Les dits du corbeau noir

Du rituel : entre chaos et harmonie ! Réflexions Bran du Mai 2014

 

Réflexion : Du rituel : Entre chaos et harmonie.... Bran du 15 mai 2014

 

Un rituel est un agencement, un ordonnancement sur le plan humain et "horizontal" qui tendent à se mettre en rapport et relation de façon harmonieuse avec les autres plans du ciel et de l'univers... La mise en correspondance du "haut" et du" bas", à leur point d'intersection et de "reliance", assure l'équilibre recherché et instauré entre déités et humanité afin que les énergies, forces et lumières puissent circuler librement et selon leurs lois et puissent procéder aux "échanges nourriciers" qui sont leur raison d'être et la nôtre...

 

Ritualiser nous transforme en un "Arbre de vie", mouvant et émouvant, qui par son axe et l'étendue cardinale et zénithale de ses branches, assure la "connexion" médiatrice entre la Terre et le Ciel, le Ciel et la Terre... Lors la "sève spirituelle" irrigue et sustente toute vie sur son passage....

 

Lorsque nous sommes joyeusement invités à "chanter la vie", cela ne peut résulter de l'émission de cris, d'hurlements, de gesticulations et d'exaltations tambourinantes plus ou moins rythmées et "orchestrées"...

 

Ce n'est plus du "chant", mais la clameur sauvage d'un chaos vainqueur de l'harmonie pourtant recherchée et originellement mise en place selon des règles précises et efficientes, si elles sont respectées !...

 

Ritualiser ; c'est accorder l'instrument de son être afin qu'il en émane une résonance harmonieuse et un accord équilibré et agréable aux oreilles du visible comme de l'invisible... C'est entrer dans la chambre sonore et lumineuse des vibrations aimantes et participer de leurs jeux, de leurs danses, de leurs unions, en tant qu'invité à des noces ferventes et enthousiastes ; des noces "Inspirées" par un Principe féminin qui nous initie à un art de vivre, à une façon sensuelle et intelligente d'être présent et offert au monde...

 

Lors nous sommes la Coupe et ce qui se déverse en elle de l'Elixir du Vivant...

 

Chanter la vie, c'est co-participer de l'enchantement et de l'émerveillement qu'il y a à se "sentir" animé par les émanations et ambassades du vrai, du beau, du juste, du concordant, du mesuré...

Et cela, librement, lucidement, en "Connaissance", Désir, Volonté et Conscience....

 

Notre Tradition, qui est une sagesse, une pensée philosophique, hautement et profondément spirituelle, nous convie, nous invite, à ces entendements majeurs, car elle entend faire de nous, si nous en avons le souhait sincère et l'exigence qui convient, ses fidèles servants et serviteurs... Elle entend nous faire entrer dans le Choeur lumineux et sonore de ce "Vivant" qui anime tous les règnes en voie d'évolution et de perfectionnement...

 

On ne prendra, en nos rituels, jamais assez la mesure de la "juste mesure", de l'accordé et du concordant... Chanter est un art et une discipline, cela s'apprend et s'éprend d'une exigence qui fait effort vers l'accord sans lequel nous ne sommes qu'un parasitage, qu'une distorsion, qu'un brouillage, sur la Haute Fréquence du Divin et du Sacré...

 

Ritualiser ; c'est avancer sur un fil d'or et d'argent et progresser avec ferveur et attention entre la planète humaine et la planète divine avec, au coeur, le balancier de l'Esprit...

 

Quand nous "ritualisons", nous ne saurions faire "semblant" ni "jouer un rôle" ou "mettre en scène" une théâtralisation aussi sympathique soit-elle... Nous ne sommes pas en "représentation" ; nous sommes le "coeur de vie, battant de vie" ; l'Anima et l'Essence à l'oeuvre au sein du creuset alchimique et mystérieux de l'Etre....

Je ferais ici une comparaison avec le "Poème" car celui-ci est la Vie même exprimée en sa prose et en ses rimes...

Le sens originel du mot "Poésie" se rapporte à une action et celle-ci consiste à "faire", à "fabriquer", à "créer", à "mettre en oeuvre"...

L'Etre et le "faire" sont indéniablement liés ; l'Etre se réalise, se fonde et se forge dans le "faire"...

 

Pour être, comment "faire" ? Une réponse à cela consiste à exprimer le "Poème" que nous sommes ou que nous aspirons à être et à parfaire...

