Les dits du corbeau noir

CONGRES ORBS LES PASSERELLES DU VIVANT COMPTE RENDU BRAN DU 01 NOVEMBRE 2015 8 ARTICLES

 

CONGRES ORBS 2015 Compte rendu Bran du Nov 2015

Un congrès pour se relier aux éléments du monde...

 

« Nous sommes tous Un »... 

« La vie ici et ailleurs, en nous et autour de nous, constitue avec le biomimétisme, c'est-à-dire la science qui s'inspire du vivant, les deux horizons fondamentaux de ce second congrès. » Charles-Maxence Layet responsable de la revue et organisateur du congrès

 

Le 7 novembre s'est tenu le deuxième colloque de la revue ORBS ( Le nouveau Planète).(Arts – Sciences – Humanités – Consciences)

Nous assistons depuis peu, dans le monde des revues et de l'édition, à une résurgence et à des innovations ; résurgence avec la revue Orbs et la revue Question De reprenant l'esprit de leur fondateur et actualisant les contenus et création avec la revue Ultreïa...

 

Ces supports, utilisant les derniers apports techniques en édition et photo-compositions, offrent agrément et confort dans leur lecture et se veulent accompagner, étoffer, nourrir, un éveil et une maturation des consciences et participer ainsi aux évolutions sociétales en cours.

 

Ils contribuent, chacun à sa façon, à lutter contre les peurs et l'ignorance en apportant une "connaissance" mise à la portée de tous et de chacun et puisant tant dans les sciences (les dernières découvertes et avancées) que dans les traditions philosophiques et spirituelles...

 

La revue Orbs n'est disponible que par abonnement, les autres se trouvent en vente dans les kiosques des libraires...

 

Voici en partage quelques extraits des conférences tenues sur le thème les Passerelles du vivant – Chime, biochimie et alchimie -

et également des extraits de la revue Orbs N° 4...

Bonne lecture...

Suivent :

Le Vivant comme modèle : lumière et matière au sein du végétal par Gauthier Chapelle ingénieur agronome docteur en biologie et extraits du livre de celui-ci.

La Brique du Vivant : Philippe Perrot-Minnot ingénieur géologue La chimie Naturelle du corps humain...

Passerelle du Vivant Guy Thieux Géophysicien

La Gnomologie ou les forces constructives de la nature

Taoïsme et alchimie Mark Sokol

La Vie ailleurs dans l'univers Morvan Salez docteur en astro-physique

Le Jardin des Règnes Princesse Constance de Polignac

 

Revue Orbs N°4

Faut-il libérer les forêts ? Bernard Boisson

Du Cerveau : ce continent inconnu Eric Pigani nous entretient de John C Eccles

Pensées amérindiennes : la Vision de Black Elk par Bernard Chevillat

 

On trouvera dans un article publiée avant ceux-ci sur ce blog un autre extrait du congrès consacré à David Hykes « S'ouvrir au souffle harmonique » soit la musique des sphères de l'être...

Avec un prolongement de Bran du sur les vocables IOV ou IOY de la Tradition celto druidique...

 

 

Le vivant comme modèle... CONGRES ORBS Extraits

Gauthier Chapelle (chercheur in-terre-dépendant)  :

Prône le contact quotidien avec le vivant...

Lequel en l'état actuel des choses et des faits soulève quelques légitimes inquiétudes...

« Ce ne sont pas tant les plantes qui poussent en ville que les villes qui grandissent à travers les plantes. » Mongaret Nougaret



1er janvier …  : l'origine

26 février  : la vie bactérienne

3 avril  : la photosynthèse bactérienne

20 juin  : les multicellulaires

20 novembre  : les poissons

11 décembre  : les mammifères

31 décembre 23 H54  : l'Homo sapiens sapiens

31 Décembre 23 H 55 : nos temps modernes...

(Jean Benyus)



S'inspirer des organismes vivants pour être durable...

Grâce aux principes du vivant...

Rester en compatibilité avec la terre...

Principes du vivant : l'énergie solaire... Le soleil origine du vivant...(d'où son adoration dans certaines civilisations.)

