Les dits du corbeau noir

Des Phares éclairés sur l'amer ! Reflexion Bran du 2012

DES PHARES ECLAIRES SUR l’AMER !       

                                                                                  Réflexion       Bran du            Mars / Avril 2012


J’ai eu le bonheur de m’entretenir tant avec Pierre Rhabi qu’avec Nicolas Hulot… Ce sont des êtres dont je partage, accompagne, soutien, les démarches respectives et complémentaires ; des démarches engagées et efficientes mises au service de l’humain, de la planète, de tout le vivant…


Ce sont, ces êtres, des phares rayonnants qui se préservent (non sans difficultés parfois) des éblouissements et des aveuglements (de ceux que peuvent occasionner le passage sous les projecteurs médiatiques, idéologiques et politiques.)  


Ils nous ouvrent tous les deux un chemin, un chenal, de discernements salutaires et propulsent notre pensée, notre réflexion, dans une dynamique objective de réalisations alimentées d’expériences, d’analyses, d’études, de synthèses et de visions lucides et argumentées…


OUVRIR DES PISTES, DEFRICHER DES SENTES…


Dans la jungle des confusions ambiantes, de la contre-information institutionnalisée et financée, ils tracent, de la serpe aiguisée de leurs actes et paroles, les nouvelles pistes du possible, les sentes prospectives et alternatives qui sont dépositaires des mémoires sapientales du monde et des cultures du monde, mais aussi des pensées novatrices et pertinentes qui affouillent l’avenir et tentent d’en percer les ténèbres…


Ils se tiennent l’un et l’autre au carrefour des urgences et des priorités de notre siècle de plus en plus nébuleux pour le moins… Ils sont une rose des vents au croisement de l’Etre et de l’Avoir, au mitan des directions plus ou moins suicidaires ou salutaires proposées ou imposées à notre « évolution » ou à notre « destruction »…


POUR DEMAIN : UNE NOUVELLE ETOILE AU CIEL…


Ils défrichent un jardin, un verger dans les jachères du cœur et de l’esprit afin que nous puissions y cultiver et faire fructifier de nouveau les plus nobles, les plus légitimes et dignes aspirations qu’un être humain puisse avoir pour refléter et incarner les valeurs liée originellement à la notion même d’humanité…


Ils montrent, en tant que compagnons de cœur et d’esprit qu’ils sont dans la vie, à une société déboussolée et démâtée dans ses fondements et assises, la route d’un Nord profond, mystérieux certes, mais o combien enchanteur et revitalisant d’où surgit chaque nuit l’inaccessible et très secourable Etoile du devenir…


                Bran du   le 28 mars 2012 dans le train Rennes/Paris
…………………………………………………

 

Au cours de ce récent voyage, j’ai pu échanger avec Nicolas Hulot quelques avis sur la situation actuelle de notre société… Ce sont des lignes de réflexion, des axes d’exploration, des perspectives par rapport à des états et bilans… Je vais m’efforcer sans trahir  j’espère les propos tenus de restituer, d’approfondir, de commenter, en partie, le fil conducteur de ces échanges…


DEMEURER OPTIMISTE


Pour Nicolas il est souhaitable de demeurer, en connaissance de causes, d’effets et de conséquences, lucidement optimiste malgré la complexité des problématiques et de leurs interconnexions… J’ai émis le fait que je préférais toutefois pour ce qui me concerne un léger pessimiste heureusement surpris à un trop grand optimisme cruellement déçu !…


LUTTER CONTRE LA MECONNAISSANCE, L’IGNORANCE ( Y compris de bien des « décideurs »)…


Parmi les fléaux qui s’opposent aux entendements majeurs et fondamentaux et qui font obstacles aux avancées et progressions indispensables, il y a lieu de mettre au premier rang le poids conséquent de l’ignorance, de la méconnaissance, y compris parmi les décideurs en charge des dossiers politiques d’importance…

 

Cette ignorance qui touche aussi bien les dirigeants, que les médias ou le vaste public alimente dangereusement les peurs et angoisses qui maintiennent les communautés en état de servage, d’asservissement, de domination, surtout quand elle se double de volets pseudo sécuritaires et d’une panoplie juridique répressive en pleine expansion…


