Les dits du corbeau noir

DU CORBEAU.... LECTURE ET COMMENTAIRES 2018 BRAN DU 10 09 SEPTEMBRE

 Divers Avril 2018 025pm.jpg

 Photos Bran du

 

 

 

Du corbeau !

Bran du            2018 Septembre

 

Lecture et commentaire Bran du

 

Source :

Le Livre des Dieux Bernard Sergent Celtes et Grecs II

Payot éditeur

 

Dictionnaire de mythologie et de religion celtique Philippe Jouet Yoran Embanner éditeur

 

 

Bernard Sergent et une équipe de chercheurs sont à l'origine d'un volumineux ouvrage consacré à l'étude "comparative" entre le monde Celte et le monde Grec et ce, en termes d'histoire, de mythologie et de théologie (panthéon à l'appui)...

J'aurai d'autres occasions d'y revenir car l’œuvre est copieuse et pertinente et abondamment argumentée...

 

Mais en avant goût des lectures et commentaires à venir, je vous offre un petit tour du côté du Corbeau lequel on le sait s'est fait progressivement déplumé pour ne pas dire "goudronné" par certaines idéologies que je ne traiterai pas cependant de certains nom d'oiseaux pour ne pas apporter de l'eau à leur vilain moulin !

 

 

 

Que nous disent les éminents chercheurs ? Ceci :

 

"...Le lien de Lug et d'Apollon avec le corbeau (plus précisément le corbeau "oraculaire") est le plus évident qui soit.

Ces dieux ont aussi pouvoir de métamorphose et quand il ont recours à cette pratique, bien pratique au demeurant, c'est la forme d'un oiseau qu'ils utilisent le plus souvent... (Et donc celle du corbeau !) (Il arrive que ce soit parfois en aigle ou en faucon ou encore en roitelet, en cygne ou en échassier du type grue ou héron.)... (enfin passons...)

 

 

 

Le corbeau donc (et autres volatiles) :

 

D'abord voyons du côté de la Grèce :

 

"Nous croyons que le dieu (Apollon) se sert de la voix des hérons, des roitelets et des corbeaux pour donner des signes de sa volonté."...

"Le dieu suprême (Apollon) aime les corbeaux, les cygnes, les loups et les éperviers"

Les corbeaux et les geais sont mentionnés pour leur usage oraculaire. Le corbeau est figuré sur la monnaie de Delphiens à l'époque romaine...

On dressait des corbeaux pour qu'ils se manifestent au bon moment dans les sanctuaires apolliniens...

 

 

Du côté du monde Celte :

 

La relation de Lug et du corbeau est abondamment attestée ne serais-ce que dans le choix de l'emplacement de la ville de Lyon dédiée à Lug (Lugdunum) (et elle n'est pas la seule en Europe) ; choix déterminé par les corbeaux...

 

Le corbeau est l'expression directe de Lug.

 

La fonction oraculaire des corbeaux et ceux de Lugdunum est surtout liée à cette ville autant que ceux de Delphes à cette dernière...

 

Parmi les fonctions les plus importantes des corbeaux on trouve celles-ci :

Les corbeaux signalent un lieu (d'élection, de fondation, d'établissement...)

Ils indiquent la présence d'un héros...

Ils auraient aussi une fonction « médiatrice », des « médiateurs donc » spécialistes de la « voie du milieu » et capables d'établir et d'imposer de justes compromis entre diverses opinions, communautés ou divers plaignants...

 

On les dits oiseaux des plus intelligents et ce depuis toujours et la science moderne ne contredit aucunement cette affirmation...

(Il est au premier rang de cette faculté et partage ce titre avec les dauphins.) (Il est vrai que l'homme ne peut plus de nos jours se considérer comme étant le seul règne possédant une « forme » d'intelligence, les animaux et le monde végétal en ont développée bien d'autres!)... NDR Le corbeau peut « compter » jusqu'à sept !

 

Deux corbeaux druidiques (fiach druidechta) annoncent ce que font les armées...

 

Lugus est le nom du corbeau en celtique avec la racine Leug (brillant, lumineux) et cela s'applique logiquement au grand dieu lumineux qu'est Lug.

 

A savoir : Le corbeau joue un rôle prépondérant et occupe une place de très grande importance à l'ESt de l'Asie du Nord (Japon, Inuit, Koriak, Yakut)...