Utiliser l'énergie avec efficacité. S'appuyer sur la coopération et la diversité.

S'approvisionner localement.
Eviter l'emploi ou la production de toxiques résistants.

Gérer nos déchets...

La « marche de la vie » :

L'énergie solaire – les cyanobactéries (algues bleues) – la photosynthèse (océanique à l'origine) (20000 cellules par goutte d'eau de mer...) La photosynthèse soit la coopération et l'innovation...

Apprendre à concevoir nos matériaux comme le ferait le vivant dans sa floraison océanique...

(Nous sommes drogués aux combustibles fossiles.)



Les grandes innovations sont le résultat de la coopération...

L'arbre est un aquarium de cyanobactéries...



Notre but : capter de l'énergie comme une feuille...

Notre taux de retour énergétique n'est pas bon du tout...

La plus grande usine de recyclage de panneaux solaires : c'est la forêt !

Il nous faut recycler nos déchets à 100 %...

(Les champignons à eux seuls recyclent 30 % environ d'une forêt.)

Nos panneaux solaires devraient être biodégradables, mais il n'y a aucun programme prévu en ce sens !

Quelle marge de manœuvre avons-nous avant un décrochage climatique majeur consécutif à une grande accélération de processus en cours ?

Depuis le dernier congrès de Kyoto

On va vers des « écroulements »...

Il est plus que temps d'aller vers une agriculture post-pétrole, vers la permaculture, l'agro-foresterie... (Voir pour exemple la ferme du Bec-Hellouin qui a créé 10 emplois par hectare bio-cultiver.)

(Ce sont là des expériences issues de celles des peuples premiers!)



IL y a lieu de mettre pour préserver demain des îlots de résilience...

Il y a lieu de compléter toute cette réflexion par des approches philosophiques et spirituelles...



....................................................................................



LE VIVANT COMME MODELE suite

Extraits :GAUTHIER CHAPPELLE Ed Albin Michel extraits

« La nature n'est pas une source inépuisable de matières premières, elle est une source inépuisable de connaissances. » Nicolas Hulot

« La nature est un gigantesque laboratoire vieux de plusieurs milliards d'années. » G Chappelle.

« Le monde n'est que le lieu où la vie s'aventure. » H Gougaud (Les 7 plumes de l'aigle)

« Le meilleur modèle de développement durable, c'est la diversité du vivant depuis 4 milliards d'années. » Robert Barbault Biologiste



« Prenons nos leçons dans la nature, c'est là qu'est notre futur. » Léonard de Vinci



« Le grand laboratoire de la nature détient la solution de tous nos problèmes , il suffit de savoir le consulter...

La vie n'est pas phénomène extérieur ou accidentel à la surface terrestre. Elle est liée d'un lien étroit à la structure de l'écorce terrestre, fait partie de son mécanisme et y remplit des fonctions de première importance, nécessaires à l'existence même de ce mécanisme. Toute la vie, toute la matière vivante peuvent être envisagée comme un ensemble indivisible dans le mécanisme de la biosphère. »

Vladimir Vernadski



« Il faut penser les catastrophes comme certaines, si l'on veut pouvoir... les éviter. » J P Dupuy Philosophe



« La biodiversité n'est pas une somme d'espèces, mais une somme d'interactions entre organismes, parfois même au sein d'une même espèce. » J Weber



« L'architecte du futur construira en imitant la nature, parce que c'est la plus rationnelle, durable et économique. » Antoni Gaudi



« La vie, par une magnifique pulsion, a déjà beaucoup testé, beaucoup inventé... Mais elle ne tient qu'à un fil, et chaque once de notre énergie et de notre intelligence devrait servir à perpétuer ce miracle. » Nicolas Hulot



« Le biomimétisme, c'est s'inspirer des modèles de la nature. »

JM Pelt

« C'est de la bio-inspiration à vocation durable. » N Hulot



(Le biomimétisme : principe du vivant compatible avec les écosystèmes de la nature et, pour cette raison, avec la durabilité.)

