Les dits du corbeau noir

DE LA" CELTE-ATTITUDE" REFLEXION BRAN DU 2016 23 05 MAI

Broceliande Mai 2016 l'AFF 035pm.jpg

Coeur d'Iris  photo Bran du

 


 

 

La « Celte-attitude » Réflexion Bran du Mai 2016

 

 

En quoi consiste celle-ci ?

 

Tout d'abord, elle se nourrit pas d'une vérité absolu et intangible...

 

En terme de Vérité, elle ne saurait constituer qu'une facette du diamant de la dite Vérité, mais une facette dont les fragments cohérents o combien, relèvent par leurs brillances, leurs clartés, leurs rayonnements, d'un Tout dont émane, universellement, toute Lumière...

 

Quelques « celtitudes » composent sa substance hautement philosophique et spirituelle....

Nous allons parcourir celles-ci...

 

Pour les Sages de l'Ancienne Celtie l'attitude, le comportement, attendu par chacun des membres de la communauté celtique consiste à :

« Honorer les dieux, faire preuve de courage et ne pas nuire à autrui. »...

 

Transposer en notre début de nouveau millénaire cela peut signifier :

 

- Respecter les Forces, Energies et Lumières qui meuvent et co-animent le monde, l'univers visible et invisible...

 

- Oser la Vie et mettre en œuvre un désir et une volonté d'incarner en Celle-ci des valeurs qui l'honorent et la servent...

 

- Faire acte d'offrande à cette vie considérée comme sacrée ; ritualiser au sein du festiaire de la roue de l'année afin d'entretenir les liens et relations, de ferveur et de confiance, d'amour et d'espérance avec les Entités bienveillantes et bienfaisantes qui veillent sur la Loi d'Evolution et sur toute la Création en rétablissant ainsi des équilibres et des harmonies qui nous font défaut ou que nous mettons nous-mêmes en grand péril....

 

La Celte-attitude est, pour ce qui concerne notre Tradition, un état d'Etre que j'appelle la « druidité » soit l'incarnation d'une sapience, d'une sagesse, d'une conscience qui puisant à la source de Mémoire des Grands Anciens et Grandes Anciennes recueille ce limon et cet humus vivifiant et fécond répandus sur les rivages de notre présence au monde afin que croît dans la verticalité du ciel notre propre Arbre de vie déployant son devenir en le ramifiant aux vibrations et sèves principielles, essentielles, fondamentales et élémentaires...

 

 

Broceliande Mai 2016 l'AFF 039pm.jpg

 

S'il n'existe pas (selon mes conceptions et convictions actuelles) de « déterminisme » formatant une fois pour toute et dès la naissance notre destinée, il n'en demeure pas moins que nous pouvons être sous une certaine dépendance appelée « inclinaison » d'où l'importance de cette sage recommandation marquée sur le fronton de l'Humanité par des penseurs avisés : connais-toi toi même et tu pourras alors « commercer » aimablement et intelligemment avec les Dieux et Déesses qui sont les émanations des Forces et Puissances du Sacré au sein d'un monde profane qui, étant libre et responsable de ses choix, peut tout autant les honorer, les servir, les respecter, les mépriser, les combattre que les ignorer....

 

Une « Celte attitude » est une façon, singulière, spécifique, originale, novatrice, inspirée, aimante et plaisante, libre et responsable, de se « relier », de se « connecter », de se rebrancher et ressourcer aux racines et aux sources mêmes du « Vivant » avec, pour cela, le recours aux enseignements prodigues et généreux que nous offre le « Grand Livre de la Nature » d'où des comportements respectueux envers Celle-ci et tous les règnes, toutes les lois, tous les cycles qui s'y déploient...

 

C'est aussi en tant qu'Oeuvrier de cette Vie, qu'Artisan de ce Vivant, que Créateur et Artiste de notre propre existence, apporter notre humble, mais jubilatoire concours à l'Expérience même de la Création en perpétuelle évolution...

 

C'est lutter et combattre, opposer résistance et rébellion envers toutes les formes d'asservissement qui soumettent l'Homme au diktat du mensonge, de l'orgueil, de l'iniquité, de la cruauté et de l'égoïsme forcené qui caractérisent une société moderne inféodée à un matérialisme outrageant et destructeur qui nie la dimension Sacrée de l'existence et même celle-ci vers un chaos inéluctable si un changement de paradigme sociétal n'intervient pas entre temps pour rétablir les équilibres et harmonies dramatiquement compromis...

