Les dits du corbeau noir

DES EVENEMENTS TRAGIQUES DE LA NUIT DU 13 au 14 NOVEMBRE 2015 BRAN DU 01/NOVEMBRE 2015

 

 

Réflexions Bran du



Nuit du 14 novembre...

 

Avant toute réflexion ma pensée va vers les victimes de cette tragédie, vers leur famille et vers leurs proches ; ceci vaut pour toutes les victimes d'un "terrorisme" à plusieurs visages qui sévit à travers le monde et ce, au quotidien...


Je n'ai pas de « qualificatifs » permettant d'exprimer l'inexprimable dans les manifestations récentes d'horreur et de terreur perpétuées sur notre sol...

 

Les mots, même les plus approchants, seraient inutiles, car trop limités, trop réducteurs, au regard de ce qui ne peut être qu'inqualifiable...

 

Comment résumer et donc qualifier de tels actes qui rabaissent l'humanité à son plus bas niveau, si ce n'est en la plongeant dans la boue de la cruauté, de l'orgueil, de l'aveuglement, de l'absurdité la plus totale et du mensonge et de la manipulation éhontée...

 

L'homme il est vrai est capable du meilleur, mais quand il s'adonne au pire il dépasse toute limite en se diluant complètement dans la noirceur extrême qui l'envahit tout entier ; il change son propre sang en encre de ténèbres....

 

Le Président des Etats-Unis a raison de faire état d'un « crime contre l'humanité », car de tels actes sont bien l'expression d'un déni, d'une négation, des valeurs universelles qui fondent l'humain et qui sont aussi l'espérance de celui-ci....



Les conséquences horribles, ignominieuses, monstrueuses qui résultent de ces attitudes et comportements abjectes et abominables doivent impérativement nous faire réfléchir sur les causes qui en sont l'origine....

(En sachant que nos réactivités, qui sont proportionnées au fait que cela se passe « chez nous », ne doivent pas masquer que cela se passe aussi ailleurs et quotidiennement et de façon tout aussi horrible si ce n'est davantage, sans que nous manifestions une même ampleur dans nos réprobations et condamnations !)



La question essentielle ici est : qu'est-ce qui pousse des hommes à une telle « haine » du vivant, de la différence, du singulier, du spécifique, de soi, des autres, du monde et de l'univers, au point d'oeuvrer au service de la destruction absolue ?



Une « idéologie » meurtrière, mortifère et suicidaire, des volontés hégémoniques d'imposer sa conception et ses concepts à tout être et en toute chose et ce sous couvert d'une « religion » vidée de son sens et de son Essence, détournée de sa déontologie, de sa morale, de ses valeurs altruistes, philosophiques et spirituelles pour ne servir que des notions de pouvoir, de puissance, de domination, d'asservissement ne relevant que de l'orgueil démesuré, de la cruauté extrême et du mensonge permanent de certains individus aveuglés par les néons artificiels de leur propre existence....



Il ne s'agit pas de « baisser les bras », ni d'enterrer le cœur, mais bien d'ouvrir ceux-ci au-delà et par-delà l'abomination et de maintenir le dit cœur au-dessus des vagues infamantes qui tentent de le submerger....



Ces atrocités ont une racine, mais celle-ci ne pousse pas dans cet « humus » d'où l'homme à jaillit, originellement donc, en toute « humilité » avant que d'entamer une longue, obscure et difficile marche vers la notion d'ETRE, expression même de la plénitude et de l'accomplissement qu'il n'a pas encore atteint et qui doit demeurer le but et l'objectif premier de sa présence au monde, me semble-t-il....

 

Maintenir l'homme en-deçà de sa finalité existentielle est, non seulement un « crime contre l'humanité elle-même », mais contre la Loi d'Evolution et le processus créatif permanent qui sous-tend celle-ci afin de la parfaire et de la pérenniser...

 

L'ETRE se fonde, se forge, se façonnera, sur des valeurs déontologiques, morales, altruistes, compassionnelles, solidaires, coopératives, participiales et symbiotiques, sur des notions d'équité et de justice, de justes répartitions des « vraies richesses » telles que Jean Giono nous les décrivait...