C'est une économie de matériaux et une économie d'énergie...

Il y a un risque d'effondrement civilisationnel appelé « colapsus ».

L'auteur plaide pour des « îlots de résilience ».

« Nous qui sommes les fils de la nature par notre corps, combien est-il nécessaire aujourd'hui de l'être aussi par notre esprit. »

J M Plet

(Playdoyer également pour un regain de spiritualité.)

« Si vous voulez voir une espèce en voie de disparition, regardez-vous dans la glace. » J M Pelt

Pour certains chercheurs fort contredits, le siège de la volonté, du désir, de la conscience se trouveraient dans le sang et au niveau du foi et plus précisément dans les acides protéinés condensant et stockant sans cesse des données et des informations que le cerveau étudierait en les projetant sur son « écran » afin de les visualiser et de les analyser, de les trier et de les sélectionner, de les cataloguer en quelque sorte....

« Dieu est un cercle dont le centre est partout et la circonférence nulle part. » citation anonyme (Moyen-Age)

L'homme est dis-loqué (chassé de son lieu d'origine!)...

Réapprendre à s'émerveiller au sein de la nature pour se réunifier et refaire l'unité du monde en lui. Réapprendre à habiter le monde.

L'intériorité bien comprise ouvre à l'universel, à l'altérité, à la compassion...

« Il n'y a qu'une seule conscience dont nous sommes les membres dispersés. » Louis Lavelle



......................................//////////////........................................



Congrès ORBS : la BRIQUE DU VIVANT / Les acides animés...

Philippe Perrot-Minnot ingénieur géologue

La chimie Naturelle du corps humain...



Des molécules qui sont l'alphabet du vivant...

Les étoiles sont des usines chimiques fournisseuses du « pré-vivant »...

Le Vivant trouve son chemin coûte que coûte....

Rare ou universelle la vie invente des formes très semblables

(Il y a une idée de convergence opérant à travers l'univers.)

La vie sur terre communique et envoie des données, échange des informations dans et avec l'espace cosmique, alimente le processus d'évolution....

Il s'agit d'une « panspermie » qui ensemence la vie sur terre...


La vie est dans l'univers et l'univers est plongé dans la vie...

///...



Le « 3è cerveau » serait situé dans les glandes surrénales, elles seraient le siège de l'émotion (endroit où est stocké le « manganèse »)...

Le calcium nous fait vivre, c'est un métal...

Souffre et calcium fonctionnent ensemble...

Métaux plus fibre égale le calcium...

Plus de fibres égale plus de calcium...

Une trilogie dans le vivant : Calcium, souffre et manganèse...

Ce sont les grands principes de la santé et de la vie...

Il n'y a pas d'excès dans la nature mais il y a des désordres, des choses qui ne sont pas à leur place...

Il s'agit de mettre les choses au bon endroit !....



...........................////////////////////////////....................................





Guy THIEUX Géophysicien

Les Forces Constructives de la Nature :



« Naissance d'une « lave » de lumière ; goutte de feu, fontaine ignée, source, ruissellement écarlate... Berceau de l'oeil du jour, magma natif de l'ovule fécondé de lumière.... lointains prémices d'une fusion à venir des consciences ! » Bran du



«La crise la plus grave est celle de l'ignorance. »



« Est magique ce qui capte et utilise une force. »



« Quand on rassemble des éléments, on construit. »



« Les chiffres sont des symboles. »



« Nous sommes complètement reliés avec notre planète et les éléments extérieurs. »



« Si l'homme devait disparaître que resterait-il de traces signifiantes et récentes de notre civilisation ? »



La chimie naturelle est une passerelle inconnue vers la santé....

Les atomes sont des acteurs de la vie...Ils constituent une chipie naturelle. (le corps humain possède 24 «éléments »....)

Il y a une Tradition de la pierre à usage thérapeutique...

Il y a un rapport chimique entre la pierre et l'humain...

(Lien entre géologie et biologie.)

Il y a une lecture élémentaire du corps vue sous l'angle de la géologie...

