Les dits du corbeau noir

DOSSIER CORSE 10 DEV LA MUSIQUE ET DU CHANT 2018 BRAN DU 02 06 JUIN

 

Juin 2018 divers 032pm.jpg

 

 

 

 

Dossier Corse 10 : MUSIQUE / CHANTS  / Histoire



« Berceuses, déclarations d'amour, poèmes d'espoir ou de souffrance les polyphonies chantent aussi la terre brûlée par le soleil, l'eau qui ruisselle, le crépuscule et le lever du jour, l'âme profonde du peuple Corse. »... J M Reusser



« La Paghjella est un rituel tout autant qu'une pièce musicale et qu'un texte poétique lancé par A Segonda, épaulé bientôt par

U Bassu, orné et enrichi par A Terza...



Le chant emblème célèbre l'existence d'une communauté qui se donne a elle-même de sa force vitale, sur des accents d'éternité...

/... la polyphonie Corse prend ainsi valeur de célébration collective d'une identité qui refuse la mort.

Ce chant dit, chez nous, la révolte et l'amour.

Aussi a-t-il pu représenter dans les années 1970 l'expression tendue d'un peuple fêtant ses retrouvailles avec lui-même et se réappropriant les formes ancestrales de sa culture. (un legs qui était voué à disparaître.)

Les nouvelles polyphonies Corses sont l'aboutissement d'un itinéraire ; les voix corses s'y marient aux quatre coins du monde.

C'est l'histoire d'un métissage exquis où la pluralité vit comme synthèse et harmonie. »

 

 

Ghjacumu Thiers





Extraits du livret conseillé : France / Corsica Canti et Musica Radio France anthologie de chants et musiques profanes.

50 titres proposés à l'écoute et à la découverte...

De cette compilation méticuleusement sélectionnée nous apprenons que :



Des origines multiples et supposées :



Influence et synthèse regroupent :

un ancien courant indo-européen

plus un courant sémitique

plus la polyphonie religieuse Copte (Chrétien d’Égypte)

(Dès le IIIè siècle après JC)...

 

 

 

Juin 2018 divers 034pm.jpg

 



La mémoire des chants insulaires remonte à la moitié du XIXè siècle

Des corses colonisés depuis toujours découvrent avec étonnement la valeur de leur patrimoine chanté... Une Tradition surtout orale... laquelle a survécu aux coups de boutoir de l'acculturation...

Un patrimoine en grande partie oublié ou méprisé...



La polyphonie, le chant, assument depuis toujours et avec efficacité une fonction de chants « utilitaires ».

Les premières manifestations musicales et poétiques sont des appels aux puissances occultes pour obtenir des bienfaits sous forme de prière magique d'incantesimi, de prigàntule, de razione (Besoin de se protéger, de faire appel aux forces bienveillantes et bienfaisantes)...



Autre origine : Les chants de berger (chjjama e rispondi)...

Chaque chant remplissait un rôle précis auprès de l'individu dans la société...

 

 

Juin 2018 divers 037pm.jpg

 



La polyphonie :

L'art polyphonique s'appelle Paghella...

(Les deux derniers vers de chaque strophe sont repris en chœur.)

Polyphonie essentiellement à 3 voix : c'est un moment de communion masculine, le plaisir et l'émotion de partager des instants de beauté.

(Le féminin, certes encore minoritaire, a aussi investi brillamment l'art polyphonique...)(On se souviendra du groupe précurseur dans ce domaine : Donnisulana.)



Le chant Corse c'est : une grande sobriété mélodique ; une ornementation infinie. (Berceuses, comptines, sérénades, complaintes, lamentations funèbres, vœux aux époux...)



C'est une ligne mélodique épurée proche de la mélopée ou du récitatif. (La simplicité favorise l'invention poétique improvisée.)

C'est un schéma musical de base commun à de multiples expressions chantées...

La parole prime et se glisse, s'enroule, dans un moule musical préétabli...

C'est un schéma mélodique défini d'avance, varié par le talent du chanteur et la sensibilité de celui-ci...

