Les dits du corbeau noir

DOSSIER CORSE 8 INTERPELLATIONS BRAN DU 2018 01 06 JUIN

Dossier CORSE 8  Interpellations  

Texte et photos Bran du   mai 2018

 

 

 

Canon Corse Mai 2018 670pm.jpg
Les cris de la mémoire

 

 

 

Qui....                  Bran du     01 06 2018

 

 

Qui, capable d'entendre, à travers les rus et torrents qui dévalent des sommets enneigés, les lamentations de la Mère ?

 

Qui, apte à ouïr les murmures qui sourdent des failles minérales et que les montagnes amplifient dans le grand carrousel des saisons ?

 

Qui, pour arpenter, la pensée nue, le front réfléchi, le maquis et refaire sonner les pierres de mémoire ?

 

Qui, pour accrocher sa voix seconde à la voix première, pour renforcer et sustenter le Chant des Origines, l'Ode du devenir ?

 

Qui, pour orner de ses rêves, de sa vision future, la mélodie ancienne, l'appel ancestral des pâtres qui menaient des troupeaux de nuages et de songes de col en col, d'alpage en alpage, de sommet en sommet ?....

 

Qui, pour mesurer les arpents du ciel à l'aune ajustée de ses croyances ?

 

 

 

Canon Corse Mai 2018 734pm.jpg
Les cris de la mémoire (bis)

 

 

 

Qui, pour sectionner les barbelés redondants de la vengeance sourde et aveugle aux évidentes réalités de notre temps confronté à un futur incertain ?

 

Qui, pour enlever le carcan et le corset d'une morale étriquée, d'une rigueur exacerbée par la religion et le patriarcat oppresseur et dominant ?

 

Qui, pour dire que la langue des anciennes et des anciens ne doit pas mourir du fait de nécessités matérielles, idéologiques, politiques factices et illusoire ?

 

(Si tu perds la langue, tu perds le chemin de la source, tu perds l'Etoile qui te faisait berger en transhumance du vivre, tu perds le poème qui faisait chanter et danser en toi la ronde des saisons, tu perds le métier, tu perds l'ouvrage qui te faisaient tisser le rêve avec l'espérance, qui te faisaient carder la laine du devenir, la toison d'or du futur...

Sans la langue, tes filets ne remontent en surface que la béance de tes erreurs et de tes errances... Sans la langue, s'instaurent la fadeur et la tiédeur d'une vie inodore et incolore. Lors la mort même est sans mémoire qui fait linceul de ton orgueil, de tes mensonges, de tes abandons et de tes bannissements...)

 



Qui, pour ramener, au printemps du possible, la sève dans l'aubier ?



Qui, pour ne faire fidèle appartenance qu'à l'essentiel qui se tient comme l'eau dans la paume d'une main, comme les étincelles dans le foyer de l'aurore, comme des hirondelles se grisant de lumière et de chaleur dans le printemps revenu ?



Qui, pour, sans tremblement, montrer du doigt, cette néfaste et funeste négligence à être accordé au vrai, au beau, au juste, à l'équitable, au solidaire, à l'élémentaire et au fondamental ?



Qui, pour « décoloniser » les esprits et les cœurs ?



Qui, pour incarner authentiquement une identité qui soit faite prioritairement d'argile et d'humus, d'écorce et de feuille, de neige et d'écume, de cycles et de rythmes, de chants et de danses, de dons et d 'offrandes, d'accueil et d'hospitalités, de pain et de vin, de laine et d'étoile, de source et de racine ?



Qui pour donner, redonner libre et juste parole à cela qui fut muselé par les pouvoirs obscures, les paroles mensongères, les interdits, les règlements, les lois, les menaces et sanctions mis au service de l'oppression, de la servitude, de l'exploitation et de l'asservissement de tout le « Vivant » de cette terre ?

 

 

 

Canon Corse Mai 2018 920pm.jpg
Connaître, respecter et maîtriser notre "dragon" intérieur !

 

 



Qui, pour préserver les fragiles équilibres, les précaires et éphémères harmonies, les temps pacifiés d'entendement et de convergences essentielles, des excès en tout genre, des amalgames, des confusions entretenues et manipulées ?



Qui, pour s'opposer aux cloisonnements intensifs de l'Anima humain ?

 

Qui, pour faire face aux appropriations qui font de la terre un investissement foncier, immédiat et rentable, peu soucieux de son devenir naturel et de sa croissance future ?

 

Qui, pour faire de la différence, du diversifié, du singulier, du spécifique, de l'ailleurs, du dehors, de « l'étranger », une source riche de complémentarité, riche d'ouvertures bénéfiques, d'expériences bienveillantes, de talents et de compétences sensibles, intelligentes, amplement et généreusement partagées ?

 

Qui, pour faire taire les fusils et re-circuler la parole de sagesse, le geste de bonté ?

 

Qui, pour faire valoir l'efficient pouvoir de la tempérance, de la nuance, de la pondération et de la tolérance ?



QUI ?

 

Moi, toi, vous tous et vous toutes...

Selon notre bon vouloir, selon notre claire et ferme volonté, selon le désir que nous avons ou non d'être « vrai » ; poitrine contre poitrine, dans le cœur vibrant et émouvant du monde !.......

 

 

Canon Corse Mai 2018 874pm.jpg
Faire, ensemble, front face aux peurs et à l'ignorance...



01/06/2018
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 493 autres membres