Il y a des métaux internes en l'homme et des matériaux externes à celui-ci.

Il nous faut dépasser nos limites, oser changer les points de vue par la créativité... En cela réside les vrais « pouvoirs » de l'humain...

Vaincre l'ignorance et développer l'innovation sont des gages d'avenir...

Il est nécessaire de transgresser une médecine officielle, « académique »...

Il est souhaitable de s'inspirer autant des données traditionnelles que de celles offertes par la science...

Les principes de la vie reposent sur des échanges homme et univers...

Selon les ethnies se sont développées des relations magiques, alchimiques et chimiques...

Les peuples ont bien des Traditions en commun...(La captation des « forces »)

Certaines sont liées au magma terrestre, aux planètes, aux champs de force. Les inter-relations existent c'est aussi la science de l'astronomie... (Relation entre le monde terrestre et le monde extra-terrestre.)

Lumière et matière instaurent entre elles des relations vivantes...

Il y a des relations alchimiques dans la croissance végétale ; des interactions Matière/Lumière...

Le premier champ de force est l'état de chaleur, le plasma (fusion et fission nucléaire)

Force majeure : lévitation-gravitation et l'état de lumière...
(La lumière « comprimée » produit de l'électricité, du magnétisme..)(Une polarisation de la lumière.) (aube/crépuscule)

Il y a en cela des applications sur le vivant...

(La science rejoint en ces points les Traditions, leurs contes, légendes, récits...)

Les mythologies racontent cette science... Ils racontent le vécu des choses ; un vécu unique et partagé, l'environnement énergétique...

A nous de raconter nos mythologies et l'aventure alchimique du vivant...

L'histoire de l'univers tient dans une cellule...

Le scénario : chaleur, gravitation, lumière, champs de cohérence électro-magnétique puis règne minéral et réactions chimiques...

Les forces de l'univers demeurent assez méconnues...

Onde-électricité-magnétisme font partie intégrante de nos organismes qui vivent de tout cela...

On se doit d'être prudent et ne pas soumettre nos organismes à une overdose d'électro-magnétisme... (Electro sensibilité, tenseur électrique... cela agit sur nos « membranes cellulaires...)



Il y a une relation entre le nombre d'or et la musique de notre A.D.N



...........................////////...............................



Taoïsme et Alchimie... Congrès ORBS Nov 2015 notes Bran du

Marc Sokol

Ce qui œuvre en et sur l'Energie ; c'est le Tchi qi cong...

C'est au cœur du battement l'oscillation du pendule...

L'homme dialogue avec la terre de puissance à puissance... sans arrogance ni soumission...



Trois Trésors : trois « Miracles : SING T'CHI CHENG...



1er Trésor : le SING



Soit le cinabre, la pierre, le souffre et le mercure... la couleur verte, le creuset... La « Matière » de toute matière ou l'Essence

Le fond commun originel... le différencié...

Il faut quelque chose plutôt que rien ; quelque chose doué de vie et de mouvement...
Il faut une conscience, quelqu'un pour dire et signifier...

La vie avec 3 entrées sur le monde...

Avant tout raisonnement, c'est « ce dont on ne peut pas parler mais qui nourrit directement la vie, le vivant. »..



Nous sommes loin de toute définition...

CIEL/TERRE/HOMME

La qualité, la vaste lumière, les éléments (lumineux et aquatique)

l'Eau... La bouche... Le plus subtil la quintessence, la source, l'insondable :

« La moelle au cœur de la pierre ! »

La possibilité qu'il y ait quelque chose, cela nourrit et se transmet...



T'chi : Le mouvement - Milieu de la poitrine …

L'Esprit...

C'est le rayonnement, l'éclat, la clarté, l'action, l'agir....

Souffle, énergie... Le grain de riz, la vapeur d'eau qui soulève le couvercle de la marmite... le chaud au contact du froid...

(On est toujours en transformation dans la recherche de l'équilibre jamais « stabilisé » durablement....)

Je suis présent à chaque moment, j'évolue, je dis, je fais, j'accompagne... IL va d'ici à là, en mouvement donc, soumit au temps synonyme de cycle, de saison...

