Les dits du corbeau noir

DE LA DRUIDITE (SPECIFICITES et UNIVERSALITE) REFLEXIONS BRAN DU 10/OCTOBRE 2015

De La Druidité et de ses spécificités: Bran du 10 10 2015

 

(Précisions : Quand je fais état de « spécificités »ce n'est pas pour considérer que les autres Traditions sont totalement exemptes de celles-ci, mais pour relever une « accentuation », une « densification ou intensification » de ces dispositions...)

 



SOIT (de façon partielle et non exhaustive tant est grande la « richesse » de cette pensée ancestrale)  :



Un libre et responsable choix fait en toute connaissance de cause et d'effet, d'origine et de devenir...


Une « celtitude » qui n'hésite pas à faire appel aux vertus du doute et de l'interpellation sincère et honnête afin de se garder, de se protéger, de toute illusion, de tout conditionnement, de toute forme de dogmatisme ou d'intégrisme....



Une « attirance » qui à son origine dans une forme « d'aimantation » (une forme de magnétisme spirituel) qui, comme on l'entend, ne fait pas l'économie d'une Force, Energie et Lumière, communément appelée l'Amour, mais on recherche le plein emploi !...



Un émerveillement qui ne s'estompe pas, mais qui, au contraire, s'accroît dans le temps avec l'élargissement et l'approfondissement des connaissance, découvertes et expériences...



Une co-errance à la fois donc philosophique et spirituelle qui, au sein même du cheminement tisse un ensemble de lien, établit un ensemble de relation qui sont faits de correspondance, de concordance et de cohérence donnant axe majeur, ligne de force et « unité » au chemin lui-même......



UNE TRADITION :



Une Tradition « transmet » essentiellement des outils, des méthodes, des réflexions, études et analyses, les acquis objectifs d'expériences humaines dont on retire la substantifique moelle afin de faire croître la compréhension des phénomènes, des attitudes, des comportements des choses et des êtres, de l'univers visible et invisible, des « mystères » de la Vie et de la Nature...



Une Tradition invite et propose, mais ne force ni n'impose...



Toutes les Traditions sont porteuses d'un ensemble de corpus de sagesse qui ont pour vocation de fournir aux humains des éléments efficaces et sapientiales pour nourrir leur conscience et doter celle-ci d'outils adaptés à leur « réalisation », à leur« épanouissement » serein, équilibré et harmonisé soit à une forme de « plénitude » de l'être qui alors « sonne juste » au cœur vibrant et émouvant du monde et de l'univers.......



Chacune de ces « Sagesses traditionnelles » constitue à la fois un dépôt universel, base et fondement de toute humanité consciente et un ensemble de singularité, de spécificité, d'originalité qui apporte un renforcement, un supplément ou des compléments donnant plus ample et plus large « respiration », « vision » et « inspiration » à la dite conscience fondamentale...

Chaque culture, chaque civilisation, développe des axes d'entendement, des formes relationnelles et communicantes, qui lui sont propres et qui enrichissent l'éventail des perceptions, conceptions et croyances pratiquées dans les approches du sacré et du divin, des mystères et des phénomènes...





Pour ce qui concerne la Tradition celtique, je ferais état dans ses particularités des points suivants :



Une forte proportion à la recherche, au questionnement philosophique permanent du fait d'une qualité de regard, d'écoute, d'attention, d'observation, d'analyse, de réflexion soit d'une « saine curiosité » pour tout le vivant visible et invisible, pour toute la création en évolution constante...

Cette dimension philosophique très accentuée est, je le pense, l'un des apports conséquents de la pensée celtique au cours de l'Antiquité. Elle demeure d'une forte actualité et nécessité au sein de notre monde contemporain...

(Les Grecs eux-mêmes considéraient que la philosophie n'était pas née chez eux, mais chez les « Barbares » dont les « mages Celtes » et reliaient Pythagore aux sages de Celtie.)



Elle développe par ailleurs des tremplins et des promontoires pour l'imagination, les créations novatrices, la mise en expérience et application des intuitions et inspirations, car elle puise dans la « Merveille » et explore l'inconnu et l'invisible afin de remonter de nos obscurités des germes et semences de Lumière qui ne sont ni éblouissement ni aveuglement, mais clarté et transparence...

Elle est une source fraîche et constante de réenchantement au sein du désenchantement contemporain et de la « morosité » ambiante...





Elle octroie au Féminin toute sa place, toute sa juste et légitime place,au sein de la communauté humaine d'appartenance, lui donnant accès au sacerdoce et donc au sacré en valorisant ses sensibilités et facultés spécifiques et en lui reconnaissant une valeur « initiatique » forte et incontestable sans laquelle nul « renaissance » n'est possible, nulle création plénière ne vient au monde...

