Les dits du corbeau noir

DE l'AMOUR.................... Bran du Mai 2015

De l'Amour.... Lectures et Réflexions

archives photosVerbatim bran du 29560pm.jpg
Photographies Bran du

 

« Pour l'heure, l'amour est en crise de tristesse, de vacuité, de délectation morose. Et demain ? Quel sera le visage de l'amour moderne sur cette planète qui change ? »...

 

« Nous sommes en présence d'un des plus profonds mystères de notre civilisation.. »

Louis Pauwels en 1961 et 1963

 

Jean Paul Bertrand a eu la bonne idée de rassembler des articles parus dans les 41 numéros de la défunte revue Planète et ce aux Editions du Rocher...

Parmi ceux-ci figure un texte de Jean Louis Barrault dédié à... l'AMOUR...

 

archives photosVerbatim bran du 20916pm.jpg

 

Extraits :

 

Ecrit en 1966 : L'Amour des corps et l'amour de quelqu'un par Jean Louis Barrault

 

On pourrait intituler cet article : « Le Miracle de la Double Présence »

 

« Par delà l'amour selon le corps, la découverte de l'amour selon la présence... »

« Il existe soudain un autre être qui subitement paraît nous engendrer avant qu'on ne le féconde. »

Le silence seulement rompu par deux respirations...

Tourbillon étourdissant, manège voluptueux...

Le moment sublime de la connaissance, de la compréhension, de l'extra-lucidité...

Puis la prodigieuse déchirure....

 

« Toute l'appétence de la vie se tient là... toute la nature gonflée de sève nous vient aux lèvres...

Le désir se dilate et naît la joie...

A ce qui tant donne, il faut soi-même tout donner. »

« L'amour.... C'est lui qui va nous révéler la quête de l'être qui nous cherche aussi de son côté...

Sur cet être, le monde peut se reconstruire , sur lui, il est possible de retrouver la trace de nos pas. »...

 

«Cependant, la jouissance est-elle de l'amour ? »...

 

archives photosVerbatim bran du 21088pm.jpg

 

Les yeux dans les yeux, « Danser, une longue et savante danse de vie.»...

 

Vient ou non la « seconde rencontre »...

Cet amour peut devenir passion, connaître des sommets érotiques, mais il reste sans véritable prolongement....

 

C'est en découvrant de l'autre la « Présence» que l'on s'aperçoit que le miracle de l'amour a eu lieu...

 

C'est qu'il existait dans le monde quelqu'un à qui nous étions destiné et qui nous était destiné.... Quelqu'un comme une serrure dont nous étions la clef ; quelqu'un comme une clef à qui nous apportons la serrure...

 

A ce moment il se produit une métamorphose, une mutation, une transposition, une véritable naissance, un acte qui transforme le non-être en être, c'est-à-dire un acte qui signifie poésie, c'est-à-dire un acte qui signifie amour.

Dans cette présence, l'être est désormais inséparable. Avec elle l'unité est retrouvée, l'androgyne reconstitué...

 

La recherche de l'amour, a-t-on coutume de dire, consiste, soit en une quête de son semblable, soit en la découverte de son contraire.

Il semble que l'amour soit en vérité, l'union de deux semblables capables de fournir, l'un et l'autre ce qui manque à l'un et l'autre. »

 

Notre constitution profonde est ternaire : masculin-féminin-neutre...

 

Chacun de ces éléments qui nous composent, est à la fois puissant et indigent...

Pour que la rencontre entre deux êtres atteigne le degré supérieur, il faut que leurs éléments soient de même nature, c'est à-dire de « nature semblable », mais que la répartition des facultés de puissance et d'indigence, en chacun des deux, soit « complémentaire »....
Dans ce cas « miraculeux », il y a connaissance, reconnaissance, échange, communion, unité, amour....

L'homme si il avait été femme, a l'impression qu'il aurait été comme celle qu'il aime. La femme, si elle avait été homme, a l'impression qu'elle aurait été comme celui qu'elle aime....

Tout ce qui manque à l'homme comme virilité, comme féminité la femme vient le compléter. Tout ce qui manque à la femme comme féminité, comme virilité, l'homme le lui fournit...

Chacun est l'amant et l'aimé.... Chacun féconde et est fécondé....

archives photosVerbatim bran du 29810pm.jpg

 

Par le don total de soi, on devient l'autre. Oui, aimer, c'est devenir l'autre et c'est aussi se retrouver dans l'autre. C'est cela : épouser...

Deux cœurs qui ne font plus qu'un seul être...

La vie devient parallèle...