Mettre en mouvement ce que m'ont légué les ancêtres..
L'apport de ma nourriture est celui que je tire de l'air...

C'est poser un acte avec un enracinement spirituel...

L'harmonisation établie une relation entre l'esprit et l'énergie...

On ne peut en dire grand chose on ne peut que s'y donner...

C'est le « jeune du coeur », sans encombrement inutile...



CHENG :



Je suis en « conscience » et j'entre en relation... Je suis Cheng...

L'influence spirituel du ciel...

Les deux mains de l'initié relient le ciel et la terre...

Se « retirer » mentalement , laisser apparaître le monde et moi-même à tout moment...

C'est la Présence/Conscience... le fondateur, le fondamental...

La seule « créature » au monde qui prépare et partage l'homme...

La nourriture ; c'est le partage...

C'est aussi une dimension spirituelle que ce partage.

C'est le sang spirituel (d'où l'interdit d'absorber le sang d'un animal ce qui serait absorber son « esprit » mais la dérogation se fait éventuellement dans le fait d'absorber sa force, son énergie seulement.)

Il s'agit de monter via SING à CHENG par l'intermédiaire de T'CHI... C'est l'étape des transformations.

C'est ce qui se passe réellement quand on met cela en mouvement...
C'est un chemin, un cheminement, qui fait que derrière nous se dilue, disparaît ce qu'il y avait au préalable.... Le grossier s'est fait plus subtile !....



L'intérêt de cela : revisiter le quotidien avec un langage différent...

Une autre manière (plus « poétique ») d'aborder la connaissance...

Se rappeler que l’étymologie du mot poésie exprime une action pensée sur le monde...

(La pensée traditionnelle ne se soucie que peu de définir le monde. Elle est « opérative »)

Il y a une pensée symbolique, poétique en Occident aussi, mais beaucoup de formatages, de conditionnements...
A force de voir les choses en face on finit par ne voir que ces choses !

S'ouvrir lors aux possibilités qu'offrent le monde...

Trouver des outils réels et poétiques puis entrer dans les choses avant qu'elles ne se transforment...

Une pensée qui invite son contraire au dialogue

(Le vert-bleu chez les chinois exprime le vivant...

(En breton, le mot « glazik » exprime les deux couleurs (verte et bleue) de l'océan NDR)



But, pratique :

Rassembler en son centre

Ouvrir le lotus et offrir au plus vaste que soi ; le bout des doigts tendus au-delà, jusqu'au ciel en soutien de celui-ci et de son œuvre puis retour vers la terre et ensemencement d'étoiles dans l'humus de la terre qui est aussi notre propre humus...



...................................................................................



La vie ailleurs dans l'univers Morvan Salez ORBS Colloque



Des « grains » de matière, des « germes » du vivant...

Il y a une « nostalgie des origines »...

« Dieu »... Une quête existentielle



Une terre isolée au milieu d'un grand désert ; la rareté même....

La question demeure : qu'est-ce que c'est que la vie ?

(On la singe actuellement!)

L'essentiel de la vie dans la biosphère est invisible...
Mais il y a beaucoup de surprises qui nous attendent dans le monde microscopique....


L'idée se fait, progresse, évolue d'un arbre de vie avec des ramifications, mais qui aurait souche et racines communes...

Le saut se fait de la matière inerte vers la matière vivante...

Il y a des mécanismes, des déterminismes, des attracteurs, du hasard , des cohérences, des synchronicités...

Notre arbre de vie et celui de l'univers se superposent...

L'univers crée de la complexité...

Vient le temps de lié, de relié, avec un peu plus d’optimisme, le où avec le comment et le pourquoi....


…..........................///////////////////////////................................



Princesse Constance de Polignac... Jardin des règnes extraits


De ces deux prénoms elle retient : le Principe à la place de princesse et la Constance au sens stable du terme....



« Nous pensons que le lien qui nous unit à la terre est similaire au lien qui unit notre main à notre corps. » Buffalo Tiger



...Une recherche de plus de vie, la quête de l'Etre...

