Les dits du corbeau noir

DU BARDE PARTIE 3 L'ESPRIT BARDIQUE 2018 BRAN DU 21 01 JANVIER

La formation bardique... Approches Bran du

18 01 2018

 

Préambule :

Un esprit, un état d'esprit, donnant préséance au spirituel sur toute forme matérielle et permettant via la pratique et l'exercice de plus en plus « maîtrisé » de se connecter à la Vibration Une par l'acquisition progressive des lois d'équilibre et d'harmonie ; ceci confortée par une science, un art, de l'accord, de la concordance, de la résonance ajustée et adaptée, procurant lors les facultés et compétences requises pour servir de son mieux le Verbe et toutes ses conjugaisons...

 

Le Verbe est l'Emanation divine et sacrée d'un Souffle (nommé par défaut et nécessité « Incréé ») lequel par son Inspiration donne Respiration à tout le Vivant jusqu'à l'Expiration de Celui-ci !...

 

Chaque cycle, humain ou englobant celui-ci, comporte une phase ascendante puis descendante, un commencement et une terminaison, un enflammement, un flamboiement puis une extinction...

 

Au-delà et par-delà des étapes provisoires, des passages existentiels éphémères et passagers, la résultante des « Expériences » réalisées, le Souffle subsiste engendrant encore et toujours le Mouvement, l'Anima, donc la Vie...

 

Parlant d'Âme et de Souffle ; nous parlons et évoquons ici en fait l'Âme-Souffle composée également d'une FORCE qui est aussi ENERGIE et LUMIERE...

 

Le Son et tout ce qui « vibre » au diapason de la Vie même, de son Principe, de son Essence et, principalement, fondamentalement, primordialement, la Voix, la Parole, le Chant, lesquels participent, coparticipent, de la « symphonie des sphères » ; la partition humaine composée d'accords et de dons, exemptes de « parasites », en résonance (sympathie) avec la fréquence juste, se conjoint lors à la partition cosmique... (faisant cœur dans le choeur avec le Coeur!)...

 

Ce qu'émet l'instrument que nous sommes, les lèvres qui donnent leur envol aux oiseaux du langage, au ruissellement de notre source, de notre « Eau de Feu et de Vie », ne sauraient être dissonant, mais Paroles de Vérité pervibrant à l'Unisson de ce qui Fût, Est et Sera...

 

Le Monde Celte, mais d'autres Traditions antiques également, accorde (le Verbe est adéquat) une importance considérable au « porteur  et serviteur du Verbe, du « Logos » dont la responsabilité est on ne peut plus conséquente car associé vibratoirement au bon ordonnancement de l'Univers...

 

La pensée Celte s'articule autour de la notion de Vrai et de Faux car cette notion « s'entend » doublement et ne saurait donc être subjective comme peuvent l'être les notions de bon ou de mauvais, de mal ou de bien !...

 

Le Barde assure par sa fonction, sa mission même, la mise en rapport et relation, la connexion ajustée et adéquate, entre l'humain et ce qui l'englobe de sacré et de divin...

C'est dire si sa fonction est une fonction « majeure » et si son parler, son chant, se doivent d'être opératifs et efficients dans le champ délicats des échanges !...

 

Il est amené à trouver la Fréquence apte à instaurer une bonne émission et réception dans la transmission de ce qui circule dans un sens et un autre au sein du canal communiquant instauré...

 

Sa fonction également sacerdotale lui permet de transmettre, l'invocation individuelle, communautaire, au sein du canal ci-dessus évoqué et ce en tant qu'intermédiaire et médiateur entre le plan « terrestre » et le plan « céleste »...

 

Ayant « harmonisé », dans le temps et l'espace, à l'instant le plus favorable qui soit (astralement parlant), le plan horizontal qu'il rassemble au Centre du Cercle fraternellement et rituellement formé, il met ce plan en correspondance ajustée avec la Verticalité qui comme un Axis mundi, un Arbre du Monde, un Pilier ou Soutien du ciel, va permettre l'élévation d'un égrégore ainsi réalisé

lequel fera ascension autour de ce « tuteur » sous forme d'une « danse spiralée » s'élevant dans les hauteurs et porteuse des voeux et des souhaits, des attentions et intentions exprimés, des offrandes faites, des « sacrifices » opérés, au cours du rite

 

Nous comprenons alors combien se doivent d'être stables et solides les épaules qui portent cela !



19/01/2018
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 494 autres membres