Les dits du corbeau noir

DOSSIER ARBRE (SUITE) ET NOTES BRAN DU LE 16 01 JANVIER

 

 

Brocéliande Sept 2020 la Guette 043.JPG
 

 En Brocéliande  Photos Bran du

 

 

 

 

ARBRE (Bran du 15 01 2021)

 

Source :

Dictionnaire de la mythologie et de la religion celtique

de Philippe Jouet (Anbanner éditeur)

 

 

Les arbres occupent une place éminente dans la culture de l'Europe païenne...

 

« A la porte de l'Est il y a trois arbres de claire pourpre, D'où chantent des oiseaux longuement, doucement, pour les jeunes gens du fort royal. Il y a un arbre à la porte du château ; l'harmonie qu'il émet n'est pas déplaisante, arbre d'argent où brille le soleil, sa splendeur est pareille à l'or. »

(Serglige Conculaind)

 

De nombreux peuples celtiques font références à l'arbre ainsi :

les Eburones qui sont les « hommes de l'If », les Vidu-casses qui « combattent par le bois », les Lemo-vices qui sont « victorieux par l'Orme »...

 

On constate une homologie entre l'humain et le végétal créatrice d'images et de symboles...

 

On peut assurer que l'emploi rituel et symbolique des arbres dépendait des caractéristiques de chaque essence...

 

L'arbre est considéré comme l'axe du monde qui unit les espaces terrestres, infernaux et supérieurs...

 

Ainsi l'If de Ross est la porte (de la voûte) du ciel selon le Dindschensas.

 

Tuan Mac Cairill, témoin de toute l'histoire postdiluvienne de l'Irlande, se réfugie sous la forme d'un faucon dans le creux d'un arbre surplombant une rivière. Il y jeûne pendant 9 jours ; s'endort et se retrouve changé en jeune saumon prêt pour une existence renouvelée.

 

L'image de l'arbre renversé qui pousse ses racines vers le ciel se trouve dans un récit irlandais allégorique...

 

Les métaphores végétales, très nombreuses dans la poésie galloise, reflètent une culture de l'arbre et de la forêt... (Voir le Kat Godeu, le combat des arbrisseaux.)

 

En Bretagne, les âmes en peine stationnent sur les branches les plus faibles et les ramilles des arbres (idem au Pays de Galles)...

 

 

 

IMG_20210115_095530.jpg
Photos Daniel

 

 

 Les Cinq arbres sacrés de l'Irlande :

 

Ils sont réputés comme ayant une hauteur immense...

Ils reproduisent à l'échelle des provinces la fonction de l'axe du monde...

 

Il y a :

Le chêne « Eo Mugna » de Mugna en Leinster...

L'if « Eo Rosa » de Ross en Leinster...

Le frêne « Bile Tortan » en Meath...

Le frêne « Bile Dathi »en Meath...

Le frêne « Cràeb Uisnig » d'Uisnech en Meath...

 

( Bile, en vieil irlandais, désigne un arbre ancien et vénéré.)...

 

L'if nommé « Roue royale » de Ross souligne le rapport avec le cycle annuel et politique....

 

Les 5 arbres d'essences diverses sont nés d'une même graine...

 

Plusieurs inscriptions gallo-romaines attestent du culte des arbres...

 

 

L'arbre du soleil :

 

C'est une image issue de la cosmologie Indo-Européenne...

 

Dans l'Autre-Monde celtique ou sur le chemin qui y mène se trouve un pilier qui supporte une chambre solaire...

C'est la demeure des fées (des anciennes aurores mythologiques)

qui guident les héros...

 

 

 

Divers givre 01 2021 047.JPG

 

 

L'Arbre donneur de biens :

 

L'arbre sacré est « muir mothach «  (une mer pleine de fruits) soit une métaphore de l'Autre-Monde donneur de biens...

 

L'arbre à la triple récolte annuelle caractérise l'âge d'or et est assimilé au bon règne mythique...

De même le noisetier qui nourrit les saumons de la fontaine de connaissance délivre les charismes solaires...

 

L'Arbre royal :

 

L'arbre est devenu une image du roi. La chute ou l'apparition d'un arbre sacré sont mises en rapport avec des événements dynastiques (en lien avec les jugements d'origine)...

 

Aussi, la présence d'un arbre est-elle indispensable à l'investiture royale... (Le roi est l'axe de son royaume...

 

 

L'Arbre et la parole :

 

La parole poétique plus spécialement est le soutien du monde...