Il y a beaucoup de positif en fait dans le chaos... Celui que nous vivons s'apparente à une initiation collective...

Où est la vie que nous avons perdue au fil de l'existence ?

Où est la sagesse que nous avons égarée dans notre quête  du savoir ?

Où sont les connaissances que nous avons enfouies en nous ?

D'où je viens... de la nostalgie des origines !(Entre oubli et mémoire.)

Je n'ai aucun savoir...

On a essayé de m'hyper conformer, formater, conditionner...

J'ai quitté volontairement des attaches pour aller vers la vie des peuples premiers lesquels m'ont appelé... Ils connaissent tous les états de conscience, ce sont tous des Initiés...

Il n'y a plus d'initiations en Occident. Nous avons quitté le vivant, la vie, la nature et c'est à travers des initiations que nous pouvons retrouver la vie...

Il nous faut poser des actes artistiques dans la traversée de notre vie.. Retrouver le sens du sacré (le sacré c'est ce qui crée.)

(Le sacré ; c'est là où la vie se crée!)

Nous avons vocation à être des co-créateurs...

Le propre de la connaissance nous fait vivre et revivre l'expérience...

Dire oui à la mort pour enfin vivre ma vie...



Laisser la vie s'exprimer, ombre, obscurité et lumière confondus...

(Sous l'autorité d'un chaman, d'un sacerdote...)

« Les événements initiatiques sont ceux qui définissent l'identité d'une personne ou qui provoque en elle l'éclosion d'un certain pouvoir, ou qui la dépouille de tout jusqu'à ce qu'il ne reste plus que son être essentiel. Ils l’amènent à s'investir plus profondément dans l'existence qu'elle ne le ferait normalement. »

Michael Meade



La souveraineté de l'être (la seule à libérer en chacun celle qui se trouve homme ou femme...)

Coopérer avec soi-même, avec son féminin et son masculin intérieur. Le féminin doit trouver sa place...
L'alchimie est bien un mariage entre le féminin et le masculin...

Nous sommes des « sourcières » ; l'impulsion de la vie ; ce sont les femmes...

Vivre la complétude...

Dans la femme il y a la semence du masculin et inversement...

Nous n'avons plus de cosmologies... Nous ne sommes plus reliés au Principe, à l'Anima, à l'Essence...

Les concepts ne suffisent pas...

la parole au féminin est aquatique et donc très puissante...

Reconnaître et nourrir le féminin...

« FAIT MARCHER TA PAROLE » nous disent les sagesses traditionnelles...

Nous sommes des gyrovagues qui cherchons partout ce que nous avons perdu.
Poser l'acte juste beau et artistique.
Il n'y a pas de plus beau art que celui de vivre...

C'est l'Art de la Vie...

Infuser à chaque seconde un peu plus d'être en soi et à travers soi

dans un désir d'alliance avec tout ce qui nous dépasse...

Patience, persévérance dans l'action

Confiance en ce qui nous dépasse... Transmuter...

Dans l'état de complétude la conscience s'élargit, l'environnement se met en résonance...

L'évolution implique une involution matérielle au départ afin de commencer une évolution...



«  Dans notre civilisation, lorsque la créativité se met au service des exigences du quotidien, elle génère l'artisanat. Au service des aspirations de l'âme, elle génère l'Art. Au service de la société, elle génère la culture.

N'est-il pas temps que la créativité se mette au service de l'universel afin de transmettre au plus grand nombre de découvrir et de rejoindre leur propre artiste intérieur pour le mettre au service de l'humanité, de la vie et de la paix ? »



....................////////////////////////////.................................



ORBS N° 4 Bernard Boisson De la Forêt... extraits



Et si on libérait les forêts ?....



« ...Seuls les espaces sauvages ont le pouvoir de nous libérer des empreintes et conditionnements de l'activité humaine et de nous relier à nous-mêmes...

L'humain à l'espace pour lui, la nature a le temps pour elle....