 

Je peux rêver, et je rêve, « utopiquement » d'une « PLANETRE !» ; c'est-à-dire d'une Conscience planétaire basée sur la notion incarnée de « communauté de destin » et sur des bases philosophiques et spirituelles d'entendement et de convergence prônant et cultivant l'équilibre et l'harmonie comme seule voie possible de progressions positives et d'avancées constructives pour tout le Vivant et pous toutes les formes qu'épouse Celui-ci...

 

Je sais avec pertinence que l'Utopie ne saurait se concevoir en tant que but, mais aussi qu'elle demeure un moteur et une dynamique extraordinaire pour s'approcher au moins de celui-ci et de s'en inspirer déjà « ici et maintenant » !........



L'homme « irresponsable » porte atteinte aux valeurs mêmes de la liberté car toute liberté véritable est l'expression d'une responsabilité associée, consciente,vigilante, tenace, opérative et obstinée....



L'Etoile qui doit devenir, (c'est là ma pensée et ma conception qui ne prétendent qu'à inviter à la réflexion), le guide le plus pertinent et efficient pour nous sortir de cette grande nuit dans laquelle nous plongeons de plus en plus, s'appelle LA CONSCIENCE laquelle en appelle à notre constellation humaine et à tous les porteurs de Lumière que nous sommes, que nous aspirons à être encore et davantage....



Le « meurtre » du vivant à de toute évidence une origine et cette origine a pour nom « manipulation », soit la main de l'homme, mais une main qui n'a ni cœur ni esprit et qui ne peut de ce fait être rattachée à « l'Etre en l'homme », à la « Conscience d'Etre »...

 

Ce n'est plus qu'un élément corporel livré à sa seule « matérialité », à des pulsions et à des instincts incontrôlés, et comme tels, au chaos et au désordre inexorable et donc aux pires exactions....

(La matière en tant que telle ne peut produire que de la matérialité et ce tant qu'elle n'accepte pas librement et volontairement, en toute conscience, de laisser oeuvrer en elle un « esprit » de paix, d'amour, d'équité, de compassion, d'équilibre et d'harmonie !)...

 

 

Tant d'innocence massacrée chaque jour, chaque nuit et, parce que cela se passe maintenant plus spécifiquement à nos portes, au contact de « chairs » plus proches des nôtres, nous nous sentons de plus en plus concernés et nous réagissons plus massivement depuis les tragiques événements de cette année...

Derrière ces portes, au-delà de leur seuil béant, s'ouvre, s'étend, le voile noir de la barbarie qui entend recouvrir l'immensité du monde et de la planète en soumettant tous les continents à son odieux diktat et en perpétuant l'horreur sous toutes ses formes et des exactions inqualifiables....

 



 

Ceci... Au nom de quoi et de qui ?

 

 

Qui peut vouloir et revendiquer cela ?...


Qui, qui puisse être nommé, qualifié avec des mots humains si ce n'est ce qui relève de l'humain lui-même, de ses usurpations religieuses, de ses détournements éhontés, de ses paroles dévoyées, défigurées, mais qui ne relèvent en aucun cas du divin et du sacré ?


Au nom de qui et de quoi en effet, si ce n'est du mensonge élevé au rang de foi et de croyance, de la tromperie, de l'abus de confiance ou d'ignorance ?

 

Là aussi, tromperie et mensonge.... marché de dupe vendu a ceux ou celles qui se font exploser et qui massacrent l'innocence au nom de ce nom vide de sens et surtout d'Essence !.......

 

 

Ce que l'on met sous le vocable de « Dieu » (et tous les autres qualificatifs similaires) ne saurait en quoi que ce soit exprimer la volonté supposée de ce que ce nom est censé, désigner....

Et certainement pas justifier le meurtre du vivant ; un vivant souhaité libre, conscient et responsable par son "créateur" lui-même, quelque soit le nom donné ou les représentations ou concepts le concernant....  La vie en tant que telle ne porte pas atteinte à la vie, mais tente de la pérenniser par tous les moyens possibles... Il n'y a que l'homme pour fomenter et perpétuer le meurtre du Vivant !....

 

 

Ce n'est ici que de l'homme ; l'homme boursouflé d'arrogance, pétri d'orgueil, extrémiste en tous ses faits, pensées est gestes et donc aux antipodes de toute sagesse, de toute véritable et authentique spiritualité,  prônant l'équilibre et l'harmonie en soi, autour de soi et dans tout l'univers....