Mais ce poème à ses lois, ses règles, ses exigences que l'on ne peut méconnaître au risque de "faire semblant", de "parodier" la vie, de l'instrumenter en fonction d'accords qui ne peuvent être que dissonants...

 

Un "poème" assure son fondement et son assise , bases à partir desquels il peut s'élancer et jaillir...

Ancrer en son sol, en sa mémoire, en ses racines, il peut brasser et embrasser les vents et les souffles, les aurores et les crépuscules, accompagner le cortège des saisons et les tribulations d'une humanité qui se cherche après s'être perdue dans le labyrinthe des illusions, de l'arrogance et de l'orgueil...

 

Un poème est une charpente faite de tenons et de mortaises ajustés qui assurent la solidité de l'édifice ainsi construit, mais c'est aussi une fluidité et une souplesse qui permet toutes les navigations du coeur et de l'esprit...

Un poème est eau vive et courante qui ne s'envase pas dans les marécages du conventionnel ou de l'approximatif...

Un Poème est comme un rituel une RESPIRATION dont l'inspire puise au plus profond afin que l'expire touche l'arche du ciel...

 

Un poème et comme un rituel... Tous les deux font battre le coeur de l'univers !...

 

Si l'on nous a doté de deux encéphales avec des fonctions plus spécifiques attribuées pour partie à l'un et à l'autre, c'est pour en faire un usage adéquat au moment opportun et une heureuse conjonction plus ou moins sensible, plus ou moins rationnelle et analytique selon l'attribution et le résultat escompté...

 

Poème ou rituel ont besoin de ses deux "outils" et de leur conjugaison adaptée...

La "rigueur" ou l'exigence ne sont pas ici exempts d'une souplesse certaine...

 

Un poème ou un rituel ne sont pas l'expression d'une dualité opposée et antagoniste, mais font l'objet d'une conciliation des contraires rendus coopératifs et co-créateurs...

 

Je suis amené à lire de nombreux poèmes émanant d'une jeunesse qui redécouvre peu à peu le plaisir de l'expression poétique ; une expression au service de la vie en toutes ses manifestations

qui fait référence à notre Tradition et aux inspirations et images qu'elle suscite...

La prose est la grande délaissée de cette jouvencelle pratique et je le regrette...

La rime est recherchée à tout prix et ce prix est fort préjudiciable à la qualité même du poème...

On ne peut engoncer un mot, comme un coin dans une souche, afin que la rime soit absolument assurée au risque de "casser" le fil et la trame du poème....

 

L'oralité est à la source même de notre Tradition... Un poème se déclamait accompagné ou non par un instrument de musique... Il doit donc s'entendre et se comprendre et obtenir une écoute attentive... Les mots relèvent d'un langage et celui-ci d'un Verbe créateur qui n'autorise pas la médiocrité, mais qui demande une sincérité de sentiments et une vérité de propos....

Le "Feu de la Parole" consume et brûle les lèvres qui ne sont pas dignes de lui !...

L'éloquence est fortement appréciée des peuples Celtes. Ceux-ci organisaient des "contests" ou joutes verbales notamment lors des sept jours de Samain (Samonios en gaulois)...

 

L'analogie, la comparaison fournissent de nombreuses "images poétiques" qui illustrent "avec brillance" les plus beaux sentiments humains et les états d'âme qui les animent, les hauts faits et exploits des guerriers et des rois, les récits de conquête ou les fabuleuses navigations au-delà de la peur et de l'ignorance... Le dit rend justice et mémoire à ceux et celles qui furent de la lignée des passeurs de braise et d'eau...

 

Le "n'importe quoi" et le "n'importe comment" ne sont pas de mise car ils desservent le poème, ceux ou cela à qui il est destiné et leur auteur... Il en est exactement de même dans un rituel !....

 

Si la rime ne rime à rien, il est préférable de laisser le vaisseau poétique "arrimé" au quai des préparatifs et de revoir le sens et la carte du voyage entrevu...

De même si la rime est bancale, il est conseillé de ne pas entrer sur la piste de danse !....

 

Faire un rituel, c'est écrire communautairement le poème de notre être ensemble et celui-ci requiert tout notre amour, toute notre attention, toute notre vigilance, tout notre "savoir-faire" et tout notre "savoir être"...

 

Poétiquement vôtre Bran du



22/05/2014
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 533 autres membres