Il est urgent de préserver des espaces d'immersion sensible, de déconditionnement psychologique, de remise en santé et d'inspiration artistique. (Fonction psychosociale et non seulement sociale de la forêt.)

L'espérance actuelle de vie des arbres devient inférieure à celle d'une vie humaine...

« A société immature, nature immature... »

Il nous faut des éveilleurs et des dynamiseurs de conscience porteurs de saines et lucides réactivités et innovations....

Il y a une fonction archétypale de l'arbre avec la forêt, celle qui s'est forgée dans l'inconscient collectif depuis l'aube de l'activité...

Mais, la nature, de notre fait, perd ce caractère indicible ; de notre fait, la forêt n'est plus un « ailleurs », un état de « mer végétale », un « océan organique » où toute trace d'un commencement s'est dissoute...

Restent lors les règnes de l'immémorial, de l'anonyme, de l'indicible, s'érigeant en forces invisibles dans le temps...

Cette cosmunion du silence au-delà des mots restaure la relation à la présence.

Notre société ne pourra pas s'accorder à un écosystème où tout est profondément interrelié et évolutif, si elle ne retrouve pas ses points de résonance les plus intimes avec les forces premières du monde. »...



............................../////////////////////......................................



John C Eccles par Eric Pigani

Du Cerveau : un continent inconnu....



Une déclaration paradoxale :

« ...L'homme sait enfin qu'il est seul dans l'immensité indifférente de l'univers d'où il a émergé par hasard..  » Jacques Monod



D'autres points de vue : John C Eccles

« Je n'ai jamais accepté le réductionnisme scientifique qui prétend expliquer l'esprit par la simple activité neuronale. »

« La conscience de soi est la caractéristique la plus fondamentale de l'espèce humaine. »

John Eccles Prix Nobel de Physiologie (médecine)



...L'esprit, cette unité de la conscience, fait que chacun de nous à un moi unique qui perdure pendant toute l'existence.

(un champ de conscience qui exerce une influence sur la transmission de l'influx nerveux en activant certaines particules biologiques élémentaires dans les synapses...
Il est théoriquement possible que la conscience agisse sur le cerveau.

Les solutions matérialistes n'expliquent pas l'unicité dont nous avons conscience, j'en conclus que l'unicité de la conscience ou de l'âme provient d'une entité située dans un autre niveau de réalité, une autre dimension. J'avance même qu'aucune autre position n'est défendable.

Une conscience-âme humaine.

On ne peut l'attribuer qu'à une création spirituelle d'ordre surnaturel, et de rester humble devant ce miracle de la vie...

.......................................................................................................



« Nous sommes tous « apparentés », tous reliés : Mitakuyé Oyasin » parole Lakotas rapportée par B Chevillat



Pensée et sagesse de Black Elk dit Elan Noir (Hehaka Sapa - Sioux Lakota)



« La parole de Black Elk est un message universel destiné à l'humanité. » J M Le Clézio



« La Tradition peau-rouge recèle une véritable métaphysique de la nature vierge. » Frithjof Schuon



Tous les êtres sont les enfants d'une seule mère, et leur père est un seul esprit...

La grande prairie, ce sont le vêtement, le souffle, la main même du Grand Esprit...

Si la vérité ne meurt pas dans le cœur des hommes, il est de son devoir de la transmettre...

L'arbre sacré aurait du s'épanouir dans le cœur de son peuple...

« Nous souhaitons que cet arbre refleurisse dans le monde de la vérité qui ne juge pas. »

Le calumet sacré, bourré d'écorce de saule rouge est présenté aux quatre directions de l'univers...

Aux Etres-Tonnerre

Au Grand Vent Blanc

A l'Etoile du Matin

Et au Pouvoir de Croissance...


La Femme Bison-Blanche venue du Nord a apporté aux hommes le rite du calumet sacré...



Toute chose que fait le pouvoir de l'univers, il le fait en forme de cercle. Le ciel est circulaire et j'ai entendu dire que la terre est ronde comme une balle et que les étoiles le sont aussi.
Le vent dans sa grande fureur tourbillonne ? Les oiseaux font leurs nids en forme de cercle car ils ont la même religion que nous. Le soleil s'élève et redescend dans un cercle ? La lune fait de même et tous deux sont ronds. Même les saisons forment un grand cercle dans leurs changements et reviennent toujours où elles étaient.

