Les dits du corbeau noir

Déroulé d'Automne

Déroulé d’automne    

Dec 2011            

Bran du                    

 

Qu’il est long l’effeuillage de l’automne !
Le Grand Cerf des Forêts arbore ses ramures où s’accrochent lune et soleil…
Ce qui hier joutait avec les vents jonche maintenant le sol et se décompose sous le martelage des pluies de décembre…
Nul nuage pour retenir le disque solaire en sa chute… Seuls, les arbres élagués, tendent leurs moignons vers le ciel !…
Le vert s’entête à recouvrir encore les prairies mais pour combien de temps ?
Le bétail n’est pas rentré ; la saison fume par les naseaux !…
Ce mois à grand sommeil qui ferme tôt les paupières du jour… La nuit tire à elle tous les draps du crépuscule…… Et tout cela s’endort comme un rucher de paille….
Cela qui s’infiltre entre les os de pierre est tige d’espérance…
J’ai sillon à creuser et terre à retourner au soc de mes questions…
Il est partout dans l’automne des labours des promesses d’amour en attente d’être emblavées…
L’heure s’en vient d’allumer la lampe, de tisonner les braises, de souffler sur le feu…
Et l’œuvre est bien semblable dans le mitan du corps !
 
                



20/01/2012
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi