Les dits du corbeau noir

De la Conscience, du Moi et du Soi, de la;personne et de l'individu etc réflexion bran du Sept 2015

De la conscience suite : source Orbs la nouvelle Planète....

 

Pour introduction:

Un voyage passionnant dans les rouages du temps... Film de Philippe Guillemant (Physicien «Vision et robotique»)

 

Ce chercheur primé par le CNRS est surtout connu pour être l'auteur d'une théorie de l'espace-temps flexible qui explique le phénomène de synchronicité par une influence du futur sur le présent.

Cette théorie ouvre un véritable pont entre la science et la spiritualité, via un modèle physique de la conscience.

Elle relève le lien fondamental entre la conscience et la gravité ainsi que la différence cruciale entre le cerveau et la mémoire...

 

En prenant appui sur les résultats les plus indiscutables de la physique moderne, Philippe Guillemant nous explique dans ce film pourquoi la conscience doit obligatoirement faire son entrée en physique moderne.
Il illustre ensuite pour la première fois via une animation-vidéo les aspects dynamiques de son modèle de l'espace-temps, en liaison avec les changements du futur.

Il définit enfin l'âme – véhicule immatériel de la conscience – comme un ensemble cybernétique de six centres d'informations situés hors du temps, répartis dans deux densités de vide celles du moi conscient et du soi subconscient.

On apprend que tout a commencé pour l'auteur, suite à la lecture du livre «dialogue avec l'Ange», par une expérimentation consistant à se connecter à cette densité oubliée de l'âme – le soi – qui ouvre les canaux de l'intuition, de la foi ou de la joie.

C'est ainsi qu'est née son œuvre littéraire, parachevée par ce film qui en offre la synthèse, augmentée de révélations inédites et ponctuées de randonnées dans le territoire d'une majestueuse beauté que constitue la réserve biologique de Haute Provence.

 

Pour commander : contact@orbs.fr

 

................................................................................

 

Notes : Bran du sept 2015

 

le Moi et le Soi appartiennent à une même entité appelé l'Etre ; ils ont un centre commun (le o) et une finalité identique (le i) et diffèrent seulement par leur initiale et la majuscule (S/M) qui les introduit dans les phrasés de l'Univers et de son Verbe qui conjugue tout Etre et toute Chose......

 

Le Moi et le Soi se superposent, s'épousent donc en grande partie, mais se différencient originellement et originalement... (Essentiellement, dans le domaine de «l'intériorisation» et de «l'extériorisation» mais, toutefois, dans une étroite interdépendance unitaire.)...

(S'ils veulent être réellement opératif et efficient dans le maintien de leur équilibre et de leur harmonie pour le plus grand bien et bénéfice du corps auquel ils appartiennent et de l'Esprit ou de l'Âme qui l'anime.)...

 

Si le Moi fait demeure et séjour au Centre de l'Etre il doit sa médiation, sa régulation, sa bonne régence et son existence (le sentiment d'être) en grande partie au Soi qui est son agent de liaison entre tout être et toute chose, entre l’inconscient et le conscient, l'ombre et la lumière, le dedans et le dehors, le visible et l'invisible, le connu et l'inconnu, le passé et l'avenir, le non être et l'être... etc...

C'est le Soi qui met en mouvement «spiralé» le Moyeu de la roue humaine et qui donne vie et existence à ses avancées et à son «Evolution»...

 

Un peu de définitions non «bloquantes» :

 

Moi : pronom personnel. Ce qui constitue l'individualité, la personnalité d'un être humain... «Ce moi, c'est-à-dire l'âme» Descartes

La personnalité dans sa tendance à ne considérer que soi (Egocentrisme, égoïsme)

Ce qui, dans l'individu, adapte l'organisme a la réalité, contrôle les pulsions....

 

Soi : La personnalité, le moi de chacun, de chaque sujet...

«Qu'est-ce que la discipline si ce n'est l'empire du soi sur soi ?» Bourget

Ensemble de pulsions inconscientes.

La conscience ; l'être en tant qu'il est pour lui-même.

Qui existe indépendamment du contenu de l'esprit ( ou de l'apparence, de la connaissance humaine pour Kant )

 

Personne : masque de théâtre chez les Etrusque (persona)...

Individu de l'espèce humaine...(La personnalité ; le moi...)

Personne : on entend généralement par personne l'individu qui a une conscience claire de lui-même et agit en conséquence.

Personnalité : Etre, moi...ce qui fait l'individualité d'une personne morale.

Fonction par laquelle un individu conscient se saisit comme un moi, comme un sujet unique et permanent.

Personnage : apparence d'une personne...(caractère, originalité...)

Individu : Tout être formant une unité distincte dans une série hiérarchique, formée de genres et d'espèces.

Corps organisé vivant une expérience propre et qui ne saurait être divisé sans être détruit...... Une combinaison génétique qui n'appartient qu'à un être...

 

Ce qui unit l''ensemble de ces définitions et que l'on retrouve en chacune, c'est une notion de conscience et d'unité distinctive d'autres unités conscientes....