 

 

Broceliande Mai 2016 l'AFF 040pm.jpg

 

C'est, au titre même de ce rééquilibrage salutaire, restaurer ou inventer de nouveaux rapports entre le féminin et le masculin qui ne soient plus basés sur des antagonismes destructeurs, sempiternellement opposés et stériles, mais sur une volonté commune de transcender amoureusement, respectueusement, philosophiquement et spirituellement le champ des conflits afin que le Verbe « Aimer » puisse retrouver ses plus amples et heureuses conjugaisons...

 

Cette transcendance vaut pour toutes les dualités qui s'affrontent et qui épuisent stupidement autant le cœur, le corps, la raison que l'esprit et l'âme de tous et de chacun...

 

C'est servir un entendement qui démontre que la solidarité, la coopération, la compassion, la tolérance, le partenariat existentiel, toute forme « symbiotique » d'attitude servent plus la vie et son devenir que les affrontement perpétuels menés par le plus fort sur le plus faible ce que prouvent la science et l'origine même de la vie après que les Sagesses traditionnelles en aient fait usage, enseignement et démonstration...

 

Toutefois, il est vrai, que ces Sagesses qui en en appellent sans cesse aux sentiments, à la compréhension et à la raison ont été abandonnées, combattues voir perverties ou défigurées par une humanité tournant le dos à ses bases fondamentales et à ses axes majeurs afin de s'adonner à son bon, seul et artificiel plaisir au détriment d'elle-même et de tous ses rapports avec les éléments constitutifs de sa présence au monde....

 

Ces Sagesses en appellent à servir ces Forces-Energies et Lumières qui sont « l'Amour » dans sa densité, dans son intensité, dans ses Vibrations concentrées sur la pérennisation de la Création et le devenir sain et harmonieux de Celle-ci...

 


Broceliande Mai 2016 l'AFF 028pm.jpg

 

Parce que ces Sagesses sollicitent le meilleur dans l'homme et dans la femme, le meilleur dans leur relation intime et profonde, parce qu'elles invitent l'un et l'autre à se réaliser dans le Don et l'Offrande, à offrir autant qu'à recevoir en retour d'amour, Elles sont l'objet d'une négation, d'un refus, d'une opposition qu'alimentent des égos soutenus par un mental dictateur et régisseur de ses seuls intérêts...

 

Pourtant, au-delà des tristes et déroutantes apparences, il semble bien (science et tradition se rejoignent aussi sur ce plan) que l'Etre humain soit "biologiquement" bon et porté "naturellement" vers l'altruisme, la compassion et la solidarité !

 

Peut-être que, aux vues des flagrantes contradictions qu'ils mettent hélas en scène, l'homme et la femme n'ont pas atteint la pleine et totale dimension de l'Etre et que celui-ci est encore en gestation et maturation ?

Et c'est là le rôle essentiel des sagesses héritées, dont la nôtre, de l'aider, de l'initier et de l'accompagner, de le soutenir et de le conforter sur cette voie de réalisation et d'épanouissement sans laquelle nous resterons en voie désespérée et inachevée et en des impasses et marécages renforçant la souffrance même d'une humanité retournant à ses cavernes les plus obscures...

 

 

Ces sagesses enseignent chacune à sa façon, mais toutes ensemble, la primauté à accorder au spirituel sur le matériel et la recherche de points qui fassent équilibre entre toutes les oppositions et contradictions.

Elles enseignent, mythes, modèles archétypaux, expériences humaines à l'appui, la nécessité positive et objective, pour chacun et chacune, de rechercher, de cultiver, de conforter, d'accroître le champ de leur Connaissance, de leur « Amour », de leurs apprentissages existentiels, de leurs découvertes fondamentales, de leurs sages, lucides et dévoués investissements au service de la Vie, de la Création et de l'Evolution...

 

Pour ce qui nous concerne, de cœur et d'esprit, notre Tradition Celto-druidique est l'une de ces Sagesses héritées d'un Sol, d'une Mémoire, de Paysages, de Traces et d'Empreintes de Foi et de Croyance, d'Anciens et d'Anciennes, en lesquels nos racines trouvent leur sève, leur croissance, leur printemps et leurs ramifications au ciel et à la terre et à tous les souffles vivifiants et inspirants qui circulent en cet « Arbre de Vie » que nous sommes...

 

Loin d'une « Celtomania » et de ses fantasmes plus ou moins sympathiques ou dangereux, nous prônons et incarnons une « Celte-attitude » avec quelques « celtitudes » fondées à partir de sages pensées et d'actes en accord avec elles et ne les contredisant pas...

 

 

Broceliande Mai 2016 l'AFF 025pm.jpg



23/05/2016
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi