Les dits du corbeau noir

DU ROI ARTHUR AU "ROYAUME INTERIEUR" INHERENT A CHACUN REFLEXION BRAN DU LE 22 08 AOUT

 

DSCN7366pm.jpg

 

 

 

 

 

 

 

Du Roi Arthur... Et de la notion de" royauté" intérieure

Bran du 22 08 2019

 



« Nul n'a jamais autant exalté l'imagination des européens que l'épopée arthurienne. »

 

Colin Wilson

 



« Les romans de la Table Ronde connurent un succès extraordinaire dans le monde féodal. Ils continuent d'ailleurs à enthousiasmer notre XXè siècle technologique et réaliste autant qu'ils ont passionné nos lointains ancêtres.

C'est l'essence archétypique des mythes primitifs et naturels indissociables de la vie et de la mort qui les soutiennent et qui font partie de l'héritage le plus ancien de l'humanité.

Les mythes nous les portons en nous cachés au plus profond de l'inconscient collectif. »...

 

Arthur et le Grall : Hubert Lampo et Pieter Paul Koster

René Malherbe éditeur...

 

..............................................

 



Notes Bran du : que nous importe aujourd'hui qu'Arthur ait ou non « historiquement » existé et les probabilités plus ou moins argumentées de sa réelle existence...

Peu de rois auront connu autant de renommée dans l'espace et le temps...

L'épopée de la Table-Ronde jaillit du Chaudron des Celtes n'a jamais cessé de bouillonner dans le cœur et dans la pensée des hommes et des femmes de toute génération et ce en divers continents...

Un roi, une reine, des chevaliers, un conseiller devin et magicien, des « Hautes Dames » et non des moindres (Guenièvre, Viviane, Morgane...), des épreuves qui encouragent la bravoure, l'endurance, l'adresse, la patience et la sagesse, des confrontations à la Mort qui initient à la Vie et une terre « gaste » qui redevient féconde et fertile jusqu'au jour où s'achève le cycle et se brisent les rêves d'une société ou communauté humaine presque idéale !...

 

 

 

 

 

DSCN7367pm.jpg

 



Pourquoi cela ?

 

Parce que les « valeurs » sur lesquelles tout cela reposait sont inversées (le père et le fils s'affrontent mortellement), la fidélité dans les engagements comporte des failles et des entorses, la connaissance manque à certains qui n'osent interpeller le cortège des événements et inter-agir avec eux... La lumière et l'obscurité livrées à eux-mêmes s'affrontent et se détruisent...



Le monde arthurien se lézarde et se fissure comme s'était fissuré et lézardé également le monde germano-scandinave avec le « crépuscule des dieux »...

 



Il en va de la plante, de l'arbre, de l'animal comme des étoiles et des saisons : leur naissance puis leur croissance s'achèvent dans un déclin qui conduit à la mort....

L'homme et la femme ne sauraient échapper à cette règle inéluctable que l'on pourrait désigner comme étant « la Loi naturelle des cycles. »

 

C'est en cela et par cela sans doute que le règne animal et végétal comme le règne humain s'adonnent tous les trois à la pérennisation de leurs espèces....

 



Les bardes, les sages docteurs en science et poésie avaient, par leurs paroles d'eau et de feu, mis en garde leur société d'appartenance et les dirigeants et dirigeantes de celle-ci...

Ils n'ont pas été écoutés. (En fait de moins en moins au fil des siècles) !...



Seraient-ils davantage entendus et considérés de nos jours ? C'est peu probable car les tenants d'une idéologie de l'individualisme forcené et exacerbé disposent d'un attirail, d'une panoplie, de pseudos justificatifs qui ne cessent d'argumenter en faveur d'une forme insidieuse, mais volontaire de suicide planétaire collectif !

 



Que reste-t-il de l'idée que l'on peut se faire d'une royauté fondée sur le vrai, le courage, la concorde, la générosité, la défense du faible et de l'opprimé, la force maîtrisée, le réel et l'imaginaire, la matérialité bien comprise et la spiritualité?....

 

 

Quel royaume et en quel lieu pour la préservation et la restauration permanente des équilibres des harmonies qui rendent la terre et toutes se semences fécondes et fertiles et où le régent du domaine s'est porté garant sur sa propre vie du meilleur possible pour tous et chacun ?...

 



Il n'est plus de nos jours de fiefs ni de seigneuries en capacité voir même en potentialité d'offrir de façon adaptée et actualisée une telle expérience à l'humanité...

La « royauté » historique s'est peu à peu pervertie, oubliant l'éthique et les valeurs de sa charge et ses responsabilités...



 

Il n'est plus qu'une « royauté » déontologique possible et celle-ci réside dans le cœur et la pensée de chacune et de chacun...

Nous sommes et nous nous devons d'être les régents et régisseurs de notre propre royaume intérieur et d'entretenir avec tous les autres royaumes humains ( sans mésestimer le règne animal et végétal pour autant) les meilleurs relations possibles et surtout celles basée sur l'entendement, le respect et l'entraide...

 

 

Quand le « roi » a faillit, son royaume verse vers la ruine et la désolation... Il a lors trahi ses engagements, la confiance de la reine qui lui a octroyé la « souveraineté » initiale... Il est lors redevable devant la loi et la justice de ses actes et de sa mauvaise gestion... Si c'était encore le cas aujourd'hui il n'y aurait plus aucun postulant à l'élection présidentielle !...

 



Soyons donc les gardiens vigilants et attentionnés de ce « royaume du possible » que nous détenons en nous en toute liberté et responsabilité... Faisons de notre mieux, en confiance, désir, conscience, cohérence, lucidité et volonté pour en faire fructifier les terres, les oeuvres et les pensées...

 

 

 

 

 

Jardin Delaselle Batz mai 2014 154pm.jpg



.........................................



22/08/2019
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi