Les dits du corbeau noir

DU VERBE"AIMER" REFLEXION BRAN DU 2016 02 10 OCT

DU VERBE « AIMER » Réflexion Bran du 2016 02 10

 

Quelque soit la morale, l'éthique, l'éducation, les conventions sociales qui pourraient, en certain cas, en certaine situation, avoir leur « mot à dire », il s'agit d'être vrai au sein de la Vérité, fort au sein de la Force, lumineux au sein de la Lumière... 

Il s'agit d'être joyeux au sein de la Joie, généreux au sein de la Générosité, bon au sein de la Bonté tendre au sein de la Tendresse et aimant au sein de l'Amour ; c'est-à-dire pleinement offrant et réceptif au sein de l'Offrande offerte et reçue......

 

C'est vivre en conscience la Conscience de la Vie...

 

C'est être à la fois le fruit et la corbeille des fruits, celui qui l'a tissée et ce que la nature à offert d'elle-même pour permettre ce tissage.... Ceci quand le contenant et le contenu ne sont plus qu'une seule et même chose, qu'un seul et même « Etre »...

 

Il n'est qu'une « appartenance » humaine ; c'est celle qui nous lie, nous relie, à l'Anima, à l'Essence au Principe même de la Vie et qui nous délie de nos affres, peurs et tourments existentiels...

 

En quoi « aimer » relèverait-t-il d'une convention, d'un conditionnement, d'un encadrement éducatif, d'une morale étriquée, d'une déontologie sentencieuse, de préceptes religieux ambigus et culpabilisants ?

 

Aimer ne relève que de l'Amour et de lui seul !...

 

Mais, comme la vie, la terre, toute la création... si j'appartiens à l a Force, l'Energie, la Lumière de l'Amour, si j'ai ferme volonté, vif désir et libre et pleine conscience de cette appartenance , il ne serait être question et ce, sous quelque forme que ce soit, que l'Amour, en retour, m'appartienne ; qu'il soit l'objet ou le sujet d'une possession ou d'une appropriation, de ma part...

 

Ce que l'on appelle l'Amour et qui ne saurait, en aucun cas, être limité ni défini par un terme de vocabulaire, n'est le « bien » d'aucune religion, d'aucun parti, d'aucune idéologie, d'aucune construction ou structure humaine...

Il est seulement, mais pleinement le Bien fait pour faire le Bien, Etre le Bien, servir le Bien, le plus précieux qui soit...

 

Dans une relation aimante, amoureuse, l'Amour est le Trois qui assemble et réuni le Un, par conjonction heureuse du Deux au sein d'un « Nous » qui se noue en l'Amour, dans l'Unité d'Amour...

 

Concélébrer le rituel d'Amour, c'est faire offrande, à l'un, à l'autre, aux deux, de ce « Nous »...

C'est n'être qu'une seule et même conjugaison de ce Verbe qui entend aimer et qui n'écoute que cet Amour...

 

Des êtres se séparent, rompent, oublient, se perdent de vue, et meurent inéluctablement, mais l'Amour demeure au-delà de toute situation, de tout « état », car il n'appartient ni au temps ni à l'espace, mais à l'absolu, à l'infini et à « l'indéfini »...

 

L'Amour n'a ni passé, ni futur, il est le « présent » offert au présent.... Il est la permanence.....

 

Il est le champ et le chant des Etoiles au-delà et par-delà toute obscurité !....

 

Dire, redire inlassablement que nous ne « faisons jamais l'Amour », mais que c'est lui qui nous « fait » et nous qui nous défaisons de Lui...

 

Nos chagrins, nos peines amoureuses, ne viennent que du fait d'une personnification outrancière, illusoire et aveugle de l'Amour lequel est une « âme incarnée », le « Sans Nom », et ne saurait être contenu à demeure dans une enveloppe corporelle qu'elle qu'elle soit !...

 

Ce qui est aimable en toute personne ; c'est son « Anima », son « Essence », qui sont les ambassades du dit « Amour », ses manifestations, ses expressions, ses formulations...

 

L'individualisation , la personnification, de l'Amour est une réduction impossible et outrageante de la « Grandeur » de Celui-ci...

 

Qu'est-ce qui est « aimé » dans la personne que l'on aime, cette personne même ou l'amour qui l'anime  et qui nous « aimante » à notre tour ?...

 

Des corps se séparent l'un de l'autre, mais restent unis en l'Amour au-delà même de cette séparation ou rupture car tout amour donné, offert, reçu semblablement, demeure à jamais dans la « Fontaine cosmique de l'Amour » et sera redistribué aux cœurs, aux corps, aux esprits, qui feront de nouveau appel à Elle pour irriguer, purifier, désaltérer, fortifier, guérir, leur propre existence et la relation aimante et duelle instaurée ou restaurée...

 

Le divorce, la rupture, la séparation, la distanciation, l'éloignement, sont le fait du retour à une dualité orpheline d'une transcendance opérée par l'Amour ; c'est le retour du « Nous » au « Je », du communautaire à l'individuel, du « soi » ambassadeur au « moi » seul régent et dictateur...

 

Ne cherchant nulle part ailleurs la cause originelle de nos maux, de nos souffrances, de notre mal-être quand nous sommes les « divorcés » de l'Amour...

 

Il n'y a aucune « perte » en l'Amour, la seule véritable perdition consiste à s'éloigner de Lui, à Lui tourner le dos, à le rendre responsable de ce qui ne relève que de nos attitudes et comportements...

 

Aimer est une pensée associée à des actes en adéquation qui sont par nature et par Essence « inconditionnels » ; conditionner l'Amour ; c'est le réduire stupidement, petitement, faiblement et tristement à nos égos...

 

C'est aussi aberrant que de vouloir retenir pour nous et en nous le souffle que nous respirons !...

 

Vivre est cette phrase, plus encore, ce poème , qui n'ont de réalité, de vérité, de beauté que dans la mesure où un Verbe conjugue ce qui lors se trouve associé et conjoint...

Ce Verbe est le Verbe AIMER !

Aimer ce Verbe ; c'est être, par Lui conjugué ; c'est être réellement et pleinement le Chant et le Poème de la Vie, de notre Vie !...

 

 

 

Dans la conception spirituelle du monde Celte, il est souvent relaté, au sein des récits mythologiques, le fait ou l'existence d'une nourriture infinie... Lors des banquets rituels, des voyages merveilleux ou encore dans les territoires du Sid ou de l'Eternelle jeunesse, non seulement aucune nourriture n'est épuisable, mais s'en sustenter restitue son  intégralité !

 

Il en est ainsi de l'Amour !

 

 

 

 



02/10/2016
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 477 autres membres