Les craintes ainsi suscitées, entretenues, renforcées par des manipulations  pernicieuses diverses et variées (et très liberticides en fait)  sont autant de freins qui bloquent et entravent les élans et adhésions vers une société « meilleure », plus solidaires, plus responsable, du vivant sous toutes ses formes…


UNE REACTION A CHAUD FACE AUX EVENEMENTS QUI S’IMPOSENT BRUTALEMENT ou le DEPLOIEMENT ACTIF d’UNE PENSEE « PREVENTIVE » et « PREVISIONNELLE »…


Il est alors à redouter que les sursauts vitaux, les réactivités salutaires et enfin constructives ne se fassent (à défaut) que dans des situations de crises extrêmes ou face à des événements hautement tragiques mettant la vie elle-même (tant individuelle que collective)en très grand péril…


On aurait, on peut encore pour quelque temps, souhaiter que l’homme, réunissant tout son génie, toutes ses facultés (intuitives, intelligentes, novatrices, sensorielles et émotionnelles) propices à une réelle prise de conscience, mette en œuvre de façon adaptée et adéquate, tout ce qui est de nature à rétablir les grands équilibres, les assises et fondements d’une société humaine digne de ce nom…


Si ce n’est pas le bon sens qui nous oriente vers l’avenir ce seront peut-être, hélas, des catastrophes bien plus redoutables !…
Si nous ne sommes pas capables en ces périodes très turbulentes et très fortement déstabilisantes en mesure de générer les sursauts vitaux et les réactivités objectives et constructives comment feront nous alors au beau milieu de crises accentuées par divers facteurs géopolitiques d’envergure ?…


SURVIVRE ou VIVRE ?


Nous sommes déjà entrés dans le sas de la survie… Au-delà nous approchons les points de non retour là où la branche qui nous portait aura été sciée par notre orgueil, notre cruauté, nos mensonges, notre égoïsme, notre indifférence, nos soifs de dominer et posséder…


UN POUVOIR CITOYEN  (en fait un contre-pouvoir) obligeant tout élu mandaté à rendre compte de son action et de sa bonne gestion…


Notre « devoir » de responsable et de citoyen planétaire implique « ici et maintenant » la nécessité cruciale de disposer d’un véritable « pouvoir citoyen » qui s’impose plus que jamais, mais ce sous la forme d’un « contre pouvoir » rétablissant  avec vigilance et compétence une plus juste balance entre les délégations validées majoritairement et démocratiquement par l’assemblée sociétale  à des élus et les nécessités pour ceux-ci de rendre compte du bon usage et du bon emploi des mandats ainsi confiés…


UNE SOCIETE ORGANISEE EN « BASE 3 »…


Dans une société moderne étranglée par une dualité sans cesse opposée, stérile, et destructrice, il serait plus que judicieux d’instaurer dans les plus hautes sphères représentatives des pouvoirs délégués une « troisième chambre » s’inspirant des lois d’équilibre et d’harmonie, soit d’une sagesse immémoriale qui a toujours valeur d’efficience quand on sait en faire bon usage…( Une sagesse recherchant la synthèse opérative et adaptée des solutions et résolutions bénéfiques à l‘ensemble du « Pays »)…


(C’est l’’idée ébauchée, avancée et proposée par Nicolas Hulot, que j'inyerprète comme étant un troisième stade de représentation chargé de faire dialoguer positivement les deux autres en dehors des appartenances et soumissions politiques et ce pour le bien commun de l’Etat et de tous ceux et celles qui le composent démocratiquement.) (Les membres de cette Chambre seraient composés de citoyens tirés au sort…) (Ce projet sera précisé et développé par son auteur et concepteur…)l


La bonne organisation de « l’homme dans la citée » implique une dimension tripartite de celle-ci afin d’éviter les affrontements perpétuels des dualités en présence et de développer la bonne articulation des compétences en vue de dégager des complémentarités de fonctions et de facultés adéquates vis-à-vis des résolutions attendues…


FAIRE L’INVENTAIRE DES INITIATIVES ET EXPERIMENTATIONS PERTINENTES ET EFFICIENTES


Il y a de très nombreuses, prometteuses et heureuses initiatives de part le monde qui tendent à apporter des réponses « pratiques », « pragmatiques » et immédiates aux interrogations fondamentales qui se posent avec de plus en plus d’acuité à nos sociétés  dites « modernes »… Les expériences pionnières plus ou moins modestes mais réalistes ne manquent pas…