Ce que le verbe étaye, il peut aussi le renverser d'où l'analogie ancienne de l'arbre et de la parole. Les vertus de l'arbre sont en lien avec celles du verbe poétique...

 

 

 

L'association de l'arbre et des poètes est fréquente...

Les cinq arbres sacrés d'Irlande étaient attribués à des techniciens du Verbe (Comme Fintan, une figure mythologique de la parole traditionnelle, qui veillait sur son if.)...

 

St Laserian, usant d'une technique druidique, aurait, en priant, fait tomber l'If de Ross (ceci résume le déracinement du paganisme par un verbe contraire.)

 

En Gaule comme dans le reste de l'Europe, les évangélisateurs

ont mis beaucoup de zèle à détruire les arbres sacrés... (St Martin entre autres saints.)

 

La désignation d'une partie des Ogams (un signaire inventé par le dieu des Tuatha Dé Danann : Ogmios) par des noms d'arbres et de plantes et le nom de fedha donné à leurs séries classificatoires reposent sur l'usage du bois dans la gravure de ces signes et probablement sur d'anciennes conceptions mythologiques...

 

 

 

Divers givre 01 2021 020.JPG

 

L'Arbre mesure :

 

« La vie de l'arbre concrétise le temps en le rendant compréhensible. » A Watson

 

L'If de Mugna, qui a traversé les cycles de peuplement, est le plus ancien témoin de l'histoire d'Irlande.

 

En Bretagne armoricaine se pratique encore le gwez(enn)-avaloù. C'est un arbre de bois sur lequel on place des pommes et qui doit rester dans la famille qui en a fait l'acquisition (enchères) de la Toussaint au printemps. ( Symbole de la traversée hivernale et de l'arbre de vie.)...

 

L'Arbre-combattant :

 

Le thème de la forêt animée et des arbres combattants est attesté dans le monde celtique en particulier par le poème brittonique du Kat Godeu (Le combat des arbrisseaux.)

 

En irlandais le titre « grand chêne », de « grand arbre » en général, s'applique aussi à un guerrier.

 

 

L'Arbre de victoire :

 

Arbre, fourche d'arbre, aux trophées (portant la tête des ennemis vaincus et morts.)

 

L'arbre de vie est illustré dans l'art celtique...

 

Le prestige de l'arbre dans la civilisation celtique accorde une place très importante aux êtres botaniques.

Une des caractéristiques majeures de l'art celtique est l'association très étroite de l'humain, de l'animal et du végétal...

 

.................................................

 

 

 

IMG_20210115_100342.jpg
Photo Daniel

 

 

Notes : Bran du

 

Il y a donc de très fortes « correspondances » et « analogies » entre le monde Celte et le règne végétal...

 

Je ferais état même d'une forme de symbiose (d'étroites associations)...

 

Le bois est éminemment présent dan,s le monde celtique et ce, sous la forme de massue, de lance, de jeu d'échec, de harpe, de porteur de gui, de « sanctuaire », de barque du « passeur », de glands et de baies (noisettes et noix considérés comme détentrices de la Connaissance), de support aux ogams (notamment pour la divination), d'emploi « magique » (comme les feux allumés par les druides ou la baguette magique de    ceux-ci), comme axe du monde, comme source et chaudron de vie , comme « chambre solaire », comme refuge (Fintann, Lleu) et élément de transformation...), comme élément sacré à la présence indispensable en tout site dédié aux rituels et cérémonies, comme élément sculpté et représentatif d'un organe humain ( bras, jambe...) déposé dans une source dite guérisseuse....etc...

 

La parole est dite d'eau et de feu mais aussi « de vérité », l'arbre de même présent lors d'une intronisation royale mais aussi lors de la périclitation d'une souveraineté...

 

La forêt a permis à un peuple gaulois de détruire une légion romaine...

 

Le chêne peut survivre à la foudre et sa grande longévité suscite une véritable vénération (de même pour l'if)... Il est aussi l'image d'une grande sagesse attribuée aussi au druide. Tous deux sont dotés de valeurs semblables...

 

Les feux rituels sont fréquents au cours du déroulé de la « Roue de l'année », ils ont comme à Beltaine une valeur de protection (prophylactique) des êtres, du bétail et des biens...

 

Lors du Tantad (solstice d'été), il est d'usage d'allumé un feu avec généralement 7 essences d'arbres aux vertus reconnues (ceci associé avec des plantes (7 ou 9 variétés) dotées de diverses vertus.)...