La vie de l'homme est dans un cercle de l'enfance jusqu'à la mort et ainsi en est-il pour chaque chose où le « pouvoir » se meut...



Nos tipis étaient circulaires comme le Cercle de la Nation. Le nid des oiseaux est toujours disposé en cercle, comme le Cercle de la nation ; un nid fait de beaucoup de nids où le Grad esprit voulait que nous couvions nos enfants.

Black Elk reçoit des Etres-Tonnerre de l'Ouest le don de guérison ; il devient un Heyota un « être « contraire » révélé par une vision ; un « bouffon spirituel » visionnaire qui peut tout se permettre y compris de dire le contraire de la vérité.

Il préside sa première cérémonie en mettant en scène la danse du cheval qu'il a vu dans son rêve..



« Le Cercle de la Nation est brisé et dispersé. Il n'y a plus de centre et l'arbre sacré est mort. » Black Elk

Il dira aussi (attiré à la fin de sa vie par le catholicisme) : « Il ne faut plus parler de nos voies du passé. »..



Le rêve Amérindien persiste cependant qui se veut faire revenir la paix sur la terre non seulement entre les hommes, mais avec eux et avec toute la création...



..........................///////////////////////////////....................................



La Grande Vision de Black Elk :

Il entend une voix, puis une seconde... Il est appelé...

Deux hommes sortent des nuages ; ils l'enjoignent de les suivre...  « -Tes Grands-Pères t'appellent. »

Un nuage emporte l'enfant...

il est conduit dans une grande plaine blanche où il se retrouve au centre de quatre alignements de :

12 chevaux noirs « aux crinières d'éclairs »

12 chevaux blancs aux crins qui ondulent comme une tempête de neige

12 chevaux « Alezans » à la crinière semblable à la lumière du matin

Et 12 chevaux « Isabelle » dont les crins sont « comme les arbres et les herbes. »...

On reconnaît là les quatre « quartiers du monde » propre à la cosmogonie amérindienne...

Un cheval baie lui annonce :

« -Tes Grands-Pères vont t'emmener , prend donc courage... »

Des oies blanches tournoient dans l'azur quand soudain le ciel se couvre.
Tout n'est bientôt plus que cavalcade, hennissements et grondements, tourbillons d'animaux et d'oiseaux...

Un nuage se métamorphose en un gigantesque tipi dont l'entrée s'arrondit comme un arc-en-ciel et par lequel l'enfant aperçoit les six vieillards « vieux comme les montagnes et les étoiles ; » assis en rang.
Les chevaux s'apaisent...

Le jeune enfant pénètre dans le cercle du tipi. Tour à tour, alors qu'il est emporté dans une vision fantastique où l'univers se métamorphose et où résonnent des voix immenses les six Grands-Pères (Tankashila) vont l'instruire ; lui conférer des pouvoirs ; dont celui de la guérison et lui confier « le centre du cercle de la nation  pour qu'il le fasse revivre.)

On lui remet un bâton rouge qu'il plante au centre d'un cercle et celui-ci se transforme en un immense peuplier où chantent les oiseaux et sous lequel les hommes, les animaux et les éléments -tous parents – dansent de joie avant de reprendre la route, emportés au loin par les chevaux.
L'enfant est désormais le sixième Grand-père monté sur son cheval bai qui montre la voie à toutes les générations passées et à venir.



Chargés d'an et de sagesse, les six Grands-Pères sont les 6 directions de l'espace qui initient l'enfant à la sagesse éternelle que représente l'Etoile du Matin...

Celui-ci voit bientôt tout l'univers « qu'il doit faire reverdir » et sent peser sur ses épaules le poids de cette immense responsabilité.

Un aigle tacheté l'accompagne dans son retour sur terre et ne le quittera plus...)



20/11/2015
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 548 autres membres