 

Elles ont toutes une dimension altruiste et tendent par leurs applications novatrices vers un « meilleur » et ce, à tous les niveaux de la relation humaine (interne et externe à l’homme donc)… Elles représentent une force non négligeable pour ébranler les doutes et propulser le désir individuel vers la réalisation commune d’une société plus juste et plus équitable sur tous les plans, plus soucieuse de la vie et de l’être assurément…


METTRE EN RESEAU LES ACTEURS ET ARTISANS DU VIVANT POUR UNE SYNERGIE d’ENERGIES


Cependant, nous ignorons le plus souvent l’existence même de tous ces « artisans et serviteurs de la vie » . Par ailleurs, ils se méconnaissent entre eux faute d’outils mis à leur disposition pour établir les mises en rapport et relation bénéfiques… Il serait judicieux et efficient de pouvoir faire l’inventaire de toutes ces expériences et initiatives, de collecter tous les « centre d’énergie et de dynamisme »  consacrés aux éthiques précitées»…

 

C’est de connexion qu’il s’agit, de mise en correspondance, afin d’accroître la connaissance et reconnaissance tant interne qu’externe de tous ces mouvements qui participe de la vie, de sa protection, de son déploiement et développement…


Il me paraît important et vital que tous ces fils de vie se retrouvent sur la trame de haute lice que constitue un réseau informatique et humain apte à faire circuler l’oeuvre d’hommes et de femmes attelés à développer le meilleur de chacun pour le meilleur de tous et de tout le vivant visible ou non…


LA SOLIDARITE A TOUS LES NIVEAUX CONTRE l’IMPUISSANCE , l’INDIFFERENCE ET L’INCONCSIENCE


Nous survivons dans un monde de plus en plus inégalitaire et inique où des sociétés humaines se déshumanisent à force d’indifférence et d’individualités forcenées et irresponsables, d‘hyper compétitivité niant le facteur humain…

 

La réponse me parait simple à première vue : si nous n’organisons pas tout de suite des chaînes de solidarité, d’entraide, de soutien, d’accompagnement, chacun et chacune selon ses moyens et possibilités, dans son environnement immédiat ou plus lointain, alors nous serons tous et toutes confrontés de plus en plus à la pauvreté tant matérielle que spirituelle, à l’assèchement du cœur et de tous nos sens et facultés…   

 

La détresse et cette sécheresse gagneront  l’ensemble du cœur du monde voué et condamné à toute désertification !…


PENSER AUTANT AU COURT TERME QU’AU LONG TERME


Nous avons de perspectives actuellement que dans le très court terme et passons notre temps à mettre une rustine sur une roue sociétale mille fois perfusée et usée jusqu’au moyeu…
Une société ne saurait se développer ainsi en se privant d’étapes et de jalons progressifs dans le moyen et long terme…

 

Une société sans projet ni visée dans l’espace et le temps et un couple qui se désagrège  (celui des citoyens et de tous ceux et celles censés les représenter)…
Il importe de mettre en place ces trois étapes et leur interrelations en mesurant les avancées et les obstacles  celles-ci…


RETISSER LA TRAME DE LA VIE


Une société est la résultante au carrefour du temps et de l’espace d’éléments composites qui la constituent… Elle est le fait de l’entrecroisement de millions de fils (plus ou moins colorés, résistants et de qualités variables) qui font qu’un tissu social existe solidifié par sa diversité et ses particularismes…  Si l’on désolidarise ces fils entre eux, c’est tout le tissu social qui va se    déchirer !…


QUELLE REELLE LIBERTE ?


Nos démocraties apparaissent comme des institutions représentatives constituée d’élus légitiment dotés de pouvoirs décisionnels, toutefois, dans les faits, nous constatons que des interférences financières notoires et majeures tendent à confisquer à leur profit les outils démocratiques précités… Quel pays peut se dire aujourd’hui totalement libre d’exercer sa démocratie sans devoir se soumettre ou composer avec des intérêts financiers « privés » ?


Qui régit le monde ? Qui confisque les pouvoirs représentatifs pour servir son seul intérêt et qui transforme la planète toute entière en espace de marchandisation et d’exploitation outrancière et meurtrière ?


