Les dits du corbeau noir

Du Comment et du Pourquoi (et de la force "symbiotique") Réfelxion Bran du mars 2015

 

 

Jardin Delaselle Batz mai 2014 153pm.jpg

 

 

Du Comment et du Pourquoi....    13 mars 2015    Réflexions                   Bran du

 

 

Si la science progresse peu à peu dans la compréhension des "phénomènes", elle bute encore le plus souvent, tant au niveau du microcosme que du macrocosme observé et étudié, sur le pourquoi...

 

Elle peut démontrer des "mécanismes", des "interactions" et des "connexions" souvent complexes, mais sans pouvoir expliquer ce qui anime les assemblages et combinaisons constatés et connaître le désir et la volonté qui accompagnent ces "mises en oeuvre"...

 

....////....

 

Orleans NOV 2014 012pm.jpg
Tapisseries de la Martinière   Photos Bran du

 

 

Il a été ainsi démontré que, étalée, étirée, dans le temps, la loi dite "du plus fort" n'est pas la plus victorieuse et que les processus faisant appel à la "symbiotique" (coopération "partenariale" solidaire et connexes entre diverses forces, énergies, éléments, structures, matières...) s'avérait bien plus performante et efficace dans la progression et l'atteinte d'un but recherché...

 

Il semble bien que le but de la vie, c'est la vie elle-même et qu'une "force, énergie et lumière" tente sans cesse de perpétuer et de faire évoluer le "vivant"...

 

La raison d'être de l'existence, d'une présence au monde, d'un organisme est de "manifester cette vibration de vie" dans une expérience fabuleuse, individuelle et communautaire qui par son "vécu" et ce qu'elle met en oeuvre apporte en collaboration "universelle" des données, des informations, qui "nourrissent" ou "sustentent" la "Conscience organisatrice" d'un Tout, d'un Soi, d'un Verbe..; que l'on ne saurait qu'approcher sans pouvoir le nommer autrement que dans le limité de notre langage...

 

La Vie elle-même, l'organisation de l'univers, les organismes vivants, procèdent de la symbiose et non d'un conflit stérile et destructeur entre divers antagonistes, diverses dualités, farouchement et stupidement, affrontés et inconciliables, s'ils refusent la "transcendance" philosophique et spirituelle !...

 

La "maladie" se caractérise par une rupture d'équilibre entre différents systèmes qui entrent en compétition malsaine ou qui entendent s'affranchir des liens auxquels ils sont organiquement et biologiquement liés...

 

La "maladie sociétale" de même lorsque l'individu se désolidarise ou exploite à son profit le "tissu communautaire" auquel il appartient et qu'il entend jouer sa seule et orgueilleuse et arrogante partition en parasitant dangereusement celle de l'univers !...

 

Une société "disharmonique" ne peut qu'interférer négativement au sein de la "musique des sphères" et du "chant des mondes"....

 

Orleans NOV 2014 011pm.jpg

 

La "guérison" globale de toute la "création" ne consiste-t-elle pas à rétablir ou à instaurer l'équilibre en l'être humain puis l'harmonie communautaire et planétaire ?...

 

Ramener cela à l'échelle et à la condition humaine, c'est par exemple citer Gandhi ou Mandela ; deux hommes qui ont, volontairement et en pleine conscience, lucidité et responsabilité, opté pour la "non-violence", dans un monde phagocyté par des régimes de peurs et de terreurs....

 

Qui se souvient de ceux ou de celles, des dictatures, des régimes, qui se sont opposés par la force, le diktat, l'oppression, la répression, la torture, l'emprisonnement, l'assassinat, à ces actions pacifistes, tolérantes, courageuses, déterminées, patientes et finalement victorieuses ?

 

Seule demeure la mémoire de ces hommes et leur lutte exemplaire ; une mémoire inscrite commune une étoile bienveillante et bienfaisante dans les constellations du possible et indispensable entendement planétaire....

 

C'est une illustration majeure de ce qu'un être humain, libre, volontaire, responsable, doué de conscience, d'altruisme, de compassion, d'amour, peut opposer à la force brute et coercitive qui entend soumettre l'humanité à son pouvoir et à sa puissance dominatrice....

 

La pensée analytique, rationnelle, cartésienne, et l'encéphale qui se mobilise en grande partie à cet exercice salutaire, se doivent d'investir les champs scientifiques qui nous "posent questions", mais sans faire l'économie cependant des autres et précieuses spécificités de notre cerveau en appelant à coopération nos capacités liées à l'imaginaire, le sensible, l'émotif, l'intuitif, le perceptif, le visionnaire, le "poétique" et le créatif...

 

Là encore et plus que jamais l'entendement mutuel et une collaboration intelligente et sensible s'imposent au service de tout le "crée" et de toute création à venir...

 

Il importe à l'Homme d'avoir réelle connaissance des façons dont la Vie "fonctionne", de son origine, de ses évolutions, de ses "directions", de ses buts et objectifs, de son "Anima", de son "Essence", de son "Principe" ; chacun et chacune étant libres de ses conceptions en ces domaines plus spirituels que matériels...

 

 

Orleans NOV 2014 017pm.jpg

 

Aborder le Comment, la science nous y aide "objectivement"...

 

Pour ce qui est du Pourquoi, c'est à tous et chacun d'apporter sa contribution et de proposer, sans les imposer, ses approches, ses études, ses expériences, ses pratiques et ses entendements intimes et profonds...

 

La divergence nous est utile dans la mesure où elle exprime une singularité dans une conception plurielle qui l'englobe et qui lui est supérieure en tout et par le Tout....

 

Nous sommes mille fois plus et essentiellement, fondamentalement, élémentairement, cosmiquement, originellement, dans la convergence d'un entendement majeur que dans la divergence et les querelles dévastatrices enfermées dans des formes statiques, des dogmes rigides et intégristes, ne sauraient en aucun cas faire progresser la Conscience Universelle de ce Tout, bien au contraire !...

 

Bien souvent, trop souvent, la forme (égotique, orgueilleuse, mensongère, cruelle même) détourne le Fond de sa vocation première et le soumet à des défigurations et à des détournements qui ne sont pas, hélas, sans conséquences néfastes pour tout ce qui compose et anime la vie...

 

Le "Comment" implique et suppose le "Pourquoi" et sont inséparable dans la compréhension globale et universelle de notre existence même....

Nous sommes une "Interrogation" permanente au sein d'interpellations de tous les instants....

 

Tout nous "interroge" et la nature, ses mystères, ses fabuleuses créations, son génie "artistique", merveilleux et inventif, ne sont pas pour rien dans les questionnements que nous abordons de coeur et d'esprit....

 

 

Orleans NOV 2014 027pm.jpg

 

Mais, face à tout cela... Nous sommes la "REPONSE" !...

 

De tout problème intelligemment et sensiblement abordé, nous sommes la "RESOLUTION" !...

 

L'incompréhension attend et souhaite notre entendement !....

 

Toute question, macérée, portée à maturation, contient, en germe, en filigramme, en son clair exposé, sa réponse...

 

La réponse ; c'est ce que nous avons, ici et maintenant, aujourd'hui pour demain, à "Incarner", à témoigner, à manifester, à mettre en chant et en oeuvre, avec joie et humilité, conscience, liberté et responsabilité... !....

 

 

Jardin Delaselle Batz mai 2014 154pm.jpg

......................./////////////////////////....................



13/03/2015
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 533 autres membres