 

 

Anne Victoire Charrin est une chercheuse émérite qui étudie plus spécifiquement le peuple des Koriak de Sibérie Orientale confirme cela :

 

"Le corbeau se trouve qualifié pour assurer à plusieurs titres un rôle de médiateur...

Médiateur entre le ciel et la terre (lié au royaume des morts également) médiateur entre la nuit et le jour, d'où son passage du noir au blanc et du blanc au noir), médiateur de même entre le masculin et le féminin, entre la divinité et l'homme, entre l'animalité et l'humanité.".....

 

 

 

 

 

Divers Avril 2018 029pm.jpg

 

 

 

Un corbeau blanc ? !

 

Il est dit dans les textes relatant les mythes antiques que le corbeau a l'origine était de couleur blanche, mais qu'il vira au noir, du fait de l'adultère de sa compagne ou d'une étourderie gourmande de sa part ! (En fait à cause de circonstances mythiques)...

 

Un corbeau noir sur les plumes duquel le soleil se reflète aurait, paraît-il, selon un certain angle de vision, un aspect de blancheur ? !

 

Bernard Sergent qui évoque la figure mythique celtique de Fintan « le Blanc Ancien », celui-là qui a connu les différentes vagues d'occupants de l'Île Verte et qui a mémoire des premiers temps (un homme dit primordial), pense que ce grand Sage a du connaître des corbeaux blancs !

 

Quant au motif de changement de couleur du corbeau (largement attesté) passant toujours d'une couleur blanche initiale à une couleur sombre, c'est un thème très répandu dans tout l'hémisphère Nord...

 

Le corbeau « aimerait se rouler dans les braises ». Il serait attiré par les objets brillants.

Dans l'Antiquité, du fait de son rapport au feu, ont l'accusait d'incendier les récoltes...

Ce changement de couleur serait consécutif selon les mythes soit au fait qu'il aurait trop parlé ( et toute chose n'est pas bonne nécessairement à être révélée!) soit à une négligence dans une commande passée par un dieu et retardée du fait d'un caprice alimentaire du dit corbeau !... (Le féminin infidèle ne serait pas non plus étranger à ce changement !)...

 

Le corbeau est donc bien lié à la lumière ; il porte le feu du ciel...

Il est rapproché du soleil dans les mythes de Chine...

 

Le corbeau a commerce avec Lug, Apollon et Odin...

 

 

 

Divers Avril 2018 024pm.jpg

 

 

 

Du côté de Branwen :

 

Branwen signifie la corneille blanche ou encore le corbeau blanc femelle...

Elle est la sœur d'un géant (« Bran » soit le corbeau) roi de l'île de Grande Bretagne. Elle est demandée en mariage par le roi d'Irlande Mathlowch qui l'épouse en son île, mais le frère de Branwen ; Enyssen voit cela d'un fort mauvais œil et tourne ce mariage en affront et se livre à des actes répréhensibles et injurieux contre les irlandais lesquels se retournent contre Branwen et la maltraitent.

Celle-ci, grâce à un étourneau messager, fait prévenir son frère de sa déplorable situation. Bran lève une armée et se porte au secours de sa sœur.

 

Pour envenimer davantage les choses Ynissen jette dans le feu l'enfant de sa sœur et de son époux.

Branwen veut se jeter aussi dans le feu, mais Bran la retient...

(Elle mourra de chagrin à son retour en Grande Bretagne) …

 

Les armées s'empoignent et il ne restera de l'armée vengeresse que sept survivants qui suivront la « tête de Bran » en un périple mystérieux sur lequel celle-ci veillera....

 

Destinée bien étrange que celle de ce frère et de cette sœur « corbeau » ?

 

A noter que l'amante d'Apollon est aussi une « corneille » !

(Le corbeau devint noir suite à un adultère de celle-ci.)...

 

 

..................................

 

 

 

Divers Avril 2018 029pm.jpg

 

 

 

 

Ce qu'en dit Philippe JOUET dans son dictionnaire de mythologie et de religion celtique (Yoran Embanner Editeur)

 

Les Celtes ont investi les corvidés de significations mythiques le plus souvent liées aux fonctions guerrières et souveraines.

Ces animaux jouent un rôle dans les mythes gaulois, celtibères, gallos-romains et britanniques.