La présence de l'un est là pour rassurer l'autre. Ils laissent derrière eux une traînée de lumière, jalonnée par les stations exaltées de la confusion des corps....

 

Faire l'amour devient un chant qui célèbre la communion avec la vie...

Ce n'est plus une fin en soi, c'est une attestation ?...

 

Les dieux finissent par être jaloux d'un tel bonheur....

 

De fait, que ce soit selon le corps ou selon l'esprit, cet amour exceptionnel est exceptionnellement fragile...

 

Pour se maintenir au niveau de l'Amour, génie intercesseur entre les dieux et les hommes …///... entre la vie immortelle et la mort, il ne faut pas cesser de consolider ce qui se lézarde, de cultiver ce qui s'enfriche...

 

Par instinct supérieur, il arrive parfois que nous découvrons quelque part un être avec qui nous pouvons nous fondre et nous délivrer, grâce à lui...

de l'angoisse et de la solitude que la vie, hélas, nous procure...

 

« L'Amour-selon-la- Présence », c'est cet amour qui transfigure tout et donne une forme poétique à tout ce qui nous entoure....

Grâce à cet Amour sacré, nous nous accouplons à Tout, cette fois dans la dilatation lyrique de notre substance....

A travers son prisme, la vie, soudain irisée, apparaît dans son véritable « enchantement »...

Puissions-nous connaître ce moment sauvagement religieux et consacrer notre puissance et notre pauvreté à l'entretenir et à le développer ! »

Jean Louis Barrault

///...

 

archives photosVerbatim bran du 20771pm.jpg

 

« Toute femme pense qu'elle peut sauver un homme et qu'elle mérite un servant... »

« Toute femme pense que l'homme n'est sincèrement épris d'elle que dans la mesure où il y a quelque chose de chaste dans son amour et tout homme s'est laissé dire qu'il y a de l'honneur à nourrir un sentiment « épuré. »...

 

« L'amour courtois ne se survit pas ; il demeure toujours virtuellement efficace et sous-jacent à la passion, c'est en cela qu'il est encore actuel.

Il prône « l'exaltation » poétique ou « magique » que donne seule la joie d'aimer. »  René Nelli L'Erotique des Troubadours

« La joie est autre chose que la jouissance et le cœur dominé par le sexe

 

///...

archives photosVerbatim bran du 20686pm.jpg

 

Notes Bran du

 

Les « troubadours du Sud » ont durablement bouleversé depuis huit cent ans au moins la nature et l'anima des relations amoureuses instaurées entre la Femme et l'Homme (relire les ouvrages sur l'amour courtois : l'Erotique des Troubadours de René Nelli ou l'Amour et l'Occident de Denis de Rougemont), mais ceux du Nord n'ont pas été, loin de là, en reste avec notamment les récits bardiques liés aux relations amoureuses de polarités conjuguées « au delà même de la mort et de la séparation »...

 

Ces récits autant humain que magiques ont été le « best-seller » de toute l'Europe et comportent une part indéniable et émouvante d'immortalité...

De ce fait, leurs trames éternelles attendent encore l'entrecroisement aimant de nos fils de chaîne !....

 

Le succès de Roméo et Juliette se trouve largement éclipsé par les amours de Tristan et d'Yseult, de Lancelot et Guenièvre, de Kulhwch et Olwen, de Deirdriu et de Noisiu, de Gràinne et Diarmaid, d'Etain et d'Ailill, de Midir et d'Etain etc...

.

Amours à foison de foisonnante "aimance"....

 

archives photosVerbatim bran du 21200pm.jpg

 

Dépassement, don total et « transcendance » charnelle, sexuelle et corporelle, autant sacrée que spirituelle...

 

Nous ne sommes plus dans « l'ordinaire », le banal, le conventionnel, l'habituel, l'indigent, le consumérisme sexuel, la jouissance expéditive et éphémère, mais dans l'extraordinaire capacités du Don à se conjoindre au Grand Tout et à la manifester au sein de la fusion d'une Force, d'une Puissance, d'une Alchimie qui conduit l'un et l'autre, en leur corps, en leur cœur et en leur « Âme » à l'ultime « transparence »....

 

Lors, aimer à sens et essence de Transcendance...

 

Les relations souvent « difficiles » de Merlin avec Morgane ou Viviane (entre autres figures celtiques) illustrent la complexité des rapports humains tant qu'ils se maintiennent dans leur « humanité » à travers une corporéité soumise à ses propres lois ; des lois qui, faisant l'économie de l 'Esprit, ne peuvent prétendre à aucune « transcendance »...

