Les dits du corbeau noir

Deux réflexions : Druidisme et Franc maçonnerie / Druidisme et Internet

Réflexion : Bran du Octobre 2014

 

1 / Druidisme et Franc-maçonnerie...

 

Il existe de très nombreux ouvrages, articles et quantité d'études sur ce sujet "sensible"...

 

Quand on examine la question centrale des origines de ces deux "mouvements" on ne peut que constater les nombreuses "passerelles" et "influences" qui existent dans ces deux voies de cheminement et dans ce qui les structure symboliquement et philosophiquement...

 

Bien des druides ou druidesses ont fait partie de la Franc-maçonnerie et inversement et ce plus particulièrement au cours du 18è siècle en Grande Bretagne au point que la Création de la Grande Loge d'Angleterre précédera de très peu la résurgence dans la même rue de Londres d'un Druidisme de nouveau présent sur la scène du monde...

Et pour cause bien des membres "fondateurs" appartenaient à ces deux courants à la fois humanistes, spirituels et philosophiques.... Des mouvements qui armeront par la suite l'Europe et les Etats-Unis d'idées "révolutionnaires" en réaction contre les diktats religieux et politiques de toutes les sortes...

 

Parmi les diverses mouvances qui agitent et animent de l'intérieur ces deux courants de pensée on trouvera non seulement des Druides et des Francs-maçons mais aussi des Rosicruciens, des "Templiers" modernes", des Compagnons de Divers Devoirs, des Libre penseurs, des passionnés d'Alchimie et d'Esotérisme et même des Pasteurs et des Curés... etc...

 

Parmi les trois grandes branches du druidisme développées au 18è siècle, on trouvera des organisations fonctionnant sur des bases structurelles maçonniques. L'une d'entre elles d'ailleurs délaissera les aspects spirituels et traditionnels pour se consacrer pleinement à des activités "humanistes" et "mutualistes" (Courant de Henri Hurle)

 

Trois éléments de "référence" viendront se heurter au sein de ces organisations :

le monde chrétien, le monde païen (et les origines celtiques) et une forme de "neutralité non religieuse" axée sur l'humain, la libre pensée et la libre conscience....

 

Le Collège des Gaules de Bod Koad (Paul Bouchet) comportait dans les années 60 et 70 de nombreux Francs-maçons (Hommes et femmes) au point de constituer plus de 50 % parfois des membres du Haut Conseil Directeur dont une responsable de la Grande Loge Féminine de l'époque et un futur Maître et Vénérable d'une de principales obédiences actuelles...

 

Le monde des Francs maçons et celui du Druidisme n'ont pas été épargnés par de nombreuses scissions liées aux conceptions en ce qui concerne les origines, fondements et orientations de leur groupe d'appartenance...

 

Serge Blanchet (dissident de sa loge première) rencontra le druide Gwench'lan le Scouézec et découvrit ses fortes affinités avec le druidisme, mais aussi avec une "Maçonnerie du Bois" ( et non plus seulement de la "Pierre") dans laquelle il s'investira d'ailleurs car très proche de concepts partagés d'un côté et de l'autre...

 

Notre frère et ami hélas décédé Bernard Babonneau (Arz Bro Naoned) mettra en rapport, dans un ouvrage érudit, ce qui rapproche selon lui la Franc-maçonnerie du Druidisme et puisera pour cela dans des origines qu'il considérait communes en grande partie....

 

J'ai eu l'occasion de rencontrer à plusieurs reprises l'un des Grands Maîtres du Grand Orient de France avant sa disparition dramatique et de m'entretenir avec lui à plusieurs reprises de nos "Traditions". J'ai constaté sa "méconnaissance" en terme de druidisme, mais aussi son vif désir de connaître davantage notre Tradition à laquelle il portait un réel intérêt....

 

Humanisme, Libre Conscience et Spiritualité sont loin d'être incompatibles puisqu'ils sont capables de bien fonctionner ensemble (Ils l'ont démontré et le démontrent encore) et ce, pour le service de la vie et de tout le vivant....

 

La question qui se pose est la suivante et ce dans le respect des opinions et conceptions des uns et des autres :

 

Que viennent chercher les hommes et les femmes de la Franc-maçonnerie dans le Druidisme qu'ils n'auraient pas chez eux dans leur obédience ?

Ayant approfondi cela auprès des intéressés la réponse, unanime, est celle-ci :

un supplément d'âmes !...

 

Alors de deux choses l'une : ou la Franc-maconnerie de ses "frères et soeurs" est en état d'incomplétude vis-à-vis de leurs attentes fondamentales ou elle possède en son sein, mais sans les réactiver, des fondements "druidiques" qui seraient de nature à les satisfaire pleinement pour peu qu'ils fassent rejaillir et qu'ils "actualisent" leurs "fondamentaux" d'origine....

 

Le troisième courant très humaniste du druidisme se pose depuis peu cette question essentielle ( avec celle relative à la place du féminin au sein de leurs loges).... Les principaux Vénérables" sont venus à la rencontre du druidisme en Armorique afin de débattre avec nous de ces sujets qui agitent fortement leurs frères et leurs soeurs à savoir principalement comment réinjecter une transcendance verticale et spirituelle druidique sur leur horizon à venir ?....