 

Cùchulainn aura des démêlés avec la Morrigan métamorphosée en corneille...

 

Le corbeau est l'animal des champs de batailles. Il est associé aux perspectives héroïques...

 

Lugaid et Loègaire combattent « plus fièrement que deux corbeaux. »

 

Il y a une antique association entre les corbeaux et la guerre...

 

Bran (fils de Fébal) le « corbeau » est le héros de l'Immram Brain

« la Navigation de Bran »...

 

Il y a des « guerriers-corbeaux » (métaphores)...

 

Arthur a aussi des corbeaux qui taillent en pièces leurs ennemis...

 

Dans la quête du Graal, Perceval combat des oiseaux noirs dont l'un, tué, se transforme en femme...

 

Le corbeau est l'une des formes sous la quelle se manifeste la Bodb ( la Corneille ) liée à la prédiction des destins...

Cette déesse est nettement associée à la corneille qui incite au combat par ses chants incantatoires...

 

Ce sont deux « corbeaux druidiques » qui annoncent à l'ennemi la présence de Cùchulainn au Royaume de Labraid et la ruine de l'Irlande...

 

Le dieu gaulois Sucellos est flanqué de deux corbeaux sans doute eux aussi « annonciateurs »...

 

C'est un animal inaugural ( voir la fondation de Lyon)...

 

De la corneille :

c'est un corvidé naturellement associé aux champs de bataille est, avant tout, la forme d'apparition, une ou triple, de la déesse irlandaise Bodb (fonction d'annonciatrice des destins et de surveillance de l'eschatologie) (terme concernant la fin d'un règne, d'une société, d'un cycle temporel...)

 

 

 

Divers Avril 2018 024pm.jpg

 

.....................................

 

 

En résumé et complément :

 

L'image que nous avons communément du « corbeau » est une image liée à la mort, à ce qui est « nuisible », sombre, dissimulé, obscur, sournois, mortifère ; c'est lui qui survole les champs de bataille et qui se nourrit des cadavres !

Il est vrai que les grandes déesses celtiques comme Bodb ou Macha sont aussi des déesses guerrières liés aux champs des morts... et aux corneilles des combats...

Cuchulainn sera aussi handicapé dans ses difficiles et courageux par une corneille...

 

Mais on aurait bien tord de ne garder du corbeau que cette bien sombre image ; une image qu'il n'a pas, bien au contraire, chez de très nombreux peuples où le christianisme et ses détournements et défigurations de bestiaire traditionnel n'a pas sévit ou trop peu pour inverser les rapports établis par les Anciens et sauvegarder par leurs héritiers...

 

Nous savons que les « grands dieux » des panthéons Grecs, Celtes et Germano-Scandinaves sont en rapport très étroit avec les corvidés qui sont souvent représentés près d'eux...

C'est donc bien que les qualités et valeurs dont ceci sont dépositaires et dont ils prouvent l'efficacité sont grandement appréciées des plus hautes divinités !

 

Leur fonction de régulateur et de médiateur participe grandement à la résolution des conflits et antagonismes de différentes natures...

Ils ont une qualité de voyance et font des prophéties. Ils voient ce que nous ne voyons pas et peuvent prévoir le devenir... Ils sont « oraculaires »...

Ils gardent aussi une fidèle mémoire bien utile pour mieux cerner l'avenir...

Ils sont donc l'expression et la voix directe des Dieux....

 

Le mythe de Branwen est assez explicite quant à son Frère Bran (le Corbeau) qui se porte à son secours et qui affirme donc un rôle protecteur y compris après sa mort !

 

.............................

Pour la petite histoire

 

Mom nom initiatique (Bran du) m'a été « donné » et à été reçu et revêtu par moi au zénith du 24 08 1981 en la forêt de Barenton en Brocéliande avec pour druidesse officiante Branwen qui vit toujours en celle-ci et qui en son début de séjour vivait avec un corvidé perché sur son épaule !

 

Des corvidés qui ont été très présents autour de moi et de mon existence même en milieu très urbain et ce, pendant des décennies !

 

Toute la parenté de mon père est « lyonnaise » soit une ville dédiée à Lugus (Lug) donc au « corbeau »...

 

....................

 

 

 

Divers Avril 2018 025pm.jpg



10/09/2018
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 503 autres membres