertaire, enraciné, conscient de ses responsabilités et de ses engagements lucides et volontaires et ayant préséance sur tout être et toute chose.)

 

Une Tradition (de souche Indo-européenne, plus particulièrement « celtique », mais pas seulement et d'origine « païenne »)

 

Une Ethique comprise, validée et respectée...

 

 

Tout ceci au service d'une fonction essentielle, fondamentale et primordiale :

Porter, incarner, exprimer, une « Parole d'Eau et de Feu » qui symboliquement et objectivement œuvre pour la Vie et une meilleure destinée individuelle et communautaire de Celle-ci...

 

 

 

divers janv 2018 027.JPG
Barde d'aujourd'hui : Willow Moon

 

 

 

Connaître la Fonction ancienne, son Principe, son Anima, son Essence, la pensée conceptuelle dont elle est issue, les valeurs qui la sous-tende, les outils, les techniques, les instruments, les méthodes et les mécanismes qui l'ont rendu opérative et efficiente en son temps, ce qui « l'inspire » depuis toujours, et qui, revisités, réactivés, actualisés, adaptés et ré-expérimentés alors, peuvent de nouveau apporter un précieux et efficace concours pour établir, restaurer ou conforter, au sein de nos graves déficits existentiels personnels et collectifs, les équilibres et les harmonies qui nous font tant défaut, dans cette modernité (défaillante et incertaine dans son devenir et sa destinée) qui est la nôtre, et ce, « ici et maintenant »...

 

 

Servir ainsi l'Etre, sa communauté de libre appartenance et lui restituer, lui permettre de recouvrir de nouveau, ce qui le fonde et le forge « essentiellement »...

 

..............................

 

 

Bro mai 2015 et Jopsinet 017pm.jpg
Barde d'aujourd'hui  : Adragante en ses oeuvres

 

 

 

 

D'où le poète tire-t-il selon la Tradition son « inspiration » ?

 

 

(Espace, lieu, temps, instant propice et favorable à la visitation du Souffle de l'Awen, ondes, flux et fluides, vibrations, émanées du Noyau sacré de Forces, d'Energies et de Lumière...

 

 

La Tradition nous l'enseigne : « au bord ou au près des « rivages »...

 

 

Ces « rivages » sont ceux du monde, ceux de l'être comme ceux de l'Univers insondable....

 

C'est sur « l'estran» que le poète se tient, à la fois vigile et guetteur, face aux vagues déferlantes de la vie, roulant lui-même dans les flots, mais se préservant des submersions durables et prolongées de la pensée et du cœur, de la noyade et des trop fréquents naufrages ou sabordages opérés par l'ignorance ou la peur...

 

 

Adeagante 029pm.jpg
Barde d'aujourd'hui : Syveline

 

 

 

C'est face à l'immense, aux exactes reflets de soleil et de lune, que le vrai visage des êtres et des choses prend enfin réelle et émouvante « figure »...

 

 

C'est aussi parce qu'il il y a, dans l'océan du possible, des îles d'entendement, de conciliation et de « cosmunion », intimes et profondes, qui font écho et résonance à ses attentes, espoirs et aspirations les plus légitimes, que le barde carde et tresse sa parole, tisse le lin blanc et rouge de ses espérances, taille dans le cuir de ses visions et perceptions, entremêle l'osier souple de ses rêves et de ses songes, afin de construire ce coracle qu'il jettera dans l'écume au-delà de la vague neuvième afin d'aller à la rencontre de lui-même, avec cette nudité absolue, infinie et extrême propice aux recouvrements les plus essentiels qui soient...

 

 

La rive est cette bordure, cette frange mouvante, cette oscillation et cette ondulation qui circulent « entre » ce qui unit et sépare, ajoute ou divise, éclaire ou assombri, comprend ou mésentend, accepte ou refuse, ouvre ou ferme, accueil ou rejette...

 

 

C'est là que le poète "médiateur" fait jonction, qu'il assemble, qu'il unifie toute chose et son contraire, là qu'il conclut l'accord et la concorde, là qu'il concilie et pacifie, là qu'il conjugue enfin le Verbe d'équilibre et d'harmonie...

 

 

 

BBP Festibarde 21 07 2017 (81)pm.jpgBarde d'aujourd'hui  : Erwan

 

 

 

C'est de préférence dans le matin ou le crépuscule du monde que le barde va à la rencontre de cette limite fluctuante, de cette frontière amovible, dont il épouse les danses enspiralées, les courbes voluptueuses, les volutes insensées, les orbes mystérieux, les entrelacs envoûtants...

 

 

C'est là qu'il apprend, de Manannan Mac Lir, comment tresser la crinière d'écume des chevaux de la mer...

 

 

C'est de là qu'il s'embarque vers cet « inconnu » qui le remettra, à vif, ceint de soleil et d'étoiles, au monde redevenu lisible et palpable, fiévreux et frémissant, comme une embrassé d'amour...

 

 

Le corps arrivé aux rives de la mort se transmutera alors en flamme, en lumière ou en oiseau pour regagner le ciel, l'aube et l'aurore des primes commencements...

 

 

Mais, Il importe pour cela que l'Esprit ait soufflé sur la voile tendue à cet effet !

 

 

..............

 

 

 

 ESTIVAL 2017 118pm.jpgBardes d'aujourd'hui : Jonny et Volkert

 

 

 

Le langage, la parole, le dit et le chant, sont les éléments sociaux culturels, politiques au sens noble et ancien du terme, constitutifs du lien et du « lian » entre les femmes et les hommes et ce, depuis leur venue au monde...

 

C'est l'outil par excellence de la « communication », mais aussi un « Art » hélas trop « méconnu » qui demande une connaissance, une maîtrise, des pratiques adaptées et performantes, une pensée à la fois sensitive, émotionnelle, rationnelle et analytique, objective et réaliste, philosophique, poétique et spirituelle, basée sur l'entendement, la cohérence et le discernement...

 

Il n'est de véritable, d'authentique « étoffe du vivre » que pour autant qu'elle résulte d'un appren« tissage » digne de ce nom!

 

Parce que le langage échoue trop souvent dans son rôle majeur, il échoit au barde de lui redonner son efficience, de lui trouver le rythme qui convient à sa respiration, de le doter d'une vibration, accordée au but, aux objectifs recherchés...

 

L'accord est la « clef » de tout entendement !

 

Le corps est lié au don, par ce « corps/don », il est possible de se doter de la juste mesure, soit de cette corde à treize nœuds des anciens bâtisseurs ; soit d'une corde d'arpenteur qui participe, par sa conception même, à la recherche et à l'application de réponses ajustées et concordantes aux problématiques rencontrées quand il s'agit de construire ou de reconstruire une pensée qui fonde, forge et élève l'humain dans les sphères lumineuses du divin et du sacré...

 

 

A suivre

 

 

Orleans NOV 2014 163pm.jpg
Bardes d'aujourd'hui : Artio et Connedos



05/06/2018
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 502 autres membres