L'Etre est donc bien en toute conscience un «singulier pluriel» qui ne peut être (en plénitude ou/et complétude d'être) que dans une unité maintenue et développée par une maîtrise des équilibres et des harmonies entre une intériorité (une entité intrinsèque globale) et un monde extérieur impliquant une relation et une communication permettant d'entretenir un sentiment «d'existence»...

 

Hors, le Moi , habitant principal du «dedans», de cette «unité intrinsèque» qu'est l'individu ou la personne à besoin du Soi comme ambassadeur et diplomate au sein de cette relation et communication vers le «Dehors»...

 

Le Soi véhicule une part du Moi ordonnateur du lien communiquant, mais ce dernier se doit de laisser au Soi le soin d'opérer le contact et l'expression c'est-à-dire sans les parasiter par ses tendances égotiques...

 

Cela nécessite donc la présence active et vigilante d'une conscience d'accompagnement....

 

L'Ame est étroitement associé à la conscience laquelle est aussi connectée à la «Conscience de toute conscience» qui résulte et émane elle aussi d'une unité «Incréée» constituant tout l'Univers...

 

Un cerveau n'est pas en effet une «mémoire», mais ce qui est indispensable pour la stocker et la traiter, la faire resurgir de l'inconscient et la redynamiser objectivement et positivement dans le conscient...

 

Pour évoluer tout corps, tout être et même toute chose capte, enregistre, trie, stocke des «données» de différentes provenances puis en fait une «exploitation» adaptée ou adéquate si possible, en fonction d'un besoin, d'une nécessité immédiate ou à plus long terme...

 

Ce «Mystère» comme l'appelle Edgard Morin, censé pour certains être à l'origine de toute création, de toute vie, de tout imaginaire et de toute intuition/inspiration pourrait s'appeler la Conscience de toute conscience, mais aussi l'Ame de toutes les âmes... Je l'appelle personnellement la «Forme-Mère» et parfois la «Vibration Une ou originelle» ou encore «L'Onde-Mère» et dans la Tradition Druidique que je sers : l'Incréé...

Il pourrait être aussi le Soi dont «émane tous les autres «soi»....

 

Ceci parce qu'il y a une cohérence absolue et symbiotique qui lie et relie tous les êtres et toutes les choses en leur Evolution, en leur existence même et plus précisément en leur coexistence indispensable pour produire les données et informations dont l'Ame, la Conscience, le Soi se «nourrissent» pour poursuivre inlassablement l'Oeuvre et l'Ouvrage de Vie !

Ce en quoi et à quoi tous nos sens et toutes notre intelligence participent en trouvant là l'Essence même de leur existence et de leur fonctionnalité et l'individu ou la personne dont émane ces facultés conjuguées, un but, un objectif extraordinaire, merveilleux qui transcende son humanité même...

 

 

Si le «futur» est de nature à influencer le présent et le devenir de celui-ci, c'est qu'il réside en quelques espaces-temps comme un engrangement de potentialités à même de devenir une réalité agissante et «incarnée» en ce qui nous concerne...

 

Nos vœux, nos souhaits, nos sollicitations en terme d'avenir ne participent-ils pas de ce stockage de potentialités ? Et nos capacités intuitives, perceptives, imaginatives et visionnaires, clairement et consciemment exprimées, de même ?

 

.////....

Etre en synchronicité, c'est co-participer d'un plan commun qui réduit ses éloignements afin d'opérer des rapprochements et des conjonctions heureuses et vitales qui sont autant d'aimantations, d'attirances (électromagnétiques en physique, philosophiques et spirituelles en métaphysique) appelées à se conjuguer sous l'influence bénéfique d'un Seul et même Verbe... (Et ce, vers un «plus», vers une valeur ajoutée qui tend vers davantage de perfection...)

 

C'est être, dans un ensemble et en même temps, au cœur de l'Ame, de la Conscience, du Soi cosmique et de l'Etre agissant, se manifestant... C'est être consubstantiel au Plan d'Evolution et de mis en correspondance, résonance, compréhension... etc...

 

Par «faire» l'Etre, lors, entend «parfaire»!... (Ce qui implique étymologiquement de faire «acte de poésie » !)

 

Ne faisons pas de l'individu une personne portant un masque (personnage) sur son visage, mais donnons-lui, restituons-lui, sa véritable figure qui est celle de la beauté, de la vérité, de l'équité, de l'accordé, du pacifié, du concordant, du cohérent, soit de tout ce qui reflète et témoigne avec sincérité et authenticité, simplicité, humilité et enthousiasme, de l'accomplissement et de l'épanouissement humain...

 

Soyons des êtres corporellement, intelligemment, amoureusement, «fluides» et «flexibles» ; inscrivons-nous dans cette ondulation chorégraphique qui est la danse même de l'univers et de la vie et écrivons notre propre et singulière partition ou conjoignons-nous à celle du vivant afin que soit orchestrée, en concorde et juste mesure, l'Evolution harmonisée de tout être et de toute chose....

 

A faire et à suivre....



22/09/2015
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 550 autres membres