A noter : l'importance de la mémorisation de la parole dans la transmission des faits et gestes de la communauté.

Le chant en garde les traces (définir l'identité assure la cohésion)...

 

 

Juin 2018 divers 036pm.jpg

 

 

« Dans le domaine du chant polyphonique Corse, source et mémoire s'abreuvent et se régénèrent l'une, l'autre...(A travers le prisme d'une Tradition vivante et donc évolutive...)

(C'est une Tradition fière de sa vitalité et consciente de son passé.)...

 



La « Renaissance » :

Appelée Riacquistu (réappropriation) dans les années1970 (prise de conscience régionaliste puis autonomiste... Comme en Bretagne d'ailleurs)...

Facteurs :

Le complexe de colonisés / la saignée démographique du début du XXè siècle / la déliquescence économique / l'anéantissement de la culture Corse...



C'est une tradition méconnue ou reléguée dans le passé par la plupart des insulaires eux-mêmes.

Elle véhicule pourtant toute une authenticité de vie...

Jadis, musiques et danses réunissaient parents et familles et faisaient se rencontrer les communautés, les Corses et les autres...

 

 

 

Juin 2018 divers 038pm.jpg

 



Le violon est arrivé vers 1520...

Il y a un rapport à la mémoire. (Mais de quelle mémoire s'agit-il précisément ?)

Pour le Berger, l'ébéniste, le paysan, le violon est une valeur ajoutée à leur métier, à leur vie quotidienne. Ils assurent les bals et les fêtes (en dormant peu !)...

Le violoneux à un rôle social d'accompagnateur et de catalyseur de la sensibilité et de la mémoire d'un village.

Il transmet l'héritage d'une tradition instrumentale archaïque jouée auparavant.

On joue aussi de la flûte, de la cornemuse, de la clarinette mais également de la feuille de laurier, de la tige d'oignon sauvage, de la conque marine...*

 

 



CD recommandés :

Corsica : les plus belles chansons corses :

avec Giramondu / I Muvrini / A Filetta / Canta U Populu Corsu /

Donnisulana / Voce di Corsica etc...

A Filetta : Si Di Mé (Un de mes préférés) avec

les Nouvelles Polyphonies Corses de Hector Zazou

I Muvrini : Umani

I Muvrini à Bercy

Manat (recommandé par Charlotte) et Alba  : Cilva

Giramondu : A Nostra Accolta



Livret CD : Ocora Radio France Corse/Corsica Canti et musica Anthologie de chants et musiques profanes

 

 

 

 Juin 2018 divers 039pm.jpg

 

 

 

....................................

 

 

LE CHANT....    Bran du    02 06 2018

 



 

Le chant ; c'est lui qui mène et qui conduit l'oubli en chemin de recouvrance, lui qui guide la lente et longue transhumance du passé vers le devenir....

 

 

 

Le chant est un berger qui ensemence d'étoiles la nuit de nos frayeurs...

 

 

 

Le chant fait appel, penché sur le vide et la béance de nos vies, il dit la hauteur qui élève, il dit le silence qui enfante les cris, il dit encore l'inédit d'un chemin « arc-en-ciel » et ce mot d'amour que la nuit chuchote au jour attardé en son lit...

 

 

 

Le chant, si vaste, si enveloppant, le chant remonté des gorges de l'espace, le chant frais, clair, limpide, transparent, tiré du puits où le temps s'est endormi, repu de rêves et de songes, dans la chambre des amants, dans le lin blanc d'un instant qui, infiniment, intensément, rit et jouit...

 

 

 

Le chant auroral, le chant crépusculaire, tous deux ambassadeurs et annonciateurs de cette divine alliance scellées entre la lune et le soleil...

 

 

 

Le chant qui germe dans l'anfractuosité des roches, dans une poignée d'humus déversée à flanc de montagne, le chant devenu arbre à force d'audace et de saison...

 

 

Juin 2018 divers 040pm.jpg

 



02/06/2018
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 502 autres membres