Les dits du corbeau noir

DU MYTHE ET DE MERLIN R BAUDRY EXTRAITS NOTE BRAN DU 2018 18 07 JUILLET

Bruce 2018 010pm.jpg
Dessin Original de Bruce Lhuillier

 

 

 

 

 

Du Mythe et de Merlin    Bran du    2018

A partir de l'ouvrage de Robert Baudry

 

 

 

Du Mythe

 

« Les mythes ont gardé le souvenir de pouvoirs magiques perdus. » Novalis

« Le mythe est une histoire sacrée censée digne de foi. »

A M Hocart (le Mythe Sorcier)

« Les mythes ont besoin d'être irrigués et renouvelés sous peine de mort » Michel Tournier (Le Vent Paraclet)

 

 

« Le mythe, dans sa forme primitive n'est pas seulement une histoire que l'on raconte, mais une réalité vécue. Il n'est pas simple fiction romanesque, mais une vérité effective, vivante, dont on croit qu'elle s'est produite aux époques les plus anciennes et qu'elle continue depuis à influencer le monde et les destinées humaines. »

Bronislaw Malinowski (Trois essais sur la vie sociale des primitifs)

 

 

« Le mythe est un mensonge qui dit la vérité. » Aristote

 

 

« Dans les réécritures récentes des mythes anciens, certains critiques cherchent comment ils répondent à un souci de modernité. Et pareille démarche est parfaitement légitime...

Il est important de détecter les survivances actuelles de l'esprit mythique...

Des rénovations modernes prolongent sous une forme ou une autre, cet ancien esprit mythique et tout aussi légitime est cette démarche...

Les mythes vivent toujours.

Aujourd'hui encore ils informent la conscience collective...

Des œuvres mineures ou majeures témoignent de la même survivance des vieux archétypes mythiques dans la conscience ou la subconscience populaire...

Le mythe est d'une extraordinaire souplesse.

Il est apte à de perpétuels renouvellements...

Le mythe assure sa propre résistance (le noyau dur, irréductible des légendes mythiques, son essence la plus consubstantielle, celle qui intangible, rétive, résiste à toute entreprise de captation, de détournement ou de déformation.)

Cela laisse entrevoir quelques unes des lois fondamentales et permanentes qui régissent le fonctionnement de l'imagination humaine.

 

 

Un grand mythe ne meurt pas, il change, se modifie, s'adapte, se métamorphose...

Doué d'une vie propre le Mythe évolue, mais il reste le Mythe...

Ceci implique de rester fidèle au sens authentique de la mentalité magique qui prolonge l'esprit du mythe primitif par d'inédites merveilles et que persiste le socle permanent de la création symbolique. »...

 

 

Roger Baudry

 

 

 

A propos de Merlin :

 

 

La légende de Merlin a survécu souterrainement puis a resurgi avec éclat au XVIIIè siècle. C'est un exemple de l'envie de reviviscence d'un mythe tenace qui n'a point fini d'habiter notre imagination.

 

 

« Nous rêvons de vivre en sympathie avec la Nature, avec toute la création, toutes les créatures, de hanter la solitude et le silence des bois, de retrouver le langage des bêtes, de leur parler, de les charmer par notre voix, de voler dans les airs avec le peuple des oiseaux et le vieux motif de « Merlinus Sylvester » témoigne de cette foi que l'individu peut trouver au sein d'un monde vierge.

Une efflorescence de ses facultés, c'est tout un rêve que représente ce Merlin sylvestre vivant en symbiose avec la forêt primitive...

 

 

Incarnation d'inspirations éternelles, la figure de Merlin incarne sans doute quelques-uns de nos songes millénaires. Il rassemble et noue en un faisceau unique nombre d'aspirations éternelles de l'humanité. »

 

 

Roger Baudry Le Mythe de Merlin Terre de Brume éd

 

 

 

Notes : Bran du

 

 

Pour que Merlin puisse se réveiller d'un « séculaire sommeil », il nous appartient de sonder et d'explorer nos profondeurs intimes et secrètes, car c'est en nous-mêmes que se tient l'enclos de verre, que se tient sa « dormition »...

 

 

C'est comme une graine enfouie dans l'humus obscure de notre chair et ce, depuis notre naissance, et dont le terreau, rendu fertile par la reconnaissance d'existence que nous en faisons et par cette « lumière » qui le visite alors, fera germer le plant afin de le hisser vers l'azur d'entendement... Nous aurons lors croissance et verticalité communes...

 

 

Mais, Merlin, pour s'éveiller tout a fait, devra retrouver en ses paumes celle de Viviane, soit celles de son « âme vive » alors brilleront de nouveau les soixante dix éclats de verre de son diamant...

 

 

L'épée lors resurgira du lac scintillante et droite dans son aura de soleil et de lune !...

 

 

 

 

Bruce 2018 012pm.jpg
Bruce Lhuillier (dessin préparatoire)



18/07/2018
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 509 autres membres