Les dits du corbeau noir

Christianisme et druidisme (approches)

DRUIDISME ET CHRISTIANISME…                 Approches                     Bran du   12 mars 2012


De fortes "incompatibilités"

 

Les incompatibilités ne manquent pas et le dialogue permettant une tolérance commune est quasi impossible non pas tant au niveau des personnes mais bien plus au niveau radicale de « l’institution catholique » qui considère que tout interlocuteur est dans l’erreur et qu’elle ne saurait être remise en cause dans aucun domaine car seule détentrice de la vérité suprême…


De grandes figures du druidisme ont été douloureusement confrontées à l’impossibilité de concilier ces deux cheminements et égrégores. On se souviendra peut-être par exemple de Henri Hillion du Monastère celto-christianno-druidique du Run Meno et de ses compagnons missionnaires celtiques (De l’Ordre D’avalon fondé par Michel Raoult)  et de ses revirements dramatiques écartelé qu’il était entre son sacerdoce druidique et sa mission chrétienne ou encore de la tragique déviance de Jean Thos (druide Sukellos) entraînant contre leur avis et volonté les membres de la clairière druidique des chênes de la forêt de Brocéliande à adhérer de façon tronquée et non consentie à l’association du Christ de Montfavet !…. 

        
Faut-il aussi rappeler que le premier collège bardique « gaulois » celui de Heuguel et Savoret  se voulait aussi Chrétien  (avec un aumônier attitré) et que cela a entrainé des compromissions idéologiques très préjudiciables pour notre Tradition en ces périodes hautement troublées des années 30 à 40 (Philéas Lebesgue Grand Druide des Gaules et président d’honneur s’est d’ailleurs  désolidarisé de ce collège et de ses orientations facheuses et ce, en grand homme et sage qu’il était…)


La Gorsedd de Bretagne créée en 1899 avait pour usage avant ses cérémonies de se rendre à la messe… C’est-ce qui amena l’origine des « Comarlia » dissidentes qui aspirèrent à replacer le druidisme au sein d’un paganisme  sans compromission et ce, autour de Raffig Tuloup, Morvan Marchal…   

 
Ker Peoc’h qui fut druide auprès de Bod Koad au Collège des Gaules et artisan du développement extraordinaire de ce collège (Plus de 27 clairières en France à son apogée et des développements au Québec et jusqu’au Brésil.)  quittera ce collège pour devenir l’abbé du Monastère de la Ste Présence à St Dolay dans le Morbihan … Comme tous les autres moines Celtes il sera avant tout Chrétien et abandonnera la charge « druidique » jugée « incompatible »….  

 

Echec au "dialogue" :

   
Ce ne sont ici que quelques exemples, mais je ferais état aussi  pour compléter le tableau de ces trois tentatives menées ces dernieres vingt années pour rassembler « fraternellement » divers obédiences afin de mener ensemble un dialogue inter-religieux constructifs et tolérant… L’échec est venu à trois reprises du représentant de l’Eglise catholique qui n’a pas supporter la moindre remise en cause ou les simples demandes « d’éclaircissement » de la part des autres représentants plus ouverts.   

 

De fortes inquiétudes sur l'avenir :

 
Le renforcement de l’intégrisme et les événements qui se passent en Afrique ou en Europe et en d’autres endroits du monde (avec la montée des évangélistes)  a de quoi nous inquiéter fortement tout comme le formatage des jeunes américains  appelés à renier Harry Potter le sorcier du diable !!!


Une frange du monde chrétien très activiste avive la radicalisation des tendances intégristes ce qui ne présage rien de bon pour l’avenir et le monde païen en particulier…

 

Des passerelles sont elles encore possibles ?


Cela ne veut pas dire qu’au niveau des individus aucun échange, aucune passerelle, ne sont possibles mais la chape est telle au niveau chrétien que l’on ne peut s’y soustraire sauf à prendre de grandes distances avec l’Eglise et ses modes de fonctionnement…


La cohabitation entre druisdisme et christianisme est donc des plus délicates et reste une rareté, une exception, qui ne concerne que quelques personnes dont je ne sais comment elles peuvent concilier honnêtement et intellectuellement ce qui se présente comme profondément inconciliable….

 

La position du druidisme :


Le Druidisme comprend et valide un « message d’amour » mais ne subordonne pas celui-ci à une « institution » qu’il entend le régenter et le « réglementer » en le soumettant à ses lois et à ses dogmes en dissonance majeure avec le Verbe et la Parole première. N’oublions pas que s’il fallait traduire devant le tribunal de l’humanité le plus grand pourvoyeur de génocides divers et variés dans l’histoire du monde l’institution Chrétienne serait la première amenée à comparaître !
L’absence totale de réciprocité dans l’ouverture et l’attitude tolérante n’autorise guère de nouvelles expériences….


Nous respectons et considérons tout individu qui mène sincèrement une recherche de sens, une quête existentielle, une espérance car il y a en effet plusieurs sentiers qui gravissent la Montagne de la « Vérité » et tous ces sentiers sont respectables pour autant qu’ils respectent les autres dans leur traces, empreintes et cheminements…


Un colloque réunissant Abbés et Evêques préconisait il y a peu et  face au retour à la paganisation du territoire de reprendre l’œuvre menée par les Moines au temps de l’évangélisation en réinvestissant le monde païen afin de l’orienter de nouveau dans la bonne voie !… (Retour au bercail des brebis égarées !)


Le Monde des religions a fait état et de façon on ne peu plus argumentée et objective de la situation dramatique de l’Eglise française en « perdition » sur bien des fronts. Ceci n’est que la conséquence d’une désacralisation suicidaire et de positionnements idéologiques ou plutôt théologiques inacceptables  pour la majorité de nos contemporains mais correspond aussi aux questionnements majeurs et demeurés sans réponse que se posent une majorité d’entre eux…


L’Etre humain est fondamentalement « homo religiosus » et les celtes plus particulièrement eux qui furent adonnés quotidiennement aux rites et aux rapports et relations avec le divin et le sacré….  L’Europe et au-delà de ses limites d’autres pays retrouvent leurs racines spirituelles et religieuses sous les vernis de l’histoire et des recouvrements idéologiques…. Bien des êtres humains recherchent et retrouvent leurs souches et leurs sources et c’est cerfs et saumons là ne sont pas prêts à renoncer à cette recouvrance fondamentale et élémentaire pour leur présent et leur devenir…

 

Vocation à l'Esprit :

 

Nous avons vocation à l’Esprit et à tout ce qu’il met en oeuvre de formes pour se manifester et manifester en nous et à travers nous ses « Forces-Energies et Lumières »…


Nous souhaitons à tous les frères et sœurs en chemin, et quelque soit ce « chemin », d’incarner au mieux  cet esprit à l’œuvre en lui-même et de témoigner de sa présence et de son essence avec authenticité, sincérité, sérénité, joie, conscience, solidarité, tolérance et responsabilité…. Nous concevons le UN MULTIPLE ET DIVERS… infini, indicible, absolu, constamment évolutif et Incréé…



12/03/2012
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 551 autres membres