 

Nos liens historiques et symboliques, nos combats pour la liberté et la dignité humaine face à toute emprise dogmatique, nous rapprochent grandement dans le respect et la considération des uns et des autres et de leurs particularismes et singularités... Nous pouvons continuer d'oeuvrer ensemble au service de ces "essentialités" et grouper parfois nos moyens, efforts et initiatives pour aider ce monde à retrouver davantage d'équilibre et d'harmonie...

 

Nous sommes fondamentalement bien plus en "convergence" qu'en "divergence" et celle-ci ne repose pas sur ces essentialités, mais dans des domaines à la fois formels et relevant aussi d'une nécessaire "neutralité"... Tout le reste n'est souvent que querelle stérile de personne, d'orgueil, d'intolérance et d'autorité comme il en va dans bien des groupements humains....chez nous comme ailleurs !

 

............................................................................................................................

 

 

Druidisme et Internet....

 

L'ordinateur et les réseaux d'information auxquels il permet d'accéder offrent une palette de données (aussi diverses que variées avec tous les degrés d'intérêt et de fiabilité des contenus exposés) mise librement à disposition...

 

C'est un foisonnement de publications et la rubrique "Druide et Druidisme" offre des centaines et des centaines de "références", dont certaines des plus sérieuses, d'autres des plus fantaisistes, sans omettre au passage toutes les rubriques mercantiles et charlatanesques du type parasitaire où l'usage détourné de ses termes que l'on ne manque pas de voir défiler sur l'écran...

 

La lecture d'une part non négligeable de ce qui est proposé à la lecture montre combien le déficit de connaissance est énorme.... On peut lire ainsi nombre d'absurdités, de projections, d'affirmations erronées, de "délires" verbaux et pathologiques, qui se veulent affirmer une réalité et une vérité sans la moindre conscience et honnêteté au moins intellectuelle de nuancer et d'argumenter et de "sourcer" les propos tenus....

 

La libre critique et le libre arbitre s'imposent face à de foisonnement éclectique d'informations et plus encore les capacités de discernement nécessaires pour faire le "tri".... Aux vues de la montagne d'ignorance qui domine cette vallée du "savoir" tout arpenteur de cimes devra user et même abuser de toutes ses facultés pour se frayer passage parmi autant de broussailles plus ou moins épineuses et déroutantes....

 

Cela démontre si besoin était que nous avons pour mission et fonction majeure en tant que druide ou druidesse à apporter en nos enseignements (eux-mêmes en adéquation exemplaire et authentique entre concept, pensée et acte) non pas seulement un "savoir" (sauf à développer un "savoir être et un savoir faire"), mais des bases de raisonnement, des "outils" évolutifs de discernement permettant de passer du savoir à la "Connaissance" !....

 

Permettre à chacun et à chacune de se faire son "idée" à son "idée" avec les outils adéquats pour voir, percevoir, sentir ce qui sonne au plus juste dans les matériaux proposés à l'entendement et à la claire et lucide compréhension....

 

Cette "vitrine" (car cela en est une et des plus considérables) doit requérir tous nos soins car elle peut être vue de tous et de chacun et à travers elle les expressions de notre Tradition et si possible sans vitrage déformant...

 

Quand nous mettons en ligne nos travaux et pensées à travers la Tradition que nous représentons nous devons "peser" nos mots et nos significations et formulations afin de ne pas nuire d'une façon ou d'une autre à l'image ou à la figure du visage que nous donnons à voir de la dite Tradition...

 

Nous usons à juste raison d'une liberté d'expression, mais sans oublier le corollaire de cela qui implique un sens aigu de la responsabilisation dans les propos émis et les images projetées...

 

Lutter contre l'ignorance est l'un de nos axes majeurs de développement et d'évolution au sein de la société qui est la nôtre, mais veiller au bien fondé de nos communications sans porter atteinte à la Tradition dont nous représentons l'un des aspects doit aussi faire l'objet de tous nos soins et de nos attentions...

 

Nous sommes sur l'écran des ambassadeurs et ambassadrices de notre Tradition et celle-ci s'apprécie à travers ce que nous donnons à comprendre, à lire, à percevoir, à découvrir d'Elle... D'où toutes les précautions précitées....

 

Ne donnons pas à la Tradition un visage qui n'est pas fondamentalement et essentiellement le sien, mais qui serait celui de nos propres projections... Nous pouvons habillés nos regards de diverses façons, mais sans atteindre à la "nudité profonde et sacrée" de cette Tradition qui est la nôtre !...

 

Il y a donc dans nos enseignements majeurs à faire état des outils permettant de lutter contre l'ignorance et à les employer au service de la Connaissance en apprenant à chacun et chacune la ou les façons de "discerner" ce qui en lui sonne juste ou non dans l'écho et la résonance produite....

 

Con-naître ( Naître avec) implique un "accord", une "confiance", un ajustement, une adéquation, un entendement, des affinités, une ouverture, un libre arbitre et une libre critique, une honnêteté intellectuelle, un sens de l'éthique, une cohérence, une lucidité et une conscience toujours à l'oeuvre...

 

C'est par notre "exemple" et par l'adéquation entre notre vie et ce qui l'anime philosophiquement, culturellement, socialement et spirituellement, que nous donnons véritablement à voir, à entendre et à comprendre NOTRE TRADITION.

 

................................................................



05/10/2014
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 533 autres membres