Quelle éthique, quelle déontologie de service en ce monde livré à toutes les dominations, à tous les asservissements, à toutes les désacralisations ?


UNE ECOLOGIE DE l’ESPRIT


La vitrine écologique se couvre d’opacité, embuée par des compromissions politiques ou des accords nébuleux avec des partenaires en mal d’électeurs peu soucieux en fait du fond des entendements mais bien des calculs électoralistes…  

 

L’écologie ne peut être inféodée à de tels calculs car elle est originellement et primordialement de nature spirituelle… Pas d’écologie fondamentale sans écologie de l’Esprit !  (Trop souvent, l’exercice politique est malheureusement inducteur de pathologies pernicieuses lesquelles propagent leurs pervertions par contaminations assez rapides dans un milieu favorable à cela.)
(On ne sait voir dans les cortèges électoraux le nombre de cercueil que l’on achemine vers les cimetières de l’illusion et du mensonge !)


Le droit de vote se doit d’entériner le respect de votre droit et de celui de tous les citoyens… Ce droit c’est celui du respect des engagements pris, des déclarations faites, des enjeux proposés et  librement débattus… Vous avez, nous avons, droit à cette considération qui se double d’un réel devoir...


Si ce droit est bafoué alors il se doit d’être restitué dans son authenticité, ses assises et ses fondements tant humains et citoyens que légaux et juridiques…


Notre société a besoin pour se déterminer d’experts, de spécialistes en tous domaines, qui fort de leurs compétences et expériences voire de leurs facultés visionnaires sont en mesure d’éclairer les directions à prendre, mais ils se doivent d’être prioritairement au service de la Nation et des citoyens et non d’intérêt privés qui phagocytent les institutions, squattent les vides juridiques, entretiennent et cultivent les désinformations en tout genre, alimentent ou génèrent les conflits et tensions planétaires en vue d’en tirer bénéfice…


Construire demande énormément de temps, de courage, d’audace, de persévérance alors qu’il faut quelques secondes pour détruire une œuvre ou une réalisation (quelle soit humaine ou naturelle)…


NOUVELLES ATTITUDES, NOUVEAUX COMPORTEMENTS…


Nombre de citoyens dans le monde ont largement dépassé le cap de la survie.. C’est vers eux que devraient se porter prioritairement toutes nos attentions et tout notre soutien… Leurs extrêmes détresses sont annonciatrices des nôtres . Elle nous sera semblable si nous ne changeons pas rapidement et fondamentalement nos attitudes et comportements au regard de tout le vivant!…
Ils sont le miroir tragique de notre indifférence à leur égard et le reflet insoutenable de nos égoïsmes individuel et collectif…


UNE ECONOMIE SOCIALE A VISEE PLANETAIRE


L’économie sociale est l’enfant des conceptions mutualistes. Dans le paysage économique elle constitue une entreprise singulière souvent novatrice et créatrice d’emplois… Elle innove en bien des domaines en reposant sur des éthiques de service et de développement qui ont fait leur preuve… Elle creuse de nouvelles pistes dans l’emploi et la circulation de l’argent… Elles accompagnent des défis en matières de management, d’organisation du travail… Elles favorisent des initiatives dans divers secteurs économiques (agriculture, artisanat, commerce équitable, environnement durable, actions éducatives, pédagogiques, culturelles…)  Des investissements que l’on retrouve chez de nombreuses associations qui s’engagent et militent pour un mieux être individuel et collectif et d’autres façons plus valorisantes de « vive ensemble », d‘être « solidaires »…
Ce sont là des exemples à suivre et à développer sur le plan planétaire en les entendant au maximum d’entreprises humaines…

 

L'OUVRAGE, L'OEUVRE DE NOTRE VIE !


C’est ici un tour d’horizon non exhaustif de divers sujets très rapidement et superficiellement abordés, des sujets que j’ai essayé ici  de développer en prolongeant la réflexion suscitée…
De nombreux ouvrages de Pierre Rabhi et de Nicolas Hulot sont disponibles et accessibles et ce à travers divers supports qui sont tous de qualité…

 

N’hésitez pas à aller à leur rencontre pour accroître les bienfaits d’une bonne joie des yeux et du cœur, pour dynamiser l’émulation, la stimulation, indispensables aux ouvrages et à l'Oeuvre de votre vie…



03/05/2012
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 550 autres membres