Les dits du corbeau noir

De la PIERRE Réflexions Bran du

Réflexions : La pierre…           Bran du



Elle sait… Bien plus que tous les hommes,

Bien plus que tout le vivant qu’elle porte et supporte…



La patience… Elle la minéralise comme l’esprit parfois s’incarne en l’être de chair, de pensée et de sang…



Patiente, elle l’est, plus que toute personne, plus que tous les éléments, absolument, infiniment…



A elle seule, elle en est la somme!… La porte à deux battants !

 

Elle sait ce qui se tient derrière, ce qui se tient devant…

 

Avant d’être du sommet, elle fut de l’océan…

 

Elle jaillit des profondeurs, se hisse vers le ciel, se laisse glisser dans les torrents…

 

Plus que nous tous, elle attend, souvent pendant des millénaires,

Ce mouvement qui l’a fait osciller entre les cieux et la terre, imperceptiblement…

 

Le lieu de la pierre c’est le lieu où repose la mémoire de l’univers ; c’est le lieu où, de la poussière, de l’éclat, du fragment, jaillit la plus vive des lumières…

 

C’est le lieu du plus parfait, du plus durable, du plus immuable, des entendements…

 

Toute marche mène vers une pierre à un rêve répondant dans le silence ou le vent…

 

Où qu’elle soit et sous quelques formes qu’elle soit, elle est toujours une et plénière…

 

Elle est la souvenance de la Matrice première…

 

Elle porte en son sein tes propres enfantements, ta propre genèse et ton recommencement !…

 

Ce qu’elle sert, c’est la Mère, tout le poids du vivant !…

 

Comme elle soit patient, laisse ton esprit tailler sa pierre,

Eclat après éclat, fragment après fragment…

 

Puisse n’en rester… Que la Lumière !…

 

Bran Du 09 12 2009



15/07/2015
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 533 autres membres