Les dits du corbeau noir

DE LA DRUIDITE : CE QU'ILS OU ELLES NOUS DISENT (SUITE) 2018 08 03 MARS

 

Des mondes Celtes et primitifs :

De la Druidité : Recherche/Compilation Bran du

Ce qu'ils ou qu'elles nous en disent :

Mars 2018

 

….............

 

« Ceux qui n'ont jamais étudié le sujet prétendent que la conception du monde et la philosophie des anciens druides sont perdues à tout jamais...(mais) Il n'est absolument pas impossible, de nos jours, d'en retrouver l'esprit originel. En fait c'est une démarche indispensable. Car une renaissance de la pensée des anciens druides, qui tenaient la terre et toutes ses créatures pour sacrées, semble l'unique option pour s'opposer à la destruction de notre planète. »

John Mitchell (Stonehenge)

 

…///....

 

 

Philippe Carr-Gomm La Tradition des Druides (extraits)

 

« Les choses premières et les plus anciennes illuminent les nouvelles ; et les principes intangibles sont présents dans les choses matérielles. »

Jamblique (vers 250/330)

 

 

 

« ...Chercher à comprendre les druides et le druidisme présente un intérêt tout particulier pour notre époque...

Apparemment oublié pendant des siècles ou perçues comme anachroniques, ces religions dites païennes sont aujourd'hui ré-examinées et régénérées avec le lien spirituel qui nous unit à la terre...

Le druidisme pourrait constituer une sorte de thérapie pour notre culture... C'est un système vivant qui a évolué et s'est sans cesse modifié au cours des siècles...

 

Que signifie pour moi les druides et le druidisme ?

 

…///... Les étudiants en druidisme découvrent la grande puissance évocatrice des mots, et qu'une libre ouverture aux associations qu'ils appellent peut tisser un réseau imagé de termes allant de magie et mystère à sagesse, héritage, stabilité et continuité. De nos jours, cette possibilité d'entrer en contact avec le potentiel caché des mots et de l'utiliser pour notre bénéfice et celui d'autrui constitue une raison concrète de s'engager sur la voie des druides...

 

…///...

 

Les données que nous possédons sur les druides sont suffisantes pour nous permettre de concevoir qui ils étaient et ce en quoi ils croyaient, mais pas assez pour nous dispenser de faire appel à l'interprétation – une démarche forcément influencée par notre position philosophique fondamentale à l'égard de la vie, par notre conception de la nature réelle de l'homme et de sa raison d'être sur cette terre... (Incluant la réalité supérieure de l'Esprit sur toute matière.) …///...

 

Nous devons réexaminer notre passé pour y repérer et en revaloriser la dynamique et les événements réprimés, niés et oubliés... C'est, en cela, une œuvre vitale et salvatrice.)...

 

Le cheminement druidique (qui est aussi un voyage) est fait de niveaux d'approfondissement. Il mène d'un degré au suivant et le degré de druide atteint, la route continue, non pas en ligne droite, mais en une spirale indéfiniment ascendante...

 

L'impératif du druide est clair : générer et se régénérer...

Sa préoccupation essentielle (philosophique autant que spirituelle) est la recherche de la signification et du but de la vie sur la terre...

 

Le but ultime du druidisme est la maîtrise de la puissance créatrice...(Générer des « œuvres », musiques, chants, poésies, art sous toutes ses formes... et placer celles-ci dans le contexte du sacré.)... (Fonction bardique)...

Il s'agit de redécouvrir les musiques, les chants et les danses des druides par un contact avec les sources archétypales d'inspiration par nature trans-personnelles et étrangère à la temporalité : elle peuvent nourrir notre inspiration aujourd'hui comme elles ont nourri celle des druides dans le passé....

(Le pouvoir bardique n'est pas simplement un savoir possédé jadis que nous tenterions de reconquérir. C'est une forme spiritualisée de conscience artistique créatrice, vivante et dynamique...Il s'agit de redonner à l'art sa valeur spirituelle.)...

 

Druides et ovates visent à générer de surcroît l'amour, la guérison, les idées et la lumière... 

 

 

Chacun doit tracer son propre chemin avec son propre génie créateur...

 

Le druidisme aide le « moi » à s'ouvrir à un univers plus vaste que l'individualité....

 

Le druidisme favorise la compréhension de points de vue différents plutôt qu'il ne l'entrave. Il crée non pas des barrières, mais des ponts...

(Favoriser aussi le contact avec l'esprit intérieur vivant et en perpétuelle évolution.) (Se défaire parfois de l'obsession de la connaissance de l'histoire et de la recherche perpétuelle de l'authenticité.)...

 

C'est la quête d'une plus grande compréhension, d'une expérience, d'une construction, plus profondes avec le divin en nous...

 

Il devient impératif d'explorer les racines de notre culture en un dernier bien que tardif effort pour revaloriser notre héritage oublié et transformer en création la destruction causée par cet oubli – pour transformer la volonté destructrice de l'humanité en ne volonté de sauver notre univers....

 

L'insuffisance ou la nature contradictoires des données historiques doivent nous contraindre à les dépasser pour nous tourner vers les mouvements spontanés de l'âme qui suscitent leur naissance, leur disparition et leur renouveau...