 

 

Est véritablement au monde en effet ce qui est « nommé », mais pour autant que ce qui nomme soit « qualifié » pour faire vibrer sur ses lèvres les sons innommables !....

 

Paradoxalement et contradictoirement par rapport à leurs propres "croyances", ces terroristes ne sont pas "qualifiés" pour nommer l’innommable, qui plus est, en lui prêtant des intentions et une validation de leurs actes et, de ce fait, expriment un « sacrilège » envers le divin et le sacré !....

(Pour exemple : Le Coran en sa lecture et aux dires des musulmans eux-mêmes, n'a jamais promulgué le meurtre d'étrangers "innocents"...)( Sauf à considérer que l'innocence n'existe pas  sur cette terre ; alors pourquoi un verset à ce sujet ?...)

 

 

Ce qui n'est pas proféré « en vérité » est une lance, un foudre, une épée qui se retourne contre le « profanateur » lui-même...

 

 

Ce qui est terrible c'est que cela se fait parfois au prix de l'innocence de ceux et de celles qui sont entraînés dans ce retour de « boomerang » sans être concernés par cette « profanation de l'innomé»....

 



Comment « terrasser » le « terrorisme » ?



En réfléchissant et en agissant à la « source » même de celui-ci ; en identifiant les causes génératrices des effets et des conséquences néfastes au « vivant » et destructrices de ce dernier....(Et parmi celles-ci tout l'énorme poids de l'environnement familial, éducatif, sociétal, religieux, politique, qui entoure un enfant dès sa venue au monde...)



Dis-moi où tu as été élevé, par qui, comment, dans quelles conditions, dans quel environnement, selon quelle morale, quelle philosophie, quelle écoute, quelle attention, quel respect de ta personne, quelle religion, quelle spiritualité...  Lors, je pourrais mieux comprendre ce « poison » ou « ce breuvage de vie, d'espérance et de joie» qui circule en ton corps, en ton cœur et en tes pensées !....



C'est dans cet environnement socio-éducatif, dans l'immersion au sein de régimes politiques, de diktats religieux et d'une « culture de la haine, de la vengeance » que se forme, se façonne, potentiellement, le futur « terroriste »...

Une proie toute prête à être modelée par des mains meurtrières expertes en manipulation !.....



Toute haine qui macère en l'homme ne peut que générer d'autres haines en un cercle vicieux dans lequel l'homme n'a jamais cessé de tourner ayant oublié ou étant hélas ignorant que, dans ce cercle infernal réside un Point, un Centre, un Moyeu, un Axe du monde, une Verticalité philosophique, altruiste et spirituelle, aptes à transcender sa condition humaine et à l'élever au-dessus des contingences existentielles afin de maîtriser et de réguler, d'apaiser et de pacifier, de réharmoniser et de rééquilibrer, celles-ci...

Gandhi nous rappelait qu'a force d'appliquer la loi vengeresse dite « d'oeil pour oeil », le monde finirait totalement aveugle !....



Ces actes, éminemment suicidaires, ne peuvent concevoir une fin ultime qu'en entraînant avec eux d'autres vies prélevées volontairement à des fins « d'accompagnement » et « d'expiation »...


Ils entraînent à cette terrible conclusion qu'Il faut des « boucs émissaires », des « supposés coupables » ou des innocents servant d'intermédiaires à diverses culpabilisations et pressions censées atteindre des populations et leurs dirigeants afin d'influer sur la « politique internationale » de ceux-ci, pour payer le prix des dits actes !....



Si les questions fondamentales, urgentes, prioritaires, demeurent bien en l'homme, leurs résolutions résident, selon moi, en l'Etre encore en devenir......

Non pas un « sur-homme » mais un homme « transcendé », mais un être ayant une dimension planétaire et cosmique comme l'ont entrevu Teilhard de Chardin et bien d'autres penseurs, philosophes, artistes et créateurs, mais aussi bien des Traditions de Sagesse, de Sapience et d'Amour....



Tout commence en l'homme et finira par celui-ci...

A moins que....

Nous sommes les questions et nous sommes, en partie, les réponses, reste qu'il appartient à celles-ci d'être mues de plus en plus majoritairement par une conscience lucide et éclairée, transcendantale, planétaire et cosmique, solidaire de la Vie et de son devenir, de toute la nature y compris humaine et de tout l'univers...



..................................................................................



15/11/2015
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 562 autres membres