Les dits du corbeau noir

Chants des notes blanches

Le cœur impatient…                     06 02 2009                                

 

Sois patient, mon cœur….                

Ronge l’os du temps

Ronge le jusqu’au cœur

Jusqu’à la moelle de l’instant…

 

Sois patient, mon cœur,

Ronge et attend…

 

Sois patient mon coeur,

Les flots millénaires

Battent la roche de mémoire…

 

Mon cœur, soit patient,

Tout vient à son heure…

Tu as l’âge des pierres,

Tu roules, dévales mais demeures

Sur le sein de la Mère…

 

Sois patient mon cœur, sois patient…

Comme l’arbre attend ses bourgeons

Et les fleurs leurs abeilles

La flamme guette l’étincelle,

S’apprête dans le brandon….

 

Sois patient mon coeur, sois patient,

L’hiver feint d’ignorer le printemps

Mais la sève agite les racines…

 

Sois patient mon cœur, sois patient…

Ton sang bouillonne d’une belle ardeur,

Ta peau se veut écorce nouvelle…

 

Sois patient mon cœur, sois patient…

Il n’est pas encore là, le vent,

Qui soulèvera tes ailes…

 

Tambour de mon sang,

Attends le chant comme l’aube sa clameur…

Attends des dieux la faveur

Et les saumons reviendront

Frayer aux sources de ton cœur…

 

Hé ya hé ya hé ya hé ya……

 

……………………………

 

            Chant pour Frère Ours             29 01 2009

 

Yé ya yé ya yé ya hé…

J’ai pris ta vie entre mes dents

Ma faim déchire ta chair

Mais n’en sois pas courroucé, Ours mon frère,

Je le fais pour demeurer vivant,

Pour nourrir ma famille, mes enfants…

 

 

Yé ya yé ya yé ya hé…

J’ai respect de ton Esprit,

J’ai dansé, j’ai chanté pour lui…

Ta vie, ta force, tes énergies sont en moi maintenant

Tu m’accompagnes quand j’enfourche les chevaux du vent

Tu grondes dans mon sang et tu animes mes récits….

 

 

Yé ya yé ya yé ya hé…

Ecoute mon chant, suit mes pas de danse

Je frappe sur la peau de la terre

Je pleure ta mort, j’honore ta présence ;

De ta grandeur, je suis fier…

Sois apaisé et sans rancœur mon frère

Ma prière et mon repenti sont sincères ;

Je t’exprime par le cœur toute ma reconnaissance…

 

 

Yé ya yé ya yé ya hé…

Ta fourrure enveloppe ma peau

Ta fourrure me tient au chaud

Yé ya yé ya yé ya hé…

J’ai fait un collier de tes dents

Et ton sang bout en mon sang

Yé ya yé ya yé ya hé…

Tu m’a fait don de ta grande force

Celle qui fait trembler les morses

Yé ya yé ya yé ya hé…

Par elle je me dresse sur la banquise

Et la fureur qui m’habite me grise…

Yé ya yé ya yé ya hé…

 

 

Gronde avec moi frère ours,

Epouse la joie de mes pas,

J’ai pris, c’est vrai, ta vie,

Mais, frère, je t’en prie, ne m’en veux pas…

Par l’offrande du chant de ma vie,

Je t’en remercie et je te rembourse…

Yé ya yé ya yé ya hé…

 

Le chant de l’amoureux                                       05 02 2009

 

 

Ma fiancée est blanche comme la neige           Hu Ya Hé Hé Hé Hé

Ses cheveux sont noirs comme la nuit             Hu Ya Hé Hé Hé Hé

Son rire est comme un rayon de soleil             Hu Ya Hé Hé Hé Hé

Ses lèvres sont rouges comme le sang             Hu Ya Hé Hé Hé Hé

 

 

Les clochettes sonnent dans la toundra                                                              

Mes rennes abordent de beaux rubans

Mère nous a tissé une couverture de laine

Mon traîneau glisse vers la joie de l’amour…..

 

 

Le vent s’est levé et souffle en rafale

Le vent rugit et siffle à mes oreilles

Les rennes peinent à  tirer l’attelage

La piste peu à peu disparaît à ma vue…

 

 

Je ne serais pas au rendez-vous de l’amour

Les grands vents s’opposent à notre bonheur

Mon cœur est froid et la pensée me glace

Le ciel m’abandonne, refuse mes prières…

 

 

La tempête est passée, la piste est effacée

Mes rennes épuisées ne se relèvent plus

Mon amour toi qui est comme une étoile

Guide-moi sur le chemin de ton cœur…

 

 

Une étoile s’est levée après le vent furieux

Une  étoile a brillé en entendant mon vœu

J’ai retrouvé le chemin qui mène à mon amour…

- Sois patiente ma bien aimée, ton amoureux arrive…

 

 

Ma fiancée est blanche comme la neige           Hu Ya Hé Hé Hé Hé

Ses cheveux sont noirs comme la nuit             Hu Ya Hé Hé Hé Hé

Son rire est comme un rayon de soleil             Hu Ya Hé Hé Hé Hé

Ses lèvres sont rouges comme le sang             Hu Ya Hé Hé Hé Hé

 

 

Hu Ya Hé Hé Hé Hé       Hu Ya Hé Hu Ya Hé       Ha Ha Ha !



13/12/2012
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 549 autres membres