 

 

Le temps est venu de nous rendre compte pleinement que nos origines, et la source, la base de notre vie, sont divines...

Nos racines sont sacrées. »

 

…..........................................

 

Art Celtique et Art Roman :

 

« Les Connaissances contenues dans le druidisme ont joué un grand rôle dans la construction romane et son expression religieuse à base de symboles.

Nous y voyons conservé le souvenir d'une Tradition primitive d'origine et d'expression purement occidentales, transmise par les druides au monde Celte. »...

« Les affinités de l'ornement celtique avec l'ornement roman sont telles que la parenté des uns aux autres n'est pas niable et cela permet de sentir cet art comme émanant des plus anciennes Traditions de l'Occident. »

« L'influence de la Tradition primitive d'origine et d'expression purement occidentale transmise par les druides au monde Celte est restée plus réservée, plus secrète, et aussi plus profonde, plus pure et plus puissante. »...

Marcel Moreau : La Tradition Celtique dans l'Art Roman.

Le courrier du Livre Editeur

 

 

« Dans notre art du Moyen-Age, il y a un élément celtique incontestable, qui lui a surtout été transmis par l'Irlande. »

Emile Mâle

 

« Il n'est pas douteux que tel le phénix qui renaît de ses cendres, la Tradition reprit naissance, sur le terrain même de son règne ancestral. L'éternel flambeau des connaissances fût transporté, des mégalithes de la Préhistoire, aux monuments qui s'élèvent au milieu du millénaire. »

 

« Que la Tradition celtique se retrouve dans l'art roman, c'est aussi vrai que l'idiome gaulois constitue le noyau interne de la langue romane. »

Eugène Canseliet

 

 

« Les affinités et parentés de l'ornement celtique et de l'ornement roman ne sont pas récusables et cela permet de sentir cet art comme émanant de notre peuple et de ses plus anciennes Traditions. » Régine Pernoud

 

…///...

 

« En générant des changements si rapides et profonds que ni lois, ni consciences n'ont vraiment le temps de s'y adapter, notre société devient confusionnelle et absurde.

 

Nous jouons aux apprentis-sorciers, mais comment s'arrêter pour se poser les vraies questions ?

 

Alors pour compenser nos repères perdus et nos manques, pour nous rassurer un peu quoi de plus facile que de se couler à l'abri, dans le moule du troupeau, où les slogans tiennent lieu de communication, l'émotion est programmée, la culture asservie à l'actualité immédiate.(...///...)

 

Pour le christianisme naissant, la meilleure stratégie fut d'agir (contre le paganisme) tel le lierre au tronc de l'arbre, s'enrouler parfaitement autour de la religion en place, épouser ses formes et ses contours pour enfin l'étouffer...

 

Ainsi durant des siècles, le christianisme s'est-il emboîté parfaitement dans la religion des druides, récupérant calendrier des fêtes, lieux sacrés, rituels, connaissances et symboles jusqu'à se confondre. (…///...)

 

Par ailleurs le druidisme possède un atout de taille (de mon point de vue de femme et de psychothérapeute) ; il reconnaît au féminin sa place et son rôle...(A l'inverses des religions qui étouffent la femme, ne lui accordent pas le droit de penser et vont même jusqu'à douter qu'elles puissent posséder une âme.)...

 

Comme toute chose en ce monde, les civilisations naissent ; vivent et meurent, mais laissent derrière elles des traces fortes dans la culture, dans la connaissance...

 

Ces traces sont au niveau des peuples ce que les expériences de la vie représentent au niveau individuel : des éléments formateurs et fondateurs de ce que nous sommes devenus...

 

L'engouement actuel pour tout ce qui est ancien ou « naturel » en dit long sur le besoin de retrouver des repères en reconnaissant nos racines. Il ne s'agit pas là de s'extasier sur le bon vieux temps - qui n'était ni bon, ni mauvais – mais de retrouver des valeurs fortes, restructurantes...

 

La seule alternative à une explosion mille fois craintes et annoncées n'est-elle pas de réhabiliter des priorités simples et essentielles : respect de la nature, de soi, des autres, à travers une spiritualité réaliste ?

 

Parce que le druidisme d'aujourd'hui m'a paru répondre totalement à ces besoins-là, en liant sagesse ancienne et modernisme éclairé, « je vous invite a aller à sa rencontre. »...

 

Régine Brzesc-Colonges

 

…..............

 

 

« L'Ecriture contient la preuve tout à fait claire que longtemps avant le Christ, à l'aube des temps préhistoriques ; il y avait une révélation supérieure à celle d'Israël. »

Simone Weil 1909 – 1943

 

…...............

 

« Nous constatons aujourd'hui que l'empirisme écologique des religions dites païennes....constituait une éthique beaucoup plus réaliste que les philosophies monothéistes plus intellectuelles des religions révélées. »

Prince Philip d'Angleterre

 

…///...

 

 

 

 

« ...En réalité, malgré son anéantissement apparent, la pensée spirituelle, symbolique et initiatique des druides est toujours présente dans notre monde moderne. C'est peut-être en elle que certains puiseront les matériaux de l'avenir. »   

Roger Jacques Thibaud Le Symbolisme des Druides

 



08/03/2018
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 516 autres membres