 

 

En Armorique (Irlande, Pays de Galles... de même) on constate le maintien d'une pratique qui consiste à accrocher dans un arbre des rubans ou des vêtements en vue de favoriser la guérison de personnes malades... La Vierge est souvent associée à cet arbre.

 

 

Voilà donc une liste non exhaustive des nombreux liens entre l'arbre et l'homme dans le monde celtique... Un monde dont l'origine est très liée à l'arbre et à la forêt laquelle fut sans doute le berceau de cette civilisation...

 

.

 

L'arbre à un « tronc » commun avec l'homme lequel possède des dendrites dans le cerveau (dendrites en forme de racine) et

 comporte un nom issu étymologiquement du terme « humus » !...

 

 

Brocéliande Sept 2020 la Guette 038.JPG

 

................................................................................................

 

 

La science fait de plus en plus état de ses recherches, observations et découvertes. Elle constate, à la suite de celles-ci, une forme « d'intelligence » (à défaut d'un autre terme plus adéquate par rapport au règne végétal) attribuée à l'arbre et aux plantes....

 

 

 

Les très anciens prêtaient déjà à ce règne des facultés et capacités que la science cautionne et valide de nos jours... Et elle ne fait que débuter dans sa compréhension de ce monde arbustif qui repose grandement sur des phénomènes symbiotiques d'entraide, de soutien, d'association, de communication et de solidarité (bien plus que le phénomène dit compétitif) dont nous devrions bien nous inspirer pour plus d'équilibre et d'harmonie au sein de nos communautés humaines et de nos rapports avec les autres règnes...

 

 

 

(De même que l'on pourrait parler d'un « rapprochement » entre la physique et la méta-physique en d'autres domaines.)...

 

 

 

.................................................................................................

 

 

 

Brocéliande Sept 2020 la Guette 025.JPG

 

 

 

 

A.R.B.R.E.S Remarquables :

 

 

 

a_arbres@arbres.org www.arbres.org

Association A R B R E S

 

 

 

Des personnalités, des élus, des scientifiques mettent en avant la notion de « bien commun », le droit de l'environnement, la personnalité juridique de la nature, la possibilité d'accorder des droits aux arbres, et jugent nécessaire et indispensable de redéfinir le statut de l'arbre en France.

 

 

 

 

 

...........................................................................................................................................................

 

 

 

 

 

 

Mai 2012  St Yviec Cahos toul goudic 241.JPG

 

 

 

 

Déclaration des droits de l'Arbre :

 

 

 

(proclamée, lors du colloque, à l'Assemblée Nationale le 05 avril 2019.)

 

 

Article 1

 

L'arbre est un être vivant fixe qui, dans des proportions comparables, occupe deux milieux distincts, l'atmosphère et le sol. Dans le sol se développent les racines, qui captent l'eau et les minéraux. Dans l'atmosphère croît le houppier, qui capte le dioxyde de carbone et l'énergie solaire. De par cette situation, l'arbre joue un rôle fondamental dans l'équilibre écologique de la planète.

 

 

Article 2

 

L'arbre, être vivant sensible aux modifications de son environnement, doit être respecté en tant que tel, ne pouvant être réduit à un simple objet. Il a droit à l'espace aérien et souterrain qui lui est nécessaire pour réaliser sa croissance complète et atteindre ses dimensions d'adulte. Dans ces conditions l'arbre à droit au respect de son intégrité physique, aérienne (branches, tronc, feuillage) et souterraine (réseau racinaire). L'altération de ces organes l'affaiblit gravement, de même que l'utilisation de pesticides et autres substances toxiques.

 

 

Article 3

 

 

L'arbre est un organisme vivant dont la longévité moyenne dépasse de loin celle de l'être humain. Il doit être respecté tout au long de sa vie, avec le droit de se développer et se reproduire librement, de sa naissance à sa mort naturelle, qu'il soit arbre des villes ou des campagnes. L'arbre doit être considéré comme sujet de droit, y compris face aux règles qui régissent la propriété humaine.

 

 

Article 4

 

 

Certains arbres jugés remarquables par les hommes, pour leur âge, leur aspect ou leur histoire, méritent une attention supplémentaire. En devenant patrimoine bio-culturel commun, ils accèdent à un statut supérieur engageant l'homme à les protéger comme « monuments naturels ». Ils peuvent être inscrits dans une zone de préservation du patrimoine paysager, bénéficiant ainsi d'une protection renforcée et d'une mise en valeur pour des motifs d'ordre esthétique, historique ou naturel.