 

L'Alchimie divine et sacrée des corps, des cœurs, des actes, gestes, pensées qui les animent et l'autre nom de l'Amour qui transforme en Forces, Energies et Lumières, en Ondes, flux et Vibrations d'éternité, une « condition humaine » délivrée de toute contrainte et amenée à goûter aux doux fruits du Pommier de l'Immortalité...

 

L'Amour est, chaque nuit, chaque jour, à « réinventer »...
Il nous faut en retisser la trame défaite par le temps, en réparer les accrocs que provoquent l'habitude, la « routine », la banalisation et « l'endormissement »...

 

 

archives photosVerbatim bran du 20967pm.jpg

 

Il est la table d'accueil et de partage toujours disposée à recevoir, la nappe brodée de tendresse et d'attention, le bouquet de fleur changé périodiquement, il est la corbeille de fruits que l'on remplie au fur et à mesure qu'elle se vide....

 

Son éloignement nous instruit du manque sidéral de sa présence, ravive nos sentiments, les recharge en désir d'aimer (donc de donner et d'offrir), davantage encore...

 

L'Amour ne peut être défini car, défini, il meurt ! Il échappe ainsi à toute mise en demeure, à tout enfermement. C'est un oiseau qui ne peut et ne veut connaître aucune cage aussi dorée soit-elle....

 

L'Amour est une grève parcourue des marées de l'existence qui en redessine les traits et la substance pour les effacer aussitôt ne laissant au lit de la plage que quelques coquillages où bruit et résonne indéfiniment l'immortel entendement....

 

archives photosVerbatim bran du 19878pm.jpg

 

Les mots sont bien pauvres malgré leur richesse d'expression face à cette immensité d'Amour, à cet océan d'Amour, à ces continents qu'il borde tendrement ou qu'il érode et submerge en ses fureurs passionnelles...

 

Nous sommes en ses vagues non plus cette « goutte d'eau individualisée » mais, pleinement, l'étendue liquide et fougueuse qui est « Mer d'Amour » !

 

Relisons l'Eloge des sens de J C Powys ou encore TH Lawrence ou encore le Testament de Merlin de Théophile Briant pour retrouver des « accents celtiques » qui font juste écho à la grande mémoire des bardes et en prolonge les marées impétueuses et voluptueuses jusqu'à nos rives en attente...

 

L'Etre ne naît que dans l'Amour et ne se réalise que quand il n'est que Lui !...

 

Homme et femme sont conjointement en quête de cet ETRE qui les transfigure l'un et l'autre en leur donnant, en leur offrant, en retour de leur amour, « visage de lumière, d'aube, d'aurore et de crépuscule » …

 

C'est le matin d'un monde qui ne se couche jamais !

 

..////.....

archives photosVerbatim bran du 29712pm.jpg

 

 

O, Mage, célèbre la Femme !                 Bran du                       06 05 2015

 

Viens, vêtue de ton seul désir, nue et blanche comme une Licorne buvant en sa fontaine... Viens...

Entrons ensemble au cœur de l'Etoile, au coeur de la Pomme, au sein même du printemps...
Pénétrons ce qui nous pénètre de ce jardin d'amour ; pénétrons ce noyau de vie qui est pulpe de nos lèvres...

 

Concélébrons l'Entendement ; ce haut sentiment des aimants qui fusionnent en transparence d'être...

 

Soyons cette offrande faite homme et faite femme qui se fêtent mutuellement dans la complémentarité, la profusion et la conjugaison prodigue du Don d'Amour....

 

Le temps n'est plus qu'un sablier que l'on renverse au chevet de nos extases, de nos gémissements, de nos halètements et dans lequel se déverse le sable d'or fin de nos contentements....

 

 

archives photosVerbatim bran du 21197pm.jpg

 

Prenons vie au lit d'une mort reportée dans l'éternité...

 

L'accouplement est cette merveille qui conjoint lune et soleil dans un temps qui s'éclipse !....

 

Sur la grève nue, (au jusant des marées, dans le reflux des sens aspirant au repos, quand diminue la rougeur des braises), puise-t-il ne rester qu'un coquillage et qu'il soit de cette nacre rosée que l'on appelle la Tendresse !...

 

Mourrons l'un en l'autre afin de renaître l'un en l'autre recouverts d'une toison qui n'a d'or que dans le cœur...

 

Coeur unique dans sa pulsation une, son rythme un et qui donne vie à la vie dans l'alternance régulière d'un battement qui est le cœur même de l'univers...

 

Amour, je t'attends comme la grève guette la marée et les saisons leur printemps...

J'attends sur ma branche d'homme, O Femme, la blancheur et la roseur de ton fleurissement...

 

Divers Avril 2011 026pm.jpg



06/05/2015
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 562 autres membres