L'égalité entre les polarités des sexes est un trait remarquable de cette civilisation où la femme bénéficie et détient les mêmes droits que ceux des hommes dans tous les domaines des activités humaines....

Les Celtes ont mis et offert au monde les plus belles histoires d'Amour qui soient !





Le respect et la considération vis-à-vis du monde naturel et de tous les règnes de la création est aussi une marque originale (pré-écologique) de la pensée celtique née et élaborée, conceptualisée en mythes et archétypes puis « poétisée » au contact respectueux et aimant avec les enseignements reçus du monde végétal, minéral et animal ainsi que des Forces, Energies et Lumières dispensées par l'Univers et cela qui l'Anime en tant que Principe et Essence associés......

Tout ceci constituant le Grand Livre de la Loi de Nature ; livre qui sera privilégié face à la Loi plus tardive de la Lettre....

La pensée celtique est issue de la forêt, elle est née entre la feuille et la mousse. Elle constitue en chacun un « Arbre de Vie » avec des symboles et des analogies apparentés qui ont « commune sève »....





Elle est, et les textes anciens insistent sur cet aspect, des plus « religieuse » ; c'est-à-dire que les communautés celtiques s'adonnent intensément, avec leur particularités de mise en forme, aux cultes et aux rites tant individuels que communautaires et ce avec une grande ferveur et une grande constance dans la participation et la célébration...





Elle accorde un poids considérable à la Parole qui relève du Verbe, du Logos, du Souffle Incréé (aussi appelé l'Awen de nos jours)...

Une Parole qui ne peut être que de « Vérité » afin de ne pas interférer négativement dans sa propension au mensonge, à l'orgueil voir à la cruauté, avec les ondes et leurs fréquences positives qui participent en leur « tissage » invisible au bon maintien de l'étoffe du ciel et du sacré en celui-ci...

La parole engage en ses serments et engagements , en ses expressions et formulations, toutes les Vibrations de l'Etre !

Sa portée dépasse le plan humain et terrestre et se conjoint aux entendements et aux « écoutes » de l'Univers !... 

Elle dépasse les frontières mêmes de la mort et résonne en l'Au-delà !...

Elle s'exprime, sans orgueil mais fièrement, dans le courage, la bravoure, l'authenticité, la dignité et l'honneur....





Elle cultive le sens du voyage, de la mouvance, de la navigation car elle est non seulement le mouvement même, mais aussi courbe, danse et spirale.....





Elle est « cent musiques dans la nuit » et invite tous et chacun à se conjoindre à son Chant en y ajoutant sa propre partition et composition...

Elle considère chaque être comme un « instrument vibratoire » à qui elle propose de s'accorder afin de sonner juste et en concordance avec la « symphonie du monde »....





Elle sollicite et prédispose à un devoir de mémoire, à une réelle et heureuse présence eu monde et à un devoir d'avenir....



Elle articule le sens du don et du contre-don, la capacité à recevoir et à offrir et à redistribuer sous une forme ou une autre les bienfaits reçus de la vie...



Sa « tolérance » s'appuie sur le respect et la considération mutuelle....



Elle met au-dessus des nécessités matérielles, des besoins primaires, des contingences existentielles, des valeurs plus absolues qui ont préséance sur tout être et toute chose...

Ainsi le spirituel conduit, inspire, accompagne et régente la matérialité afin qu'elle dégage peu à peu d'elle-même sa part « spirituelle »...





Elle propose à chaque individu de devenir un Co-Créateur au sein de la Loi d'Evolution, un Artisan de la Vie, un Oeuvrier du Vivant, un Gardien vigilant fervent et aimant des valeurs constitutives d'une humanité consciente libre et responsable....





Ses rites et ses cérémonies sont l'expression d'une immense gratitude ; une assemblée de cœurs et d'esprits qui dans le Cercle de la Fraternité trouve son Centre et sa Verticalité entretenant et rétablissant les liens essentiels et les relations fondamentales entre l'humain et le divin dans une conjonction d'intentions bienveillantes et bienfaisantes réciproques au service de l'Equilibre et de l'Harmonie, en tout être, en toute chose et en tout l'Univers.....



Bien que spécifique, elle ne se considère en rien supérieure aux autres Traditions et aux singularités de Celles-ci, mais conjugue en « cosmunion » d'entendements majeurs la dimension universelle qui les met en étroite convergence et en faisant en cela l 'économie de divergences formelles plus que fondamentales...

Elle est donc en mesure de dialoguer et d'entrer en concert avec tous les chants et toutes les paroles et musiques de l'univers....





10/10/2015
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 549 autres membres