 

 

Article 5

 

 

Pour répondre aux besoins des hommes, certains arbres sont plantés puis exploités, échappant foncièrement aux critères précédemment cités. Les modalités d'exploitation des arbres forestiers ou ruraux doivent cependant tenir compte du cycle de vie des arbres, des capacités de renouvellement naturel, des équilibres écologiques et de la biodiversité.

 

...

 

Ce texte a pour vocation de changer le regard et le comportement des hommes, de leur faire prendre conscience du rôle déterminant des arbres au quotidien et pour le futur, en ouvrant la voie à une modification rapide de la législation au niveau nationale...

 

 

 

...............................................................................................

 

 

 

Corrèze 2019 (3) et récup antérieure 571.JPG

 

 

 

 

La Sève de Mémoire (Texte Bran du) Janvier 2021

 

 

J'ai passé quelques temps dans un chêne creux, m'étant introduit en celui-ci par une anfractuosité de son tronc vieux de quelques 500 ou 600 ans au moins...

 

Je me suis installé en son cœur, sur une couche de poudre rousse de bois mort. L'odeur était douce comme un étrange et magique parfum suscitant le bien être et la sérénité.

 

 

 

Des mèches pendaient le long de l'intérieur du tronc ouvert sur le dessus du houppier, ce qui formait lors un cercle découpé dans le ciel bleu de ce jour d'été...

 

 

 

Je suis entré dans les entrailles de ce chêne évidé et j'ai ressenti comme de la tendresse émanant de celui-ci, quelque chose de « maternel », de « matriciel », de Féminin...

 

 

 

L'être de chair, de sang, de muscles et d'os que je suis s'est trouvé enveloppé d'un humus « originel » qui donna naissance à des racines ; des racines de rêves et de songes et lors je faisais tronc commun avec ce chêne multicentenaire...

 

 

 

J'étais l'élu, le couronné, le roi de mon royaume intérieur et tout le feuillage acclamait mon intronisation végétale...

 

 

 

En cet instant, j'étais souverain des deux mondes ; celui du ciel et celui de la terre (du souterrain de celle-ci), le haut et le bas se croisaient dans ma poitrine, j'étais au carrefour, au mitan des flux et des ondes...

 

Je baignais dans des flots de sensations rarement éprouvées et l'immense mémoire du lieu tourbillonnait en ma tête...

 

 

 

J'entendais, sourdement, le choc des armures, les cris de rage et de fureur, les heurts des épées sur les boucliers et les heaumes...

 

 

 

Les corneilles du combat se perchaient en mes branches....

 

 

 

 

 

Puis le silence étendit son manteau de brume sur le champ de batailles....

 

 

 

La rivière du temps s'écoula dans la vallée ; une rivière gorgée de saumons remontant à la source...

 

 

 

C'est au printemps des fleurs que Merlin vînt s'adosser à mon tronc accompagné de Viviane sa disciple et amante...

 

 

 

Je l'entendis parler de haute magie et dire que l'amour surpassait toutes les pratiques, toutes les œuvres opératives et qu'il détenait en lui-même tous les secrets les plus fondamentaux et estimables de la transformation, du changement et de la mutation des êtres et des choses...

 

 

 

Et je vis Viviane tourner en dansant autour du magicien en chantant : « Je tourne et je tourne, j'enclos et j’enceins, je tisse et je trace la spirale d'amour... »

 

 

...

 

 

J'étais jeune en ce temps là, depuis la faille s'est refermée et je ne peux plus m'introduire dans le sein du sein... Il me reste la sève de mémoire qui circule dans l'aubier de mes souvenirs, sous l'écorce de mes rêves....

 

 

 .....................................................

 

 

 

Brocéliande Champ 19 10 2019 169pm.jpg
L'Arbre des voyageurs  Photo Bran du

 

 

P1060562.JPG

 

Lampouy 2020 01 050.JPG

 

Grèves dahouet 24 02 2015 145pm.jpg

 

Le plongeur  photo Bran du

 

Brocéliande juin 2012 020.JPG


Brocéliande juin 2012 083.JPG


broceliande mars 2014 armelle 414pm.jpg

Le chêne "Eon" en Brocéliande

 

gerberoy allemagne mai 2013 194.JPG

 

Cahos du Gouet NOV 2012 138.JPG


Celtival Bran du 2018 629.JPG



17/01/